Jamnagar

Du 27 février au 1er mars 2015

Sur la route entre le Kutch et Jamnagar

-Vendredi 27/02 : Après nos adieux à tout le personnel si accueillant de l’Eco Camp, nous quittons le Little Rann of Kutch vers 8h en jeep jusqu’à la bus station de Dhangadhra.

Le bus, prévu pour 9h30, n’arrivera qu’à 10h10 ! C’est le bus Ahmedabad-Dwarka.

Tout le long de la route, depuis une centaine de kms avant Jamnagar, nous voyons des gens de tous âges qui marchent munis de bâtons, leur sac sur la tête. Quelques-uns portent un drapeau roulé. De place en place, sont dressés des stands où ils peuvent se reposer et se restaurer.

Il s’agit de pèlerins qui viennent des environs de Rajkot et qui vont jusqu’à Dwarka, à plus de 200kms. Cette ville sainte est dédiée à Krishna et ils vont y célébrer la fête de Holi qui aura lieu dans quelques jours.

Nous nous y rendrons nous aussi après-demain, mais en bus !

Tout au long de la route...
une foule de pèlerins qui se rend à Dwarka

Arrivée à Jamnagar

Nous arrivons à Jamnagar à environ 15h.

Nous n’avons pas très bien choisi notre hôtel, cette fois. L’hôtel Ashiana, en effet, se trouve au New Supermarket (qui n’a pas l’air si New que ça), endroit labyrinthique aux allées bordées de petites boutiques de vêtements et où les motos ont le droit de circuler !

La chambre serait très bien si elle n’était pas si bruyante. Malheureusement, elle donne sur une rue très animée d’un côté et sur le supermarché de l’autre. Elle n’est pas chère, vaste et propre mais nécessite de bons bouchons d’oreilles!

Le lac Ranmal

Non loin de l’hôtel, se trouve le lac Ranmal, on peut s’y rendre à pied…

Des nuées de mouettes viennent attraper au vol la nourriture que les gens s’amusent à leur donner.

Au milieu du lac, se trouve un ancien palais que l’on peut atteindre par une jetée, le palais Lakhota.

Le temple de Bala Hanuman

Face au lac, se dresse le temple de Bala Hanuman où les récitants n’ont jamais arrêté de chanter depuis 1977.  Il est même inscrit au guide des records Guinness! (c’est son seul intérêt).

Quelques instants de repos au calme dans le jardin qui l’entoure sont les bienvenus après la fatigue de la journée …

Difficile de trouver un restaurant dans le coin.

Heureusement, il y en a un dans l’hôtel car nous avons passé une bonne partie de la journée dans le bus et nous n’avons mangé que des bananes et des biscuits. Nous serons les seuls clients à dîner là, ce soir…

 

Lac Ranmal à Jamnagar

En ville

-Samedi 28/02 : Aujourd’hui, balade dans les rues très animées de Jamnagar.

Beaucoup de vaches partout,  des chèvres, des chiens et même un dromadaire « garé » le long d’un trottoir !

Willingdon Crescent à Jamnagar

Le marché aux légumes se tient autour et à l’intérieur d’une vieille halle circulaire qui a du être un beau monument, il y a longtemps.

 

La halle circulaire de Jamnagar
Une belle façade...

En cherchant les temples jaïns

Nous nous égarons un peu et des enfants nous invitent à entrer dans la cour d’un bâtiment (école?) où ils nous montrent un gros bonhomme qu’ils sont en train de fabriquer en paille et en chiffons.

Ils nous expliquent que ce bonhomme monstrueux représente l’hiver qui sera brûlé le soir du « Holi festival » (la fête des couleurs ou sacre du printemps), qui aura lieu dans quelques jours.

 

Il ya plusieurs temples jaïns à Jamnagar

 

Les Dawoodi Bohras

Nous avons déjà croisé, à plusieurs reprises un peu partout en Inde, des femmes dont le costume nous a intrigués : il comporte une sorte de capuchon à collerette couvrant les épaules.

Il s’agit des Dawoodi Bohras, une communauté de musulmans ismaéliens créée au Yemen au début du XIXème siècle,  non reconnue par l’Islam.

Leur chef vit à Mumbai où se trouve leur mosquée principale.

Un grand nombre de ces musulmans vivent au Gujarat.

 

La st Valentin, c'était le 14 !
jeune femme gujarati

A Jamnagar,  il n’y a pas beaucoup de restaurants. Il y a des petites gargotes ambulantes comme partout en Inde. Les gens mangent énormément toutes sortes de chips et snacks salés dont les échoppes regorgent…

Nous allons déjeuner près de l’hôtel, au « Fresh Point restaurant » (bien et pas cher). Là encore, nous sommes les seuls clients !

Renseignements pratiques :

Hébergement : hôtel Ashiana, New supermarket, chamnbre vaste et propre mais bruyante : 500 rps

Restaurants : il y a un restau dans l’hôtel Ashiana  – et le « Fresh Point restaurant » (bon et pas cher),

Fermer le menu