Permet et les sources thermales

Une fois revenus de Macédoine en Albanie, nous prenons la route de Korshë .

Nous ne ferons que la contourner car nous voulons arriver à Permet cet après-midi… Et la route promet d’être longue.

Une route exécrable !

Halte déjeuner un peu après Erseke, près d’une ferme…

Puis c’est la route de montagne vers Permet. Encore une route défoncée. Elle est pleine de virages et de grands trous et ceci sur des kms et des kms…

Je fais remarquer à Yannick que nous aurions dû prendre la route nationale… Mais c’est la route nationale, me répond-il !

Et, le pire, c’est qu’il n’y en a pas d’autre !!!

Une ferme près d'Erseke
Paysage entre Erseke et Permet

Si la route est affreuse, le paysage, lui, est magnifique et grandiose…

Les sources thermales de Permet

Un peu avant d’arriver à Permet, un écriteau indique la direction des sources thermales, ce sera notre étape pour aujourd’hui.

Notre bivouac

Nous pénétrons sur le site par un parking où il y a déjà pas mal de voitures garées. Nous sommes samedi et il fait très beau, il y a donc beaucoup de gens du coin à se baigner dans les piscines naturelles… Plus quelques touristes allemands, bien sûr !

Des piscines naturelles

Pour nous délasser de cette longue route fatigante, nous allons nous plonger avec délices dans l’eau sulfureuse et tiède des piscines naturelles.

  Celles-ci sont formées par de petits murets de pierres et dominées par un vieux pont à une arche.

Nous ne sommes pas tout seuls, les gens viennent barboter en famille… L’ambiance est bon enfant et sympathique.

 

Une piscine naturelle
Le pont de pierre

Balade le long du lit caillouteux de la rivière Lengarice

Dimanche 23/09 : Ce matin, il fait déjà chaud et les premières voitures arrivent pour profiter du lieu.

Aujourd’hui, c’est dimanche et il va y avoir des amateurs de baignades…

Nous allons à pied faire une grande et belle balade le long du lit caillouteux de la rivière Lengarice, en suivant les profonds canyons qu’elle a creusés.

Il faut passer à gué à de nombreux endroits

C’est facile car l’eau n’est pas profonde mais il vaut mieux être chaussé de sandales pour marcher dans l’eau sans se cogner aux cailloux. Tout le long, de part et d’autre de la rivière, il y a des petites piscines et des plages de galets.

Nous allons jusqu’au bout du canyon et, arrivés à un endroit où il est impossible de continuer, il n’y a plus qu’à faire demi-tour.

Canyon du Lengarice
Au retour, il y a déjà plusieurs familles installées sur les bords avec leur pique-nique pour passer un dimanche au soleil... Nous allons, nous aussi, nous tremper dans les divers bassins près du vieux pont... quel plaisir !

Après s’être prélassés dans l’eau tiède, nous quittons l’endroit qui commence à être bien envahi et nous allons jusqu’à la petite ville de Permet...

Un bon resto à Permet

Nous déjeunons à la terrasse du très bon restaurant “Antigonea”, recommandé par le Petit Futé, à bon escient car l’accueil et la cuisine sont excellents…

La petite ville de Permet est bien tranquille et endormie en ce dimanche après-midi…

À Tepelene, l’eau coule en cascade

Après le repas, nous prenons la route (en très bon état, cette fois, ça nous change d’hier) jusqu’à Tepelene où nous faisons le plein d’eau potable à un robinet près du cimetière. Un ouvrier qui travaille dans le coin vient nous dire que l’eau est potable et que nous pouvons la boire sans crainte.

Il y a plein de sources par ici…

À l’entrée de la ville l’eau coule en cascades le long de la muraille rocheuse qui domine la route…

Et nous continuons jusqu’à Girokaster

Fermer le menu