Trinidad

-Samedi 24 mars 2012 :

Le bus pour Trinidad

A la gare routière de Cienfuegos, nous prenons le bus pour Trinidad à 12h30.

Nous arrivons une heure après mais… Pas nos sacs qui devaient être normalement dans la soute (surtout qu’il a fallu payer 1Cuc pour les bagages!) Ils ont été mis dans la soute d’un autre bus qui arrivera à 14h30!  Il nous faudra donc attendre une heure dans la petite gare routière et heureusement,  nous avons fini par les récupérer, c’est l’essentiel…

Notre casa

Nous avions réservé par téléphone chez Conchita Soler.

Or, c’est sa fille qui vient nous chercher à la gare routière et qui nous emmène dans sa maison face à celle de sa mère. Mais cette casa n’est pas finie de construire et il n’y a pas de patio ni rien de ce que nous en attendions. Nous lui faisons comprendre que c’est dans l’autre maison que nous avions réservé.

Après moultes parlementations et une nuit passée là, nous pouvons changer et enfin, avoir la chambre promise, avec un agréable patio …

Le centre historique  de Trinidad

Il fait très chaud, Trinidad est une jolie ville aux rues pavées de cailloux ronds et aux vieilles maisons coloniales.

La plaza Mayor

En allant vers le Parque Céspedes

Trinidad est une ville très touristique mais très agréable qui a su garder son charme authentique et populaire…

Les dominos sont un jeu très populaire ici
Un joueur de base-ball en herbe
Un joueur de base-ball en herbe

Le soir, les bars musicaux sont très animés

 Dans le quartier autour de l’église de la plaza Mayor, il y a toujours de l’ambiance… Ce soir, c’est au « Palenque de los Congos Reales », que nous assistons à un spectacle de danse extra…

La chorégraphie pleine d’énergie effectuée au son des tambours nous a vraiment beaucoup plu. Nous ne regrettons pas d’être entrés là (1Cuc/pers)

-Dimanche 25 mars 2012 : Après le petit-déj dans l’agréable patio de notre casa,

Nous partons pour le mirador de la Vigia…

 Derrière la vieille église « Ermita de Popa », au Nord de la plaza Mayor… Nous suivons le sentier qui gravit la colline brûlée jusqu’au sommet où se trouve l’antenne de télévision cubaine.

Un guide sort de sa cahute et nous propose de monter sur le toit du bâtiment. Bon, allons-y !

Vallée de los Ingenios

Il nous explique alors, dans un espagnol très bien articulé, donc très facile à comprendre, toute l’histoire de la « Vallée de los Ingenios » qui se déroule à nos pieds : l’importance de l’exploitation de la canne à sucre qui a entraîné l’arrivée des esclaves noirs importés d’Afrique et l’édification des fortunes colossales des colons espagnols.

La rue Simon Bolivar mène, tout au bout...
... A l'Ermita de Nuestra Senora de la Candeleria de la Popa, datant du XVIIIème S.
... A l'Ermita de Nuestra Senora de la Candeleria de la Popa, datant du XVIIIème S.
Sur la colline qui mène à la Vigia, un vieil homme fabrique du charbon de bois...
Sur la colline qui mène à la Vigia, un vieil homme fabrique du charbon de bois...
Il nous dit avoir été un combattant de la révolution, autrefois...
De là-haut, vue sur la vallée de los Ingenios ...
... Et sur la ville

Balade jusqu’à la plaza Santa Ana

L’après-midi, nous flânons dans les quartiers populaires à l’est de la plaza Mayor jusqu’à la plaza Santa Ana…

Il y a du  monde dans les rues car c’est dimanche et il fait chaud : les gens sont assis devant les maisons, les gamins jouent au ballon …

Au bout de la rue, se dresse l'église Santa Ana en ruine.

 

La Santeria

En passant devant une maison, des hommes nous invitent à entrer : les tambours se déchainent, il y a foule dans une toute petite pièce où les gens se déhanchent et se lancent dans des  sortes de transes… c’est la Santeria, le vaudou de Cuba.

Comme tous les soirs…

Au café « Casa de la Musica », il y a plein de monde. Quand il n’y a plus de place aux tables, on s’assied sur les marches en pierre où les serveurs continuent le service. Ambiance très sympa.

Playa Ancon

-Lundi 26 mars 2012 :  Un bus part à 11h du centre pour aller à la Playa Ancon (il est bourré de touristes de toutes nationalités).

Une demi-heure après, on est à la plage.

A 15h30, retour à Trinidad dans le bus… Toujours aussi bourré à craquer! 

Dans la soirée,  nous flânons à nouveau dans les lieux animés autour de l’église de la plaza Mayor…

Dans la rue, le soir...Trinidad est toujours animée

Renseignements pratiques :

Hébergement : Casa « Conchita Soler », 553, calle Maceo  tél : (41) 99 33 20

Bus Cienfuegos/Trinidad : 6 Cuc/pers

 

Le patio chez Conchita Soler
Fermer le menu

Le site est encore en chantier.

Nous rapatrions petit à petit nos récits de voyage qui figurent sur les blogs:

http://un-endroit-ou-aller.over-blog.com/

http://anne-et-yannick-lamprier.over-blog.com/

Les récits déjà installés sont

Les autres récits sont accessibles à partir de ce site en cliquant sur les liens