Hongrie : Tokaj, Eger, lac Balaton, Sopron

Du 16 au 20 juin 2013

– Dimanche 16 juin 2013 : Temps magnifique, ce matin, il fait déjà bien chaud. 

En passant dans le village de Porcsalma, nous pouvons faire le plein d’eau : il y a des fontaines (des pompes bleues comme en Roumanie) tout le long de la rue principale.

Les caves de Tokaj

Nous arrivons à Tokaj vers 11h30.

Il y a un grand pré au bord de la rivière où l’on peut se garer à l’ombre des arbres. Les gens sont à la pêche, d’autres canotent, c’est dimanche…

Nous allons dans le centre, tout proche, de cette jolie petite ville. Sur la place où se trouve la statue de Bacchus, nous prenons la rue Dozsa Gyorgy et nous arrivons à la cave « Borostyan Pince » (« Pince » veut dire cave, en hongrois et il y en a beaucoup, ici, à Tokaj, région vinicole).

Un escalier descend directement dans la cave

Il y fait très frais (11°), ça fait un choc thermique car dehors, il doit bien faire 30° !

Nous pouvons goûter les différents crus (mais pas Yannick car, ici, comme en Roumanie, c’est 0° d’alcool au volant)…

Bon, moi, je goûte… et nous achetons quelques bouteilles de ce vin blanc moelleux…

Dans la cave "Borostyan Pince"

Balade aux alentours de Tokaj

L’après-midi, après une petite balade dans quelques endroits frais et sympathiques, nous quittons la petite cité de Tokaj pour aller à Tarca, sur une colline couverte de vignes où se trouve une église abandonnée.

Promenade dans les vignes et les plantations de sureaux à flanc de colline

 Nous avions l’intention de rester là pour passer la nuit mais il n’y a pas d’ombre,  il y fait très chaud et des guèpes qui ont fait un nid dans l’église commencent à envahir le fourgon…

 

Dans l'église abandonnée

Etape nuit dans les bois

Nous traversons l’importante ville de Miskolc, très étendue mais pratiquement vide, aujourd’hui dimanche.

Juste après cette ville, c’est la forêt et la montagne.

La petite route vers Eger serpente entre les versants couverts d’une forêt profonde

Les arbres y sont serrés et, comme il se met à pleuvoir, il commence à faire très frais et sombre… Nous trouvons un beau petit coin au milieu des bois, une aire de pique-nique au début d’une route forestière où il n’y a personne. N48°03’17 » E20°30’41 »

Le long de cette route, il y a plein de possibilités de bivouacs partout…

 Eger

– Lundi 17 juin 2013 : Nous quittons notre coin de forêt en traversant encore la montagne couverte de bois touffus et nous arrivons à Eger.

Il faut y trouver une place pour garer le fourgon, ce qui n’est pas très facile. Derrière les Bains thermaux, nous en trouvons enfin une, dans une rue tranquille et ombragée. Nous allons d’abord visiter le centre ville, assez joli et petit. Malheureusement, il y a un gros centre commercial construit en plein milieu de la place devant la Basilique … quel gachis !

 

Une rue d'Eger
Une rue d'Eger
Au fond, le château domine la ville
Le minaret d'Eger est le dernier vestige de la mosquée Kethüda
Le minaret d'Eger est le dernier vestige de la mosquée Kethüda

Les Bains Thermaux

Après nous être baladés dans les rues piétonnes jusqu’au Château, comme il fait une chaleur torride (36°), nous passons le reste de la journée dans les piscines des Bains Thermaux…

Là aussi, il y a des accros des échecs... et le plateau de jeu est flottant !
Une douche pas ordinaire !

Etape nuit au milieu des vergers

Vers 17h, nous prenons la route pour trouver un endroit où dormir… Maintenant, c’est la plaine agricole plantée de vergers, cultures de cerisiers, pêchers, sureaux…

Dans les environs d’Heves (route 31), nous arrivons à nous garer dans un champ planté de sureaux, derrière une haie et entouré de champs de cerisiers.

