Haridwar

Du 5 au 7 avril 2015

Haridwar se trouve dans l’état de l’Uttarakhand

Trajet Delhi-Haridwar en bus :

-Dimanche 5/04/2015 : Le bus de nuit qui nous amène de Mac Leod Ganj à Delhi arrive à 6h30. Il s’arrête avant la bus station de Kashmiri Gate, afin de favoriser les taxis et rickshaws avec qui les chauffeurs sont en cheville et qui sautent sur les voyageurs à leur descente du bus. Mais nous ne nous en laissons pas conter et nous allons à la bus station à pied. C’est tout près mais il faut traverser une route très large à grande circulation, sans aucun passage pour piétons. Heureusement, nous sommes dimanche et il est tôt, le trafic n’est pas encore très intense.

Nous voilà donc à la bus station, très grande et hyper moderne de Kashmiri Gate.

Nous sautons dans le bus pour Haridwar et nous voilà repartis pour 6 heures de route plutôt cahoteuse. Il y a beaucoup d’embouteillages dans les villes traversées et il fait très chaud…

Nous arrivons à 13h30 environ…

Le Gange à Haridwar

Notre hôtel à Haridwar

Nous allons d’abord au « City Heart », mentionné dans le guide du routard, mais la chambre qu’ils nous proposent ne nous plait pas …

En face, il y a un hôtel qui a l’air pas mal… Allons voir…

La chambre que l’on nous montre a une fenêtre qui donne directement sur le Gange (et même au ras de l’eau)… C’est un peu humide mais l’hôtel a les pieds dans le fleuve le plus sacré de l’Inde, ce n’est pas rien!!!

Elle est un peu vétuste avec un plafond voûté, comme dans une cave (d’ailleurs il faut descendre des escaliers pour y accéder). Mais c’est calme et la salle de bain est très bien. Le prix demandé au départ étant largement surestimé, nous réussissons à négocier un prix raisonnable. 

Après une bonne douche pour nous remettre de ces longs trajets, nous allons déjeuner dans un resto en ville pas loin de l’hôtel, le « Chottiwala restaurant ».

Balade sur les ghâts à Haridwar :

Le long des ghâts, à Haridwar, il y a énormément de monde : pèlerins, sadhus, gurus et prêtres en tous genres.

C’est une ville sainte et elle regorge de boutiques d’articles religieux (offrandes, souvenirs et bidons de toutes tailles pour ramener de l’eau du Gange).

Sur le ghât de « Har-ki-Pairi », où se trouve, selon la croyance, une empreinte des pieds de Vishnou, les nombreux pèlerins viennent se purifier.

Bidons pour ramener de l'eau sacrée du Gange !
Bidons pour ramener de l'eau sacrée du Gange !
Un sadhu au visage orange, couleur de sainteté...
Un pèlerin qui profite du soleil ...
Un des ponts qui relient les deux rives où s'étendent les ghâts

 

La Kumbh Mela

Selon la légende, après avoir volé le nectar d’immortalité, l’Aigle royal en laissa échapper quatre gouttes qui seraient tombées  sur Haridwar, Allahabad, Nasik et Ujain.

En conséquence, tous les 12 ans, dans chacune de ces villes, a lieu, à tour de rôle la « Kumbh Mela »… Ce serait la plus grande manifestation religieuse sur terre qui attire des dizaines de milliers de pèlerins !

 

Le Gange

Plusieurs ponts relient les deux rives …

Les ghâts sont très étendus. On peut s’y promener d’un bout à l’autre et il y en a sur les deux rives du fleuve.

 Les gens s’y baignent, font leur lessive, leurs ablutions.

L’atmosphère est plutôt gaie

Sous le pont près du ghât « Har-ki-Pairi », il y a des chaines où les gens se balancent dans l’eau, hommes, femmes, enfants, tout le monde s’amuse, fait ses ablutions et savoure le plaisir d’être au bord du Gange, fleuve sacré par excellence…

À la pêche aux offrandes

Il y a  pas mal de personnes (adultes ou enfants) qui essaient de récupérer les offrandes jetées dans le fleuve (noix de coco, pièces) Ils attrapent les noix de coco qui flottent avec des sortes de nasses/épuisettes, les font sécher et les revendent… D’autres se servent d’une vitre pour voir le fond et trouver des pièces ou bijoux parmi les cailloux.

Les pèlerins s'amusent bien ici !
À la pêche dans le Gange
Une offrande au Gange !
Ablutions
Y-aurait-il de l'or dans le Gange ?

Le bazar

En arrière des ghats, se trouve le bazar, aux rues très animées et typiquement indiennes.

Sucreries à l'indienne
chapatis...
Dans une rue du bazar...
Un œil noir nous regarde ...
Que de pots, que de pots !

 

Sur la colline du temple Mansa Devi, à Haridwar :

Dans l’après-midi, nous prenons le téléphérique pour monter en haut de la colline où se trouve le Temple Mansa Devi. C’est un passage obligé pour les pèlerins en route vers les sources du Gange.

En effet,  la divinité est censée leur conférer le pouvoir d’accomplir leur pèlerinage jusqu’au bout en toute sécurité.

Belle vue sur le Gange et la ville pendant l’ascension mais, là-haut, tout est occupé par le temple ne présentant aucun intérêt et les nombreuses boutiques de bondieuseries.

 
 
 
Téléphérique pour le ciel !

La grande puja du soir

Tous les soirs, a lieu l’aarthi,  cérémonie du feu, grande prière qui attire les milliers de pèlerins sur les ghats à la tombée de la nuit.

Le premier soir, nous y assistons sur les ghats après le pont Shatabdi. Belle cérémonie avec les torches allumées et les petits radeaux illuminés flottant sur le Gange… La foule des fidèles est compacte, chacun veut toucher la flamme… quelle ferveur !

Le deuxième soir, nous assistons une nouvelle fois à la puja, mais vue de l’autre rive, au pied de la Clock Tower.

En attendant la tombée de la nuit, grandes prières et grande ferveur...
cérémonie du feu sur les ghats à Haridwar
Chacun veut toucher la flamme sacrée...
et vogue le petit lumignon...

Retour à Delhi :

-Mardi 7/04 : A 7h, nous prenons le bus pour Delhi où nous arrivons à 13h environ. Nous sommes à la Kachimeri Gate et nous prenons le métro pour la New Delhi railway station. C’est l’heure de pointe et il y a foule pour monter dans le wagon, un gars sur le quai pousse et tasse les gens à l’intérieur pour pouvoir fermer la porte. A l’arrivée, tout le monde veut monter sans laisser les gens descendre ! quelle cohue !

De nouveau, l’hôtel Rak International nous accueille… Demain, nous nous envolons pour la France.

Mercredi 8/04, l’avion sera à l’heure, nous serons à Paris dans l’après-midi…

Renseignements pratiques :

Hébergement à Haridwar : Hôtel « Center Point, Heritage Ganga » 11, Jodhamal Road, Adjoining Birla Ghat tél : 01334 224008 / 224009 – Le prix demandé au départ étant largement surestimé (1 700rps), nous réussissons à négocier à 1000 rps net, chambre donnant sur le Gange, assez sombre et humide mais très calme et la salle de bain est très bien !

Restaurants : il y a un restau dans l’hôtel mais plutôt moyen et cher – Chottiwala restaurant, sur Upper road, est très bien.

A Delhi, taxi pour aller de Pahar Ganj jusqu’à l’aéroport coûte environ 400rps mais désormais, nous prenons le métro, situé derrière la gare centrale, très moderne et pratique.

Notre chambre à Haridwar
Fermer le menu