Hampi

Du 10 au 14 février 2015

Arrivée à Bangalore :

8 février : Décollage de Paris, avec Air India, à 21h30. Nous avons pris des billets pour Bangalore mais nous devons faire escale à New Delhi, y récupérer nos bagages puis nous enregistrer de nouveau pour le vol intérieur qui nous mènera à Bangalore, où nous devons prendre le train de nuit « Hampi Express » à 22h.

L’avion devait décoller de Delhi à 13h10. En fait il partira à 14h15 et nous arrivons à Bangalore à 17h15.

Une fois les bagages récupérés, nous grimpons dans un des bus qui fait la navette face à l’aéroport pour nous rendre à la gare ferroviaire.

En attendant le train pour Hospet, à Bangalore

De l’aéroport de Bangalore à la gare ferroviaire

La distance est longue et, à cette heure, il y a énormément d’embouteillages, si bien que nous n’arrivons au terminus qu’à 19h30.

Mais nous avons le temps,  le train étant prévu à 22h.  Nous allons dîner dans une des gargotes proches de la gare. Le quartier n’est pas des plus agréables, plein de travaux et plutôt bordélique…c’est le moins que l’on puisse dire !

Le train arrive à 21h30, et nous avons même une cabine rien que pour nous deux (AC 1st class réservée par internet). Nous démarrons à l’heure.

On va pouvoir dormir… Ouf !

Arrivée à Hampi

-Mardi 10/02 : Le train s’arrête à la gare d’Hospet à 7h45.

Bien sûr, tout un tas de rickshaws attend les voyageurs. L’un d’eux nous emmène à Hampi pour 200rps.

Se loger

Nous avions réservé une chambre à la Rocky G-h. C’est la seule fois où nous avons réservé d’avance car nous pensions qu’Hampi étant un endroit très touristique, nous aurions du mal à y trouver un logement… En fait, il y a plein de guest-houses partout et nous aurions bien pu en trouver une fois sur place.

Ce qui nous a valu de payer une chambre assez chère… Enfin, la chambre est calme, claire et propre et la literie très confortable.

Le resto sur le toit terrasse est très bon, la cuisine est faite par le père du patron, Rocky, qui est vraiment sympa et plein de bons conseils.

Longue allée qui fait face au Virupaksha temple

Promenade à l’Achutaraya Temple

Il fait très chaud à Hampi en ce début février… Après avoir suivi la longue allée qui fait face au Virupaksha temple, nous allons nous balader à l’Achutaraya Temple. Il est dédié à Vishnou et abandonné au milieu  des rochers (qu’il faut escalader pour y arriver).

Ici, le paysage, très beau, est constitué de collines de roches granitiques empilées en équilibre les unes sur les autres.

Achyuta-Raya Temple

Au bord de la rivière

Elle serpente entre les chaos rocheux et irrigue les champs cultivés le long de son cours.

Pour la traverser, il n’y a pas de pont mais des passeurs à plusieurs endroits. Les gens du coin utilisent aussi des petits bateaux paniers faits de palmes tressées et enduites.

Une cérémonie se déroule au bord de la rivière au moment où nous y arrivons. Comme d’habitude, les fidèles  font des offrandes.

Il y a là tout un rassemblement de saris colorés, le tout agrémenté de chants et de tambours…

 

Matanga Hill au coucher du soleil

En fin de journée, nous grimpons en haut de Matanga Hill, une colline de granit d’où l’on peut savourer la douceur du soleil déclinant devant un paysage magnifique… ça repose de la chaleur de la journée

 

Coucher de soleil à Matanga hill

Le soir au temple Virupakha

Après dîner, nous allons faire un tour au grand temple Virupakha, à l’entrée du village, le seul encore en activité à Hampi.

Il est 21h il est fermé à cette heure, mais dans la première cour, ouverte à tous, plusieurs groupes de pèlerins dorment par terre enveloppés dans leurs couvertures… en compagnie de quelques vaches…

Une vache qui a envie de partager le repas des pèlerins...

Visite de la Ville Royale d’Hampi

-Mercredi 11/02 : À Hampi, il y a quelques sites payants dont le ticket forfaitaire n’est valable que pour une seule journée.

Il faut donc visiter la partie payante de la Ville Royale (Le Zemama renfermant les onze étables des éléphants et le Lotus Mahal) et le Vitthala Temple, le même jour. 

Comme ils sont situés à l’opposé, il est impossible de faire les deux à pied, donc le rickshaw est nécessaire… C’est malin !

les étables des éléphants
Lotus Mahal

Temple d’Hazarama et Mahanavami-diiba

Dans la foulée, nous avons le temps de visiter le Temple d’Hazarama et de monter sur le Mahanavami-diiba, qui ne sont pas payants.

Nous reviendrons demain nous promener à pied jusque là et visiterons alors le Bain de la Reine et d’autres monuments que nous n’avons pas le temps d’admirer à notre aise aujourd’hui…

Superbe mur d'enceinte du Temple d'Hazara Rama
Piliers de pierre noire du temple d'Hazara Rama
une conduite d'eau sous le signe de Ganesh !
Pureté géométrique pour ce bassin

Le Vitthala Temple

Comme souvent (toujours, devrais-je dire !) dans les monuments indiens, des colonies d’élèves débarquent en même temps que nous.

Mais ce n’est pas tout… Que se passe-t-il ici ?

