Kochi (Fort Cochin)

Du 26 au 30 mars 2014

Trajet entre Mararikulam et Kochi

– Mercredi 26/03 : Nous quittons Mararikulam pour nous rendre à Fort Cochin en tuk-tuk, il y a environ 50kms.

Le trajet durera environ 2heures en s’arrêtant à plusieurs endroits pour prendre des photos, boire un thé au bord d’une belle plage, admirer le paysage…

La route est bordée par les backwaters (canaux de navigation et lagunes). Nous traversons quelques villages avec leurs grandes églises.

ça, c'est être chargé à ras bord !

Arrivée à Kochi

Le tuk-tuk nous conduit directement à notre guest-house, ce qui est bien pratique car, si nous étions venus en bus, nous serions arrivés à Ernakulam, assez loin de Fort Cochin.

En ce qui concerne notre hébergement, nous avons logé au “Heavenly homestay”, tenu par une charmante famille indienne.

C’est une maison neuve dans une rue résidentielle. Notre chambre est très confortable avec clim. et salle de bain ultra-moderne (par rapport à tout ce que nous avons eu avant).  Malheureusement, notre chambre est très petite (elles ne le sont pas toutes). Le petit-déj, très copieux, est inclus dans le prix.

Balade sur le front de mer

Kochi est très agréable, avec sa promenade ombragée le long du front de mer, bordée de pêcheries, les célèbres carrelets chinois, actionnées par des poulies, de grosses pierres servant de contre-poids. Il faut la force de plusieurs hommes pour remonter ces immenses filets…

Les "filets chinois" de Fort Cochin

 

Près des filets chinois, beaucoup de pêcheurs vendent leurs poissons et crustacés…

On peut en acheter et les déguster ensuite dans un des petits restos qui les cuisinent près de là…

Les “rain trees” de Kochi

Un peu partout, à Kochi, il y a des arbres immenses, les “rain trees”.

Nous sommes impressionnés par leur taille…

 

 Dès le matin, il fait très chaud en cette saison.

Heureusement, ici, il y a l’air de la mer pour rafraîchir un peu l’atmosphère …

 

Visite du quartier de Mattancherry

– Jeudi 27/03 : Le vieux quartier de Mattancherry,  que nous arpentons à pied en longeant la rue parallèle au bord de mer, est vraiment typique avec ses entrepôts, ses maisons de commerce en gros de riz, d’oignons, de pommes de terre, de thé et d’épices, maisons anciennes dont l’arrière donne directement sur l’eau… et tout le charme indéfinissable de son passé colonial.

Visite du Dutch Palace et de la vieille synagogue (il y fait bien frais, c’est reposant !)

fabrique de cordes en fibres de coco
grossistes en oignons, riz et diverses denrées
Bureau de commerce de riz
le siège du parti communiste...
Street Art
échantillons de riz présentés dans des coupelles

Un resto agréable

Revenus dans le centre, nous déjeunons dans un endroit très joli, le “Kashi Art Café”.

Décoré avec beaucoup de goût, il fait aussi galerie d’art et expose des œuvres très intéressantes d’une peintre contemporaine indienne, PS JALAJA.

 

oeuvres d'une peintre contemporaine indienne, PS JALAJA

Spectacle de Kathakali

Dans le quartier près de la basilique Santa Cruz, non loin de notre guest-house, se trouve le Kerala Kathakali Centre où a lieu, à 17h, un spectacle de kathakali, sorte de théâtre dansé et basé sur des mimiques et des postures. Nous assistons d’abord à la séance de maquillage des acteurs, très minutieuse et assez longue (elle dure 1 heure !).

Le spectacle ensuite, dure 1h30. Au son des tambours et du chant, les acteurs grimés et costumés, miment un épisode du Râmâyana. C’est très beau et plein d’humour, le spectacle est vraiment original.

