Kep et retour à Phnom Penh

Kep

Du 3 au 10 Novembre 2012

Arrivée à Kep

– Samedi 3/11 : A 9h, un tuk-tuk nous emmène à la gare routière, située en plein centre de Phnom Penh, non loin du Marché central. Le bus démarre à 9h30, il faut bien une heure pour sortir de la ville…

Après 4h30 de trajet, on arrive à Kep. Bien sûr, à la descente du bus, on est abordés par une foule de chauffeurs de tuk-tuk qui nous proposent des hôtels.

C’est un endroit assez déconcertant au premier abord.

 On a du mal à se repérer, car il n’y a pas vraiment de centre ou plutôt, il y en a plusieurs, assez éloignés les uns des autres.  Il y a le marché aux crabes, la plage avec sa sirène, le village de pêcheurs, les hôtels et les villas détruites par les Khmers rouges qui n’ont toujours pas été rénovées…

Et, entre tous ces endroits, un bord de mer bordé d’une promenade aménagée….

Une sirène surveille la plage de Kep
Promenade le long de la mer
Les cahutes sur pilotis du marché aux crabes

Recherche d’un hôtel à Kep

  Pour finir le voyage, nous avons envie d’un bungalow devant la mer.  Et bien ! ici, c’est très difficile à trouver…

On nous a conseillé le « Rega Guest-house », où il y a une chambre disponible.

Le Rega est un endroit sympathique tenu par un couple de jeunes français.  Les chambres donnant sur le patio central planté de nombreux végétaux. Très joli décor, beau jardin et patrons souriants et accueillants… Le problème c’est que ce n’est pas sur la côte, un peu sombre et, surtout, rempli de touristes français…  La mer est de l’autre côté d’une large avenue et la plage à 3km.

Dans l’espoir de trouver un coin pour nous baigner, car il fait très chaud, nous partons à pied en empruntant un petit chemin de terre.

Nous trouvons l’endroit idéal !

Juste après l’embarcadère pour l’île du Lapin, nous trouvons une guest-house qui a l’air super agréable. C’est « Brise de Kep boutique » avec des chambres alignées comme des bungalows au fond du jardin devant la mer. Grandes chambres avec vue sur la baie et le jardin. Il y a également un bar et resto, ainsi qu’un petit escalier qui descend dans l’eau.

 Nous réservons une chambre à partir de mercredi car, lundi et mardi, nous allons passer deux nuits sur Kho Tonsai (l’île du Lapin). 

Et, pour cet après-midi, le gérant de « Brise de Kep » nous propose très gentiment de nous baigner là.

La guest-house "Brise de Kep boutique"
Notre balcon

Le marché aux crabes

– Dimanche 4/11 : Balade à pied, en suivant le bord de mer jusqu’au marché aux crabes. C’est assez loin…

  Des petites cahutes avec des hamacs disséminées sur la promenade servent à se mettre à l’ombre pour pique-niquer.  Il n’y a pratiquement pas de plage ici.  La mer longe un muret, il y a très peu de fond, on a pied très loin. 

Au marché aux crabes, les marchandes maintiennent ces fameux crustacés au frais dans des casiers et la vente se fait au poids.

Les crabes peuvent être cuits directement sur place dans des marmites sur braseros et dégustés natures au bord de la plage (où les cambodgiennes se baignent tout habillées).

On peut aussi les déguster en sauce au poivre

Dans un des petits restos en bois alignés le long de la mer. Nous choisissons le « Kimly, » le plus réputé, avec sa terrasse en balcon devant la mer …

Au marché aux crabes

L’Ile du Lapin (Koh Tonsay)

– Lundi 5/11 : Une fois nos bagages déposés à « Brise de Kep « , nous partons avec nos petits sacs passer deux nuits sur l’île du Lapin.

Après 20mn de traversée, nous débarquons sur la longue plage bordée de cocotiers et de petits bungalows.

Il faut en visiter plusieurs et choisir celui dont l’emplacement convient le mieux car, pour le reste, ils se ressemblent tous.

Le confort y est très sommaire mais on est devant la plage, et on a un auvent avec des hamacs.

Koh Tonsay

Le tour de l’île à pied

– Mardi 6/11 : Ce matin, nous jouons les explorateurs et partons faire le tour de l’île à pied.

