Villages saxons : Rupea, Saschiz, Sighisoara

1er juin 2013

Fête de village à Rupea

La route vers Sighisoara passe près de Rupea.

Arrivés au niveau du village, nous apercevons dans un pré, des enclos avec des animaux, des carrioles et plusieurs personnes qui arrivent. C’est une sorte de comice agricole, une petite fête de village avec enfants qui dansent en costume traditionnel, musiciens et chanteurs populaires…

Bien sûr, nous nous arrêtons et passons un bon moment à admirer les chevaux qui caracolent, les attelages qui se font admirer et les animaux présentés (surtout de très beaux chevaux d’attelage)

La citadelle

Nous quittons la fête pour monter jusqu’à la citadelle qui domine Rupea du haut de la colline.

Malheureusement, on ne peut pas la visiter car elle est en réfection en ce moment…

Et nous reprenons notre route…

Arrêt à Saschiz

C’est un beau village, sis au milieu d’un paysage de cultures fruitières et de champs de houblon, avec en arrière-plan, des collines boisées.

Dans l’église fortifiée, on peut grimper jusqu’à l’orgue et même sous les combles, au-dessus de la voûte de l’église.

 

La tour de l'église fortifiée
L'orgue
Un décor naïf dans l'église

Sighisoara

C’est la cité féodale la mieux conservée de Transylvanie.

Quand on y arrive, on traverse d’abord la ville basse remplie d’immeubles et de constructions modernes…

Ce qui contraste beaucoup avec les rues pavées, les tours et bastions de la vieille cité construite à flanc de colline…

La Tour de l’Horloge

Nous trouvons une place pour nous garer dans une rue résidentielle au pied de la citadelle. 

Et nous montons à pied jusqu’au « Turnul cu Ceas » (la Tour de l’Horloge).

Ce beffroi marque l’entrée de la cité. Son horloge, avec ses sept petits personnages de bois peint, fonctionne encore.

Le beffroi à l'entrée de la ville
Le beffroi à l'entrée de la ville
L'horloge et ses petits personnages
L'horloge et ses petits personnages
Les rues sont bordées de maisons colorées
Pour accèder à l'église de la Colline, il faut gravir les 176 marches d'un escalier couvert.
Depuis la ville basse, on aperçoit l'église sur la colline

Notre étape nuit

Vers 18h, nous reprenons la route dans l’espoir de trouver un coin où nous garer pour la nuit.

Nous allons d’abord en direction de Biertan, puis nous bifurquons sur un petit chemin carrossable que nous avons remarqué et qui s’enfonce dans les champs.

Voilà un endroit idéal : un petit coin assez plat et éloigné de la route, près d’une entrée de champ.

Il était temps… A peine installés, voilà que l’orage éclate et la pluie tombe à verse. Heureusement, elle ne va pas durer trop longtemps et la nuit sera tranquille…

(N46°10’35 » E24°32’37 »)

Fermer le menu

Le site est encore en chantier.

Nous rapatrions petit à petit nos récits de voyage qui figurent sur les blogs:

http://un-endroit-ou-aller.over-blog.com/

http://anne-et-yannick-lamprier.over-blog.com/

Les récits déjà installés sont

Les autres récits sont accessibles à partir de ce site en cliquant sur les liens