Rameswaram

Du 12 au 15 mars 2014

Départ de Trichy pour Rameswaram en train

– Mercredi 12/03 : Ce matin, il faut se lever de très bonne heure : 4h ! car nous devons prendre le train de 5h30 pour Rameswaram. Malgré cette heure très matinale, Usha se lève pour nous faire du thé et elle nous a même préparé des toasts à emmener dans le train !…

Un taxi nous emmène à la gare de Trichy Junction,  située assez loin du quartier de Srirangam… Le train arrivera avec 30mn de retard. Nous avons des couchettes AC2Tier dans le Rameswaram Express  (5h30 – 11h45)

Il faut vraiment venir à Rameswaram en train

L’arrivée est fantastique, on dirait que le train survole la mer, les rails sont placés presque au ras de l’eau et, en plus, les portes du train sont ouvertes !

Rameswaram, en effet, est située sur une île reliée par deux ponts au continent : un grand pont routier et une voie ferrée…

L'arrivée en train à Rameswaram

Notre logement à Rameswaram

Au “Blue Coral Cottage”, il n’y a que des grandes chambres assez chères mais c’est propre, très tranquille et bien situé, près de la mer et des ghâts.

Le centre-ville avec le temple est à 5mn à pied.

La chambre donne sur un balcon commun et, autour de l’hôtel, il y a un grand terrain qui sert de parking. Les patrons sont très sympas et nous servent le petit-déj, et souvent le dîner, sur une table installée pour nous sous un gros arbre ! (les autres clients, des indiens, préfèrent manger dans leur chambre…

 

Full meals

Il y a très peu de touristes occidentaux ici et l’on n’y trouve que des gargotes qui  proposent des “full meals”  sur feuille de bananier, que le serveur sert à la louche d’un seau tout barbouillé de coulures de sauce !

Pour changer un peu de menu,

Nous dînerons plusieurs fois à notre hôtel d’excellents plats de poisson (il suffit de le commander un peu à l’avance).

 

Le temple Ramanatha Swami

Ce temple est très particulier. Avec ses longs couloirs bordés de colonnes aux figures grimaçantes et colorées.

Dans le temple, il y a 22 puits où les pélerins se versent de l’eau sur la tête à chacun d’eux…Mais, interdiction de prendre des photos à l’intérieur du temple, les appareils photo restent à la consigne…

Les ghats de Rameswaram

Nous voilà encore dans une ville sainte ! Elle est même appelée la Bénarès du sud ! Il y a  énormément de pèlerins. Les gens viennent y effectuer rituels et ablutions dans le temple et sur les ghats au bord de la plage. Ce n’est pas dans le Gange, cette fois, mais dans la mer que se baignent les pèlerins.

Agni Theertham, la plage des pèlerins de Rameswaram, avec ses ghâts...
Une bonne adresse pour se faire raser la tête !
Assommé de chaleur !
Le pèlerinage, c'est aussi l'occasion de se baigner dans la mer ...
Sur les ghats, le soir, à Rameswaram...

– Jeudi 13/03 :

 La balade à Dhanushkodi ou “la balade du bout du monde” :

Nous prenons le bus n°3 qui passe devant notre hôtel. 

Prendre un minibus 4X4

Au village de  pêcheurs de Moonram, c’est le terminus. Là, il faut prendre un minibus 4X4. Mais il faut que le minibus soit plein (et même archi-plein) pour qu’il démarre…

Il y a là un petit groupe d’indiens et indiennes qui ne veulent pas être trop serrés. Or, nous sommes en tout une dizaine de personnes. Le chauffeur déclare que son bus contient vingt personnes ! Nous décidons, en un commun accord, de payer le double du prix chacun et de partir sur le champ… Les gens qui nous accompagnent dans le minibus sont très sympathiques, ils nous offriront même des glaces !

La piste est très sablonneuse et cahoteuse…

Dhanushkodi

Ce village a été détruit par un cyclone en 1965, ainsi que la voie ferrée qui arrivait jusque là.  La vision des vestiges du village  (notamment la gare, la poste, l’église avec son autel) est assez émouvante.

Des rituels sur la plage

Il y a beaucoup de touristes indiens qui viennent se tremper le sari ici car le lieu est sacré (encore un !) …et faire des rituels sur la plage… 

Mais, interdit de se baigner ici, c’est sacré, ni à Moonram, il paraît que c’est dangereux… Dommage, car la mer y est d’un bleu magnifique…

Village de Moonram
Pour continuer jusqu'à Dhanushkodi, il faut prendre un petit camion 4X4
Certains sont concentrés sur leurs prières, d'autres sur leur téléphone portable !
Attention, eau sacrée !
Le village qui s'étendait ici fut balayé par un cyclone en 1965 et jamais reconstruit...

Promenade le long de la côte, à Rameswaram

Quand nous sommes de retour à Rameswaram, il est déjà 14h.

Le village de pêcheurs d’Olaikuda

  Après déjeuner en ville, nous partons le long de la promenade qui longe la mer, jusqu’au village de pêcheurs d’Olaikuda.  Là, il n’y a personne et on est tranquille pour faire trempette plus que se baigner car il n’y a pas du tout de fond … la mer est très chaude…

Ensuite, nous continuons en longeant la mer.  En empruntant un petit sentier dans le village des pêcheurs, on gagne le rivage bordé de rochers plats.

On peut continuer très loin sur la côte

On n’entend que le ressac et le vent qui fait bruisser les palmes des cocotiers. 

Les pêcheurs réparent leurs filets, quelques barques et radeaux partent pour la pêche… Quel calme…

La côte à Rameswaram
Un frêle esquif !
Il n'y a pas beaucoup de fond, les pêcheurs déchargent leurs filets sur leur tête...

Le grand pont de Rameswaram

– Vendredi 14/03 : L’île où se trouve Rameswaram est reliée au continent par un grand pont, “Indira Gandhi bridge“, plus souvent appelé “Panbam bridge“, du nom du village de pêcheurs situé en-dessous. Nous prenons donc le bus n°1 (près du lieu des ablutions, à deux pas de notre hôtel) jusqu’à la gare routière. De là un bus démarre aussitôt pour le pont.

C’est un lieu de promenade intéressant :

Sur le pont, il y a beaucoup d’air, ce qui est bien agréable et, du haut du pont, on a une superbe vue. 

Le village de pêcheurs s’étend en-dessous. Toutes les barques sont alignées et les hommes déchargent le poisson, survolés par des centaines de rapaces, les balbuzards pêcheurs.

En bas du pont, passe la voie ferrée sur des piles au ras de l'eau, c'est par là que nous sommes arrivés, mercredi... Vers 11h, voilà justement le train qui arrive...
Retour de pêche à Panbam
Déchargement et tri du poisson au village de Panbam
Ça sent le poisson par là !

Demain, nous partons pour Madurai en bus à 9h.

Renseignements pratiques :

Arrivée en train depuis Trichy, couchettes AC2Tier : Rameswaram Express, 5h30 – 11h45  : 1067 Rps pour deux

Hébergement :

“Blue Coral Cottage” 20/43A, Agasthiar Theertham Street  Tél : (04573) 221703 – Grande chambre avec sdb : 1850 Rps,  petit-déj : 150 Rps/pers,  dîner : 200 Rps/pers, emplacement et accueil très sympas

Pour aller à Dhanushkodi : bus n°3 devant l’hôtel jusqu’à Moonram puis minibus 4X4 : 100 Rps/pers aller/retour

Hotel "Blue Coral Cottage" à Rameswaram
Fermer le menu