Sighetu Marmatei, Sapanta, frontière hongroise

Samedi 15 juin 2013

C'est la fenaison
Dans la belle campagne roumaine...
Où les travaux des champs se font encore à la main
Nous croisons une procession dans une rue de village, il s'agit de funérailles.

 

A Barsana, ne pas confondre la vieille église et le monastère

Nous passons par Barsana, où se trouve là aussi, une vieille église en bois. 

 

Mais cette église ancienne se trouve sur une colline au milieu du village alors qu’à l’entrée de celui-ci il y a un monastère beaucoup plus récent, tiré à quatre épingles et très touristique (entouré de stands de souvenirs) qui ne présente aucun intérêt.

 

Il faut donc faire attention de ne pas se tromper si on veut voir l’église en bois ! Beaucoup de gens tombent dans le panneau et le monastère en profite bien (entrée payante)…

 

Dans le village, il y a aussi des  portails monumentaux en bois sculpté, caractéristiques du Maramures.

Musée Mémorial des Victimes du Communisme à Sighetu Marmatei

Nous arrivons à Sighetu Marmatei, petite ville à la frontière ukrainienne où se trouve le Musée Mémorial des Victimes du Communisme. Il se trouve dans l’Ancienne prison, construite en 1897, où fut exterminée une grande partie de l’élite intellectuelle et politique d’avant-guerre.

   Visite intéressante, très longue et complète, il y a beaucoup à lire (brochures en français)…

C’est dans cette ville que se trouve la maison natale d’Elie Wiesel (nous passons devant, elle n’a rien de particulier) ainsi qu’une synagogue (nous sommes garés juste devant)…

Sur la place centrale, il y a quelques beaux édifices…

Musée Mémorial des Victimes du Communisme

Le cimetière de Sapanta

Nous allons ensuite à Sapanta où se trouve le célèbrissime « Cimetière Joyeux » aux stèles décorées de peintures naïves.

Toutes les tombes sont peintes en bleu et portent, recto et verso, des images représentant le défunt et ses principales activités.

Art naïf et frais… Vraiment original

 

Maisons carrelées

Beaucoup de maisons roumaines de la région sont couvertes de carrelage en relief formant des motifs géométriques.

En partant de Sapanta, nous prenons en stop un petite grand-mère et nous l’emmenons jusqu’à Negresti Oas, ville qui, comme Certeze, a sa rue principale bordée de constructions neuves d’assez mauvais goût, toutes construites sur le même modèle (assez laid)…

 

Passage en Hongrie

Nous arrivons à Satu Mare, où nous faisons le plein d’essence et quelques courses pour finir nos derniers lei avant de passer la frontière hongroise.

Et, du coup, nous retardons notre montre d’1 heure ! Nous voilà en Hongrie…

 

Arrivée en Hongrie, notre bivouac

Il faut maintenant chercher un endroit pour passer la nuit et nous trouvons un terre-plein près de l’embarcadère d’un bac sur la rivière Szamos, au bout d’une petite route défoncée.

Endroit calme entouré de champs, mais pas mal de moustiques (en Hongrie, nous allons en avoir beaucoup) N47°53’52 » E22°36’13 »

Fermer le menu

Le site est encore en chantier.

Nous rapatrions petit à petit nos récits de voyage qui figurent sur les blogs:

http://un-endroit-ou-aller.over-blog.com/

http://anne-et-yannick-lamprier.over-blog.com/

Les récits déjà installés sont

Les autres récits sont accessibles à partir de ce site en cliquant sur les liens