Un tournage de film genre Bollywood est en cours avec beaucoup de figurants portant des oriflammes, des lampions, des ombrelles, tous en costume traditionnel sauf le héros en blouson de cuir !  Tout ça, c’est bien drôle mais ça n’aide pas à apprécier le lieu pour lui-même…

Vitthala Temple, à gauche, les élèves ... à droite, le tournage d'un film !
Il y a une foule de figurants et figurantes ...
Silence, on tourne !
lorsque l'on frappe sur ces colonnes, elles rendent un son harmonieux... Elles sont dites "musiciennes" !
Le char en pierre représente le véhicule de Vishnou
Le gopuram d'entrée au temple

Des prêtres qui chantent depuis 5 ans, sans arrêt !

Ensuite, notre rickshaw nous conduira à un troisième site, un temple où des prêtres chantent sans arrêt, nuit et jour, depuis 5 ans (à tour de rôle, tout de même !)… L’endroit est très calme, il n’y a pratiquement personne (à part les prêtres qui psalmodient).

Le temple n’est pas en très bon état mais le paysage rocheux tout autour est très beau. Il faut passer une porte dans le fond de la cour qui entoure le temple.  De là, on a une vue superbe sur l’horizon tout couvert d’empilements rocheux qui moutonnent à l’infini…

 

Un temple où les prêtres psalmodient depuis 5 ans...
Tandis que les vaches s'y promènent tranquillement...

Temple Virupakha 

– Jeudi 12/02 : Depuis la terrasse du Rocky g-h, nous avons une superbe vue sur le grand temple Virupakha

L’énorme gopuram (tour pyramidale) qui le surmonte est orné de sculptures assez suggestives, c’est le moins que l’on puisse dire…

 

Sculptures du gopuram du Virupaksha Temple
Dans l'enceinte du temple Virupaksha, le dispensaire ayurvedic est en piteux état !
Hemakuta Hill

Hemakuta hill

Après la visite du temple, nous grimpons sur Hemakuta hill, la colline rocheuse qui le surplombe.

Là, se trouve une foule de petits temples disséminés sur la roche. Ainsi que les sculptures monolithiques de Narashimha (Vishnou sous sa forme de lion) et de Ganesh… Un peu plus loin, se dresse le temple de Krishna orné de 10 incarnations de Vishnou…

Ouf ! ça donne chaud tout ça !

Ganesha
Le lingam de Shiva ... monumental !
Image of Narasimha
Temple de Krishna
Il fait chaud, ici !

À la recherche de l’Underground Shiva Temple

Il fait très très chaud. Nous continuons à pied le long de la route qui conduit à la Ville Royale.

Nous cherchons le temple de Shiva souterrain (Underground Shiva Temple).

Il se trouve en contre-bas de la route mais le panneau qui l’annonce n’est pas placé au bord de cette route.

En fait, il faut emprunter un chemin qui prend sur le côté et comme ce temple est enfoui sous terre, on ne le voit pas vraiment.

Le "Bain de la Reine"

 

Le Bain de la Reine

Nous le dépassons et nous arrivons au Bain de la Reine, magnifique bassin (vide) à arcades, surmonté de balconnets.

Il est situé tout au sud de la Ville Royale. Nous sommes allés trop loin ! Ce n’est pas grave car il y a plein de monuments que nous n’avions pas eu le temps de bien voir hier et dont la visite est gratuite.

Hourra! voilà le temple !

Nous cherchons toujours le temple souterrain, tout de même!  

Nous rebroussons chemin. Après avoir longé d’autres vestiges dont une ancienne mosquée et des tours de facture musulmane, nous arrivons enfin à ce fameux temple souterrain !

On le visite en marchant les pieds dans l’eau, ça rafraîchit !

Puis, retour au village par la route bordée de bananiers et de cocotiers…

Underground Shiva temple
Un temple rafraîchissant !

Balade à vélo aux environs de Hampi

-Vendredi 13/02 : En prenant le petit bac qui traverse la rivière, nous assistons à la toilette de l’éléphant du temple qui a lieu tous les matins près de l’embarcadère.

Le petit bac face à Hampi Bazaar

De l’autre côté de la rivière,  à Virupapur Gaddi, il y a une flopée de guest-houses et petites boutiques à touristes. 

C’est très verdoyant. Nous y louons deux vélos.

Hanuman Temple

Et nous pédalons jusqu’à la colline en haut de laquelle se trouve l’Hanuman Temple. Il y a 575 marches à grimper sous le cagnard pour découvrir une vue superbe et un petit temple et un monastère.  Des moinillons s’égayent sur les gros rochers arrondis chauffés par le soleil.

Hanuman hill
Hanuman temple
Vue du haut de la colline

Le village d’Anegundi

Nous repartons sur nos vélos le long de champs verdoyants peuplés de marabouts et d’aigrettes, jusqu’au village d’Anegundi…

Village d'Anegundi
Village d'Anegundi

Près du village, un autre bac fait la traversée et un pont est en construction mais les travaux n’ont pas l’air d’avancer beaucoup…

Nous rentrons à Virupapur Gaddi où nous rendons les vélos et nous prenons le petit bac pour rentrer à Hampi Bazaar.

 

 

Renseignements pratiques :

A Bangalore, bus  navette de l’aéroport à la gare ferroviaire : 440rps

Rickshaw Hospet – Hampi : 200rps

Hébergement : Rocky Guest-house, dans le village, rockyhampi@yahoo.co.in  tel: 083 9424 19 51 – mobile: 94 49 76 32 21  : env 25€ avec petit déj pour deux

 Sites payants : deux dans la ville royale (le Zenana et le Museum d’archéologie) ainsi que le Temple de Vitthala : le ticket forfaitaire (500rps) n’est valable que pour une seule journée.

Location de vélos : 100rps les deux

 

Fermer le menu