Midigama et Galle

Du 14 au 19 mars 2016

-Lundi 14 mars : Nous quittons donc Polhena pour Midigama.

Notre logement

Nous nous installons dans l’annexe de la Subodinee guest-house C’est une jolie maison entourée d’un jardin. Les autres chambres sont occupées par de jeunes surfeurs très sympas et très calmes. Nous resterons là jusqu’à notre départ pour Negombo.

Nous n’avons pas trouvé de bungalow devant la mer pour finir le séjour mais la maison où nous habitons sera vraiment un havre de paix.

La plage est au bout de la rue.

Bons petits restos

Il y a une excellente petite gargote juste en face tenue par des gens charmants le « Pleasure café ».

Sur le bord de mer, en allant vers Ahangama, il y a aussi une guest-house, la « Senani gh » qui a un petit resto sur une terrasse devant la mer.

Le tsunami a laissé des traces ici. La terrasse a été remontée de bric et de broc, c’est très sommaire mais très agréable de manger là car c’est un des seuls endroits où il ne fait pas trop chaud le midi !

Plage de Midigama
Midigama est très prisée des surfeurs
Midigama est très prisée des surfeurs

Balade à Galle

Y aller en train

-Mardi 15 mars : Ce matin, nous allons à la gare de Midigama, tout près de la gh, pour nous rendre à Galle. Le train de 7h38 est plein de monde. Nous restons donc debout près de la porte ouverte, ce qui nous donne de l’air et permet de voir le paysage.

Nous arrivons à Galle vers 8h15. La gare est tout près du fort, entre les deux se trouve le stade de cricket.

Visite de la vieille cité

Et de ses remparts…  Ses églises : la hollandaise « Groote Kerk » et l’anglaise « All saints »… Son temple bouddhiste et sa mosquée installée dans l’ancienne cathédrale portugaise en face du phare… Les maisons coloniales, le tribunal où les gens attendent dehors leur tour sous les grands arbres de la place près de l’ancien hôpital hollandais, etc…

Galle est la seule belle ville du Sri Lanka. Ce n’est pas grand et on en a vite fait le tour…

Nous déjeunons en plein air

Dans les petites gargotes installées au bout des remparts, c’est bien sympa.  Mais attention aux corbeaux voleurs qui n’hésitent pas à venir piquer dans les assiettes si on n’y prend pas garde !…

Galle : les remparts
Galle : les remparts
L'église "groote Kerk"
Le tribunal
Le "dutch hospital", à Galle
Le "dutch hospital"
Le phare face à la mosquée

Retour à Midigama en passant par Unawatuna

En début d’après-midi, nous prenons le bus pour Unawatuna, station balnéaire toute proche.

Nous n’aimons pas du tout cet endroit, la plage est carrément privatisée par tous les cafés, restos et hôtels qui empêchent d’y accéder et toutes les chaises longues alignées les unes contre les autres…

Vite, fuyons ! Allons retrouver le calme de Midigama !

Le bus du retour passe à Kogama où l’on peut apercevoir des pêcheurs sur leurs piquets… Il y a aussi des piquets à Midigama mais jamais de pêcheurs dessus !

palétuviers le long de la plage de Midigama
fruit de palétuvier

 

Repos et plage à Midigama

Mercredi 16 mars : La plage est bordée de palétuviers aux gros fruits oranges comme des sortes d’ananas.

Balade à Mirissa

Jeudi 17 mars : Nous prenons le bus pour Mirissa.

Sa longue plage est, elle aussi, bordée de cafés et hôtels « clean et chic », flambants neufs et étalant leurs chaises longues couvertes de touristes occidentaux. Ce n’est pas ça qui nous intéresse mais plutôt une petite crique sauvage dont on nous a parlé, appelée « secret beach ».

Aller à « Secret beach »

Pour y accéder, il faut prendre un petit sentier. Au début, ça grimpe fort puis l’on chemine parmi les cocotiers et ça descend ensuite bien raide jusqu’à la mer.

Paysage magnifique de jungle et de mangrove.

Nous arrivons à une jolie anse ombragée par les arbres. Les rochers près du bord fourmillent de poissons colorés, on croirait nager dans un aquarium tropical !

Le sentier qui mène à "secret beach", près de Mirissa
Le petit sentier arrive à la mer
Au bout du sentier, on découvre la crique
Secret beach, près de Mirissa
Un petit paradis !

Vers midi, des pêcheurs locaux qui ont leur village juste derrière, viennent se baigner. Ils grimpent à un cocotier et font tomber des noix de coco qu’ils cassent et partagent avec nous.

C’est vraiment un endroit formidable, nous reviendrons demain. En plus, il y a de l’ombre, indispensable avec la chaleur qu’il fait…

Renseignements pratiques :

Train pour aller à Galle pris à la gare de Midigama,  retour en bus.

Hébergement à Midigama : SUBODINEE Guest-House : subodineeguest@yahoo.com (dans l’annexe : chambre double avec ventilo et salle de bain : 2000rps (env 13€)

tél : 041 22 52 383 ou 071 63 16 329

Retour à Colombo

-Samedi 19 mars : Nous prenons le train à la gare de Midigama pour Colombo à 7h.

Le train reste bloqué un long moment à Mount Lavinia et nous arrivons avec 1h de retard sur l’heure prévue.

Balade à Colombo

Après avoir laissé nos bagages à la consigne, nous allons faire un tour en ville en attendant le train pour Negombo qui n’est qu’à 13h.

Nous allons jusqu’au lac South Beira voir le centre de méditation Seema Malakaya, construit sur une petite île (il a été conçu par Geoffrey Bawa en 1985)… Puis petit tour le long du lac…

Train pour Negombo

Nous n’avons pas le temps de visiter Colombo plus avant car il est l’heure de retourner à la gare pour prendre un repas léger avant de monter dans le train, qui, à cette heure ci ressemble à un métro et il faut y aller en avance pour avoir des places assises…

Dans le train de Colombo à Negombo

Retour à Negombo

Le trajet pour Negombo est très, très long et il fait très chaud. Le train s’arrête partout… nous arrivons à 14h45 env.

Nous retrouvons la New Beach Villa

Comme à notre arrivée, chambre négociée 2000rps.

La salle de bain aurait bien besoin de rénovation et le ménage pourrait être un peu mieux fait.

Les prix à Negombo sont vraiment exagérés par rapport aux prestations. Durant notre séjour dans le reste du pays nous avons eu des chambres beaucoup mieux pour le même prix…

La plage est très sale, la mer marron ! ça change de Midigama!

Rapporter du thé du Sri Lanka

Impossible d’aller au Sri Lanka et de ne pas rapporter du thé …Mais attention, car il y en a beaucoup à vendre partout mais pas toujours très frais… Il faut bien regarder la date d’expiration sur le paquet !

Nous en avons acheté lors de notre dernier jour à Negombo (inutile de se charger pendant le voyage, autant l’acheter à la fin) dans une boutique de thé sur Lewis place, qui le vend en vrac dans de gros sacs et le met en paquet devant vous, à la demande.

Il y a toutes sortes de thé et il est vraiment bon. Nous avons acheté du BOP (Kandy tea, High Grown Tea).

Départ pour l’aéroport

Dans la nuit du 20 au 21 mars, à 2h30, un tuk-tuk nous conduit à l’aéroport (1000rps) et notre avion décolle à 5h pour Paris (avec une escale à Kuweit City).

Fermer le menu