Spectacle de Kathakali, phase maquillage
Spectacle de Kathakali, à Fort Cochin

Balade à l’île de Vypeen, en face de Fort Cochin

– Vendredi 28/03 : Nous prenons le ferry qui va sur l’île située juste en face Fort Cochin, l’île de Vypeen. La traversée dure 5 mn. Près du débarcadère, nous prenons un bus pour le village de Cherai. Après une heure de trajet dans les embouteillages monstres (il est presque midi),  nous devons encore prendre un tuk-tuk pour arriver à la plage (à 2 kms de l’arrêt de bus)

Cherai Beach

C’est une belle et très longue plage, moins sauvage que Marari Beach, car plus aménagée, mais pas trop quand même. On déjeune de poissons et riz dans une paillotte où il fait très bon sur sa petite terrasse bien aérée, au-dessus de la plage. Puis, baignade et balade jusqu’au bout la plage, moment bien agréable… La plage est grande et on peut se mettre en maillot pour se baigner, il suffit de s’éloigner des indiens (et indiennes) qui préfèrent s’agglutiner les uns avec les autres près de l’entrée de la plage…

Les indiennes à la plage...

Retour à Kochi

Le bord de mer

De retour près de l’embarcadère du ferry, à Vypeen, nous flânons un peu le long de la promenade bordée, elle aussi, de pêcheries, comme en face. Atmosphère très tranquille.

De retour à Kochi, nous arpentons une fois de plus la promenade du bord de mer où s’alignent les filets chinois. Il y a toujours beaucoup de promeneurs et aussi, bien sûr,  de petits stands et vendeurs de toutes sortes de choses.

C’est l’heure de la vente du poisson à la criée… et l’heure douce où les gens prennent le frais sur la plage en regardant passer les cargos et bateaux de pêche qui entrent et sortent du port (la plage de Fort Cochin est très sale).

Vente du poisson à la criée
La pesée
La promenade le long de la mer à Fort Cochin
Un artiste s'est installé sur la promenade
A Kochi le "street Art" est très présent
Au bout de la promenade, il y a la plage (très sale et polluée)

   Flânerie à Kochi

En flânant à Kochi, nous découvrons encore la jolie et ancienne église St Francis qui fut la première église chrétienne en Inde. Le quartier situé alentour est bâti de belles demeures anciennes, nous  admirons une expo de lithos dans la “David Art Galery” installée dans un très beau bâtiment… 

Ainsi qu’ une démonstration de kalarippayat, art martial kéralais, au même endroit où nous avions vu le le spectacle de Kathakali.

St Francis Church
La synagogue de Kochi
Une église...
Le "kalarippayat", art martial kéralais
Une boutique à l'indienne

Retour à Mamallapuram

– Dimanche 30/03/2014 : Nous quittons nos sympathiques hôtes pour nous rendre à l’aéroport en taxi. Il est situé très loin de Kochi, il faut 1h30 environ pour y arriver. Notre vol pour Chennai est prévu à 12h20, mais il sera retardé à 15h20 !!! (Air India)… 

Nous arrivons à Chennai à 16h30, de là, nous prenons un taxi prépaid pour Mamallapuram où nous arrivons vers 18h.

C’est agréable de retrouver le calme de cette petite station balnéaire avant de nous envoler mardi matin, pour la France  (taxi de Mamallapuram à 4h45 pour Chennai d’où l’avion décollera à 8h45 (Air India)

Renseignements pratiques :

Tuk-tuk de Marari beach à Fort Cochin  : 800 Rps (il y a environ 50kms)

Hébergement : 1ère adresse : “Heavenly guesthouse”, 11/639 Machenzie Garden Road  tél : 09846943518 – chambre très confortable (mais très petite) avec clim. et salle de bain ultra-moderne , petit déj très copieux inclus : 1500Rps

On nous a également recommandé : Johnson Homestay, 11/341B, ESI Road (Opp. Dronacharya Main Gate) tél: 9497545388  marymatha2001@yahoo.co.in –  Grande chambre double avec sdb : 800Rps, petit déj : 100 Rps/pers – Très propre et tranquille

Ces deux guest-houses sont tenues par des familles très sympathiques et accueillantes.

Trajet pour Cherai beach sur l’île de Vypeen : 71 Rps pour  deux (35 Rps tuk-tuk + 30 Rps bus + 6 Rps ferry)

Taxi pour l’aéroport de Cochin situé à 40kms : 1000Rps

Taxi prépaid de l’aéroport de  Chennai à Mamallapuram : 1250 Rps

Fermer le menu