Belle balade de 2h30 sur des sentiers très sauvages et parfois un peu difficiles à trouver mais on y arrive en cherchant un peu.

Le reste du temps, c’est farniente et baignade…

Quand les groupes de touristes venus passer un moment dans l’île sont repartis, le calme s’installe. Les soirées sont paisibles, et la lumière du soleil couchant particulièrement belle ici.

Les bungalows au soleil couchant
 
Retour à Kep

– Mercredi 7/11 : Vers 13h30, nous quittons l’île du Lapin et nous passons le reste de l’après-midi à « Brise de Kep ».

Dans la soirée, nous allons jusqu’au village. C’est le vrai centre de Kep, avec son marché et son quartier des pêcheurs aux maisons sur pilotis.

 

Le Parc National

-Jeudi 8/11 : Grande promenade dans le Parc National situé sur la colline qui domine Kep.  Le sentier principal est facile mais les petits chemins transversaux pour monter au sommet sont très escarpés et glissants.

C’est la jungle et il y fait très chaud!

Balade à Kampot

– Vendredi 9/11 :  Nous louons une moto à l’hôtel et allons jusqu’à la petite ville de Kampot, à 25km de là. La route n’est pas en bon état, il y a des trous, des travaux, de la poussière et beaucoup de circulation…

A Kampot, il n’y a pas grand-chose à voir, la ville au passé colonial conserve quelques vieilles maisons et une promenade le long de la rivière… Après le déjeuner dans un resto du quai, nous rentrons sur Kep.

Kampot

Renseignements pratiques :

Hébergements à Kep :

« Rega Guest-house », chambre  avec ventilo : 12$.  Endroit sympathique tenu par un couple de jeunes français. C’est une sorte d’îlot avec les chambres donnant sur le patio planté de nombreux végétaux . Il fait aussi restaurant.

« Brise de Kep boutique » : Superbe chambre avec clim, terrasse donnant sur le jardin devant la mer  :25$ avec petit-déj . On peut même se baigner là car il y a un petit escalier qui descend dans la mer. Il y a également un restaurant excellent à des prix très raisonnables, on peut dîner sur une petite table devant la mer et le personnel est vraiment adorable. Superbe !

Ce qui est très trompeur, c’est qu’il y a deux hôtels qui s’appellent « Brise de Kep », l’un est situé face à la plage de la sirène et n’a rien de génial et l’autre, près de l’embarcadère, est très bien… mais comme on descend du bus juste à la plage…c’est celui-là qu’on visite en premier!  Il faut le savoir…

Sur l’île du Lapin, notre bungalow a une « salle de bain avec toilettes à l’intérieur » (c’est vraiment le plus rudimentaire possible) : 8$

 

Retour à Phnom Penh

-Samedi 10/11 :  A Kep, le bus pour Phnom Penh doit passer nous prendre sur la route devant la guesthouse à 8h30… Finalement, il arrivera à 9h10, on commençait à trouver le temps long sur ce bord de route et à croire qu’on l’avait raté… mais ici, il ne faut jamais s’impatienter…

Arrivée à Phnom Penh à 13h30.  Nous regagnons la « Okay Gh »,où nous avions séjourné la semaine dernière et nous y retrouvons la même chambre.

Un tuk-tuk nous conduit au Marché russe où nous faisons quelques achats … Puis retour au centre-ville et flânerie sur le quai Sisovath.

C’est le week-end et il y a beaucoup de monde  devant le Palais Royal.

Des gens viennent de tout le pays pour rendre un dernier hommage à Norodom Sihanouk. Ils pique-niquent là, font brûler de l’encens, offrent des fleurs. Ils achètent des photos du roi, de sa femme et de son fils, Norodom Sihamoni, le nouveau roi…

Offrandes et prières en l'honneur du roi défunt

Dernier jour de voyage

-Dimanche 11/11 : Derniers achats, dernière balade et, vers 14h30,  un tuk-tuk nous emmène à l’aéroport sous une pluie battante car un violent orage vient d’éclater juste comme nous montions dans la petite carriole bâchée tant bien que mal!

  Nous garderons du Cambodge le souvenir de gens vraiment accueillants et souriants.

Fermer le menu