Transylvanie : Bran, Brasov, Prejmer

31 mai 2013

Départ du bivouac près de Zarnesti

Après une nuit bien tranquille dans ce coin de forêt (nous n’avons pas vu d’ours !), nous suivons la petite route qui va de Zarnesti à Bran, à travers un superbe paysage boisé.

Le château de Bran

A Bran, tous les parkings sont, bien sûr, payants.

Mais, à cette saison, il n’y a pas beaucoup de monde et nous trouvons une place gratuite devant le musée médiéval, derrière le château.

La visite du château (25lei/pers) se passe dans une atmosphère agréable et sympathique (même si on y entend beaucoup parler de Dracula)…

Les murs blancs mettent bien en valeur les boiseries et meubles sombres, ainsi que les photos de la reine Marie et de la jolie princesse Ileana.

La Princesse Ileana

Nous partons ensuite pour Brasov, en passant par la route de Rasnov à Poiana Brasov, très belle…. 

Brasov

Nous arrivons à Brasov vers midi. Il y a beaucoup de circulation en ville et les parkings près du centre historique sont tous archi-pleins…

Après avoir pas mal tourné dans les rues, nous avons la chance de trouver une place le long d’un trottoir dans une rue tranquille, près de la Piata Unirii, dans le vieux quartier Schei. Nous allons déjeuner sur cette place au restaurant « Casa Romanesca ».

Pendant le déjeuner, malheureusement, l’orage éclate et nous allons devoir visiter Brasov sous la pluie et le vent…

Dommage, car les rues sont bordées de belles demeures et il y a beaucoup de parcs, ce doit être agréable au soleil !!!

La place du Conseil et l'Eglise Noire
La Maison du Conseil
La Maison du Conseil
Dans l'Eglise Noire
Dans l'Eglise Noire

Prejmer

Nous partons sous la pluie jusqu’à Prejmer.

Nous sommes dans la région des « citadelles saxonnes »

Les villages possèdent des églises entourées de fortifications, comme celle de Prejmer.

A partir du XIIe s, des allemands se sont implantés dans cette région, la Transylvanie méridionale, pour coloniser les marches du royaume et résister aux invasions des Turcs et des Tatars. C’est pourquoi ils ont bâti, autour de l’église, une forteresse où ils pouvaient s’abriter en cas de siège.

Les villages, avec leurs maisons à frontons, portent le témoignage d’un riche et tragique passé. 

 

L’église fortifiée y est très belle et imposante.

A l’intérieur de l’enceinte, des cabines fermées étagées sur plusieurs niveaux servaient aux habitants de refuges en cas d’attaque.  Chacun y avait sa chambre avec son numéro sur la porte…

L’église luthérienne, très dépouillée, est pleine de sérénité.

L'église fortifiée
Cellules dans l'enceinte de l'église fortifiée

Notre étape nuit

Nous nous garons pour la nuit, sur le parking face à l’église, de l’autre côté de la route.

Le village est plutôt calme.

Ce sont surtout les cloches de l’église toute proche qui sonnent tous les quarts d’heure qui vont se révéler très gênantes pendant la nuit…

Vidange et plein d’eau

Enfin, ce qui est bien, malgré tout, c’est que nous sommes garés près du local des pompiers et que nous allons pouvoir y vidanger les WC et faire le plein d’eau, un pompier nous ayant aimablement permis de le faire (il parle un peu anglais).

 

Fermer le menu

Le site est encore en chantier.

Nous rapatrions petit à petit nos récits de voyage qui figurent sur les blogs:

http://un-endroit-ou-aller.over-blog.com/

http://anne-et-yannick-lamprier.over-blog.com/

Les récits déjà installés sont

Les autres récits sont accessibles à partir de ce site en cliquant sur les liens