Mawlamyine

Le majestueux fleuve Salouen, appelé Thaniwin en Birman, descend du Tibet et baigne l'ancienne Moulmein, devenue aujourd'hui Mawlamyine

Yangon-Mawlamyine en bus

Lundi 6/02/17 :
Nous avions réservé, hier, par l’intermédiaire de l’hôtel, un bus Yangon-Mawlamyine. Le bus part à 8h30.

On nous donne un « breakfast box » car nous partons trop tôt pour avoir le temps de le prendre à l’hôtel. La gare routière de Yangon est immense et il est difficile de se retrouver dans toutes les compagnies de bus qui ont pignon sur rue ici. Heureusement, le taxi nous dépose au bon endroit et nous n’avons plus qu’à attendre l’heure du départ dans la salle d’attente, tout en mangeant notre petit-déj.

Le bus est très confortable, et pourtant ce n’est pas un VIP, juste un « Normal ».

Arrivée à Mawlamyine à 14h45.

Notre logement

Nous partageons un pick-up avec un autre voyageur pour nous rendre à l’hôtel réservé sur Internet la veille.

Cet hôtel, « Htun Yadanar » est très propre et moderne, mais la fenêtre de notre petite chambre donne sur la rue très bruyante et l’accueil est plutôt froid.

De plus, le petit-déjeuner très succinct est servi dans la chambre où il n’y a qu’une chaise pour deux …Vraiment, pas terrible !

C’est l’hôtel le plus cher de notre séjour et le moins bon rapport qualité/prix.

Il n’y avait plus de place dans les autres hôtels pas trop chers, il faut dire qu’il y en a peu ici.

Réservation du bateau pour Hpa-an

Nous allons à la « Breeze guest-house » afin de réserver la traversée en bateau pour Hpa-An où nous voulons aller après-demain.

La colline des pagodes

L’avantage de notre hôtel (il faut bien en trouver un !) est, d’une part, qu’il se trouve près du fleuve. D’autre part, que l’on peut aller à pied à la colline des pagodes, située à quelques rues derrière.

Un dédale de venelles

En montant à la colline des pagodes, nous découvrons tout un dédale de venelles bordées de maisonnettes serrées les unes contre les autres.

Il n’y a pas de véhicules à moteur dans ces ruelles étroites parsemées d’escaliers. Les gens prenant le frais devant leurs portes nous saluent gaiement…

Un vieux monastère

Encore des bouddhas et des pagodes !

Oui, mais un vieux et beau monastère tout décrépi, le Kyaung Seidon Mibaya monastery… Et une belle vue de là-haut, dans la lumière de fin de journée…

Kyaung Seidon Mibaya monastery

Site des grands bouddhas

Mardi 7/02/17 : Nous partons sur la promenade qui longe le fleuve dans l’espoir de trouver un véhicule pour aller au site des grands bouddhas Win Sein.

Face à la Breeze gh, un pick-up garni de fauteuils en plastique est à l’arrêt. Le chauffeur nous propose 15 000k pour aller à Win Sein, situé à 22kms et à un autre site qui lui est proche.
Superbement installés dans nos fauteuils qui trônent à l’arrière du pick-up, nous filons sur la route encombrée le long des rues de Mawlamyine. C’est une ville très étendue… Puis nous roulons dans la campagne jusqu’à ce site où se trouvent les plus grands Bouddhas couchés du monde.

Une enfilade de statues de moines

On y accède d’abord par un chemin bordé d’une ribambelle de statues de moines de près de 4m de haut (il y en aurait jusqu’en haut de la colline, d’après notre chauffeur)

Les birmans sont les rois du kitsch
Et voilà l'énorme statue de Bouddha, dont la construction a commencé en 1992, et qui commence déjà à s'abimer. Il nous semble moins beau que celui que nous avions vu à Monywa. A l'intérieur, on peut voir des statues de personnages illustrant la vie de Siddhartha mais tout ça est encore inachevé et parsemé de gravats...
Un deuxième Bouddha couché, face au premier, est encore en chantier, son visage est presque terminé...

Deux pics de chaque côté de la route…

Le pick-up nous conduit ensuite au site tout proche de Kyauktalon Taung où deux pics karstiques s’élèvent de chaque côté de la route.

Nous arrivons au pied du premier et notre chauffeur nous dit qu’il faut grimper jusqu’en haut pour avoir une superbe vue. D’accord, mais c’est plutôt raide et il fait très chaud à cette heure-ci ! On y va tout de même…

Un sommet pour les hommes où les femmes n’ont pas le droit d’aller !

En fait, au site du premier pic, il y a deux sommets se faisant face… Dont un où les femmes n’ont pas le droit d’accéder !!! Bien que nous soyons les seuls visiteurs, il n’est pas question pour moi d’aller du côté des hommes ! le gardien veille !

La vue, à cette heure, n’est pas vraiment formidable du fait de la brume de chaleur…

Un deuxième pic de l’autre côté de la route

Une fois en bas, nous n’avons pas le courage de grimper encore au deuxième pic où se trouve un sanctuaire hindou… ça va comme ça, il fait trop chaud… Nous rentrons à Mawlamyine

Kyauktalon Taung

 

Un resto bien agréable

Nous allons déjeuner dans un petit resto bien agréable sur le front de rivière, le « Grand mother and Grand father restaurant ».
Il a une petite terrasse au-dessus de l’eau où il y fait bien frais.

 

Balade en ville

En fin de journée, nous nous promenons vers le marché couvert, les mosquées et dans quelques rues bordées de quelques vieilles maisons très décrépites. Mawlamyine est loin de sa splendeur d’antan !

Renseignements pratiques :

Bus Yangon-Mawlamyine : 10 300k/pers (7€) + 10 000k le taxi (la gare routière est loin du centre de Yangon)

Traversée en bateau pour Hpa-An : 10 000k/pers pour 3h de traversée.

Balade à Win Sein, situé à 22kms : 15 000k en pick-up

Hébergement (2 nuits) : plus de place à la Breeze gh, nous devons nous rabattre sur le Htun Yadanar Motel, situé près du marché, non loin de la rivière , chambre propre et moderne mais très bruyante, on croirait dormir dans la rue, accueil très froid, petit déj minable servi ds la ch, très chère pour ce que c’est : 28€/nuit

Fermer le menu