 La nuit va être très tranquille.

La route jusqu’au lac Balaton

– Mardi 18 juin 2013 : Grosse chaleur dès ce matin. Nous prenons la route de bonne heure et roulons vers Kecskemet. Toujours beaucoup d’arbres fruitiers et champs de céréales ou tournesols… Nous franchissons le Danube à Dunafoldvar. 

Le plus grand lac naturel d’Europe

Nous arrivons aux abords du Lac Balaton vers 14h, mais,  au début,  on ne voit pas du tout le lac…

C’est le plus grand lac naturel d’Europe (un poil plus grand que le lac Léman)… Tout à coup, le voilà qui surgit, tout bleu dans le lointain, une voile blanche glisse à l’horizon… Nous suivons la rive nord où il y a beaucoup d’aménagements touristiques.

La presqu’île de Tihany

Nous passons Balatonfüred et nous arrivons à la presqu’île de Tihany. Nous allons jusqu’au bord du lac intérieur où il n’y a personne, mais où l’on ne peut pas se baigner et il n’y a pas d’ombre. 

Une plage pour se baigner

Comme il fait très chaud, nous aimerions trouver une « plage » pour nous baigner et, à la sortie de la presqu’île, en voilà une : c’est une étroite bande mi-herbe, mi-béton le long du lac avec des escaliers pour descendre dans l’eau.

Il y a un parking payant (200Ft l’heure), bien ombragé, de l’autre côté de la route.

Il y a du monde mais l’eau est bonne. Un cygne vient nager avec les baigneurs !

Etape nuit à Guylakeszi

Vers 18h30, nous partons au village de Guylakeszi, près de Tapolca et du volcan Badacsony.

A côté du terrain de foot de ce petit village, il y a de la place sous un arbre, près d’un robinet d’eau… . Quelques personnes viennent se promener, à qui nous demandons si nous pouvons rester là pour la nuit. Ce à quoi ils répondent très gentiment que ça ne pose aucun problème et, peu après, un jeune homme revient avec un panier rempli de bonnes choses que sa mère nous offre en cadeau de bienvenue. Il parle très bien français et est heureux de pouvoir converser un moment avec nous… Vraiment sympa !

Le volcan Badacsony

La rive sud du lac Balaton

– Mercredi 19 juin 2013 : Nous quittons le petit village perché dans les collines qui dominent la rive nord du lac.

Nous nous dirigeons vers la rive sud, en passant par Keszthely et,  en arrivant à Balatonbereny,  nous découvrons un endroit vraiment très agréable et vaste : grandes pelouses le long du lac où l’on peut se baigner. Du coup, nous restons là toute la journée et nous y passerons la nuit.

Stationnement gratuit et autorisé une nuit.

Journée repos donc. L’eau est tiède et de grands arbres donnent de l’ombre. Il y a plein d’oiseaux aquatiques : cygnes, aigrettes, cormorans, canards, qui nichent dans les bouquets de roseaux…

  – Jeudi 20 juin 2013 :  Nous prenons un bain dans le lac avant de partir pour Sopron, jolie ville toute proche de la frontière autrichienne.

Sopron

Après avoir garé le fourgon dans une rue pas trop loin du centre, nous allons sur la place Széchenyi pour déjeuner au « Perkovatz Haz », un restaurant genre pub anglais, où ils proposent de très bons menus pas chers du tout.

Ensuite, nous visitons le vieux centre piétonnier, pratiquement désert en cet après-midi torride…

 

Après un petit détour par le lac Fertö, nous décidons d’aller à Vienne ce soir (seulement à 1h de route depuis Sopron).

Fermer le menu

Le site est encore en chantier.

Nous rapatrions petit à petit nos récits de voyage qui figurent sur les blogs:

http://un-endroit-ou-aller.over-blog.com/

http://anne-et-yannick-lamprier.over-blog.com/

Les récits déjà installés sont

Les autres récits sont accessibles à partir de ce site en cliquant sur les liens