Mandalay

La Birmanie

Voilà un pays qui ne laisse pas indifférent ! Bien sûr, les problèmes ne sont pas près d’y être résolus et nul ne peut prédire dans quel sens il va évoluer. Va-t-il s’ouvrir de plus en plus ou se refermer ?
L’extraordinaire accueil de la population fait oublier (un peu) la pollution et la poussière qui y règnent. 

Ainsi que les conditions de vie et de travail des gens car, ici, tout se fait à la main. De l’empierrement et du goudronnage des routes (par des femmes et des adolescents, très souvent) à la construction des maisons et des pagodes, ainsi que la fabrication du gravier et du ciment sur le bord des routes de montagne…

Sans oublier les graves problèmes ethniques, le bouddhisme radical et omniprésent, pas toujours pacifiste… La main-mise des généraux et l’énorme corruption…

Malgré tout ça, pour les visiteurs que nous sommes, l’atmosphère birmane reste assez envoûtante et le sourire des habitants si heureux de voir leur pays s’ouvrir et de pouvoir essayer de communiquer avec les étrangers font que l’on s’y attache incontestablement…

réfection de rue
goudronnage artisanal

Arrivée à Mandalay

Dimanche 15/01 : Une fois arrivés à l’aéroport, nous prenons le minibus (taxi partagé). Il nous fait parcourir les 40kms qui séparent le centre-ville de l’aéroport.

Une fois installés à l’hôtel E.T, dont l’accueil est très sympathique, nous prenons un peu de repos après ce long trajet (Nous y resterons 4 nuits pour pouvoir visiter les alentours).

Nous allons dîner au « Lashio lay », resto qui nous est recommandé par le patron de l’hôtel et qui est situé tout près.

La ville paraît très vaste, assez déglinguée et chaotique…

Sur les trottoirs de Mandalay

Lundi 16/01/17 : 

Visite d’un atelier de feuilles d’or

Le métal précieux est martelé à la force des bras jusqu’à devenir aussi fin que du papier à cigarette. Il sera vendu dans les temples pour être collé sur les statues du Bouddha ou des saints…

Atelier de fabrication de feuilles d'or. Martelage.
Tri et mise en paquets des feuilles d'or
Dans un temple sur la colline de Mandalay

 

 

La colline de Mandalay

Nous prenons des motos-taxis pour nous rendre au pied de la colline de Mandalay.

Deux gros lions marquent l’entrée. Il faut grimper les escaliers couverts, pieds nus, jusqu’au sommet (1700 marches environ).

En haut, après avoir admiré bouddhas et pagodes, nous déjeunons dans un agréable petit resto avec terrasse, puis il faut redescendre, ce qui sollicite beaucoup les genoux et mollets…

En bas, encore des temples, monastères et pagodes…

le grand bouddha montre la direction du Palais Royal
Les stupas de Kuthodaw et Sandamuni pagoda, au pied de la colline de Mandalay

Et surtout le magnifique Shwe Nandaw Monastery, tout en bois sculpté

Ce monastère, tout en teck, faisait initialement partie des bâtiments du Palais royal où vécut le roi Mindon. En 1880, son fils le fit démonter et transporter à sa place actuelle, en dehors de l’enceinte du palais, ce qui lui a évité de brûler avec le reste du palais détruit pendant la deuxième Guerre mondiale.

Shwe Nandaw Monastery
A l'intérieur du monastère
Le monastère est tout couvert de sculptures

Un quartier sympa

Pour nous rendre au Palais Royal ( inclus dans le forfait avec le monastère Shwe Nandaw et le monastère en bois d’Inwa), nous prenons des  rues transversales très tranquilles.

Elles sont bordées de petites maisons en bois et en bambou entourées de jardins, ce qui contraste avec le trafic intense des grandes artères. Ambiance de village très sympa…

Un chantier féminin
Une école bouddhiste

Le Palais Royal

Nous traversons un marché qui longe la grande artère menant à l’entrée du Palais Royal (il ferme à 17h).

Le site étant en grande partie occupé par l’armée, il faut laisser son passeport au militaire qui garde l’entrée.  Contrairement à ce que nous pensions, il est impossible de traverser le parc et de sortir de l’autre côté, ce qui nous aurait bien arrangés pour rentrer à notre hôtel.

Le palais initial ayant été complètement détruit pendant la seconde guerre mondiale, certains édifices ont été reconstruits, ce qui donne une idée de ce que pouvait être cet impressionnant palais.

Après la visite, nous sommes donc obligés de repasser par la même entrée pour récupérer notre passeport puis nous prenons un taxi pour rentrer à l’hôtel .

Palais royal

 

 

Demain, balade à Inwa et Sagaing en scooter (voir article suivant).

 

 

  Mahamuni pagoda

Au retour à Mandalay, nous passons visiter ce temple très vénéré.

Il renferme le fameux bouddha tout couvert de feuilles d’or.

Un bouddha doré sur tranche !

Mercredi, nous allons à Mingun en bateau (voir article suivant).

De retour à Mandalay depuis Mingun, nous prenons deux motos-taxis près du débarcadère (1500k/pers) pour nous rendre au marché de Jade (les étrangers doivent payer 1000k/pers pour y entrer). C’est assez fascinant comme ambiance.

Le Marché de Jade

 

Ce serait le plus grand marché de jade du monde...
Meulage des pierres de jade
Ponçage des pierres sur des bambous
et sur des écorces de bambou
La pureté des pierres de jade est examinée à l'aide de petites torches

Renseignements pratiques :

Nous décollons de Paris le samedi 14 janvier 2017, à 11h50, avec la compagnie « China Eastern ». Après 5h d’escale à Kunming, en Chine, nous arrivons le dimanche 15/01 à Mandalay à 14h30. Pour nous rendre de l’aéroport à l’hôtel E.T. que nous avions réservé  (c’est le seul hôtel que nous avions réservé d’avance), nous prenons un minibus (taxi partagé) pour 4000 kyats (2,70€) par personne (l’aéroport est situé à 40kms de Mandalay).

La monnaie est le kyat. 1€ = 1440 kyats environ durant notre séjour

Forfait entrée monastère Shwe Nandaw + Palais royal + monastère en bois d’Inwa = 10 000k/pers (7€)

Tout le monde nous avait dit que l’hébergement était très cher en Birmanie. Tout est relatif car nous avons réussi à trouver des hôtels corrects (à quelques exceptions près) pour 20 à 25€, et comme le petit déjeuner pour 2 personnes est toujours compris, le prix n’est finalement pas si élevé. En revanche, la nourriture n’est pas chère du tout et pas si mauvaise que nous l’avions entendu dire (beaucoup de riz et de légumes). C’est vrai que c’est souvent cuisiné dans beaucoup d’huile, malheureusement…

-Hôtel : E.T. Hôtel 18$ (grande chambre double, salle de bain et bon petit déj compris, accueil sympa)                                                                                          N°129, 83rd street, between 23rd and 24th          tél : 02 65006,66547, 011203529

Restau : Lashio Lay, tout près de l’hôtel E.T.

Pour visiter les alentours, nous louons un scooter à notre hôtel (15 000k avec le plein d’essence)

Fermer le menu