Tha Khaek (trek)

Du 12 au 15 octobre 2012

Aller à Tha Khaek en bus

– Vendredi 12/10 : Départ de Vientiane pour Tha Khaek, au centre du Laos. Un minibus vient nous prendre devant notre hôtel et nous conduit à la gare routière sud située à 9kms du centre. Là, nous prenons un bus local qui démarre à 10h.  Des marchandes de diverses nourritures passent pour vendre leurs marchandises aux voyageurs.

 

Le riz gluant est un bon cale-faim pratique pour les voyages en bus…

Dans les gares, il y a souvent des vendeurs de « ban bao », sortes de brioches vietnamiennes farcies à la viande et oeuf, c’est très bon….

Vendeur de "Ban bao"

Arrivée à Tha Khaek

La route est en meilleur état que toutes celles que nous avons eues jusqu’à maintenant. Nous arrivons enfin à Tha Khaek à 17h. La gare routière est très loin du centre et la ville paraît très étendue. Comme la plupart des villes laotiennes, elle est faite de bric et de broc et ne présente pas beaucoup d’intérêt. En fait, c’est la nature et les environs de la ville qui sont intéressants…

Nous négocions un tuk-tuk pour aller jusqu’à la guesthouse. Il faut parlementer pendant un moment pour obtenir un prix raisonnable…

Le « Tha Khaek Travel Lodge » est un endroit très agréable avec un beau jardin. Les chambres et le restaurant s’ouvrent tout autour, style maison coloniale.

Le Trek dans la Zone Naturelle de Pho Hin Bun

Nous voulons faire un trek dans la Zone Naturelle Protégée de Pho Hin Bun et nous contactons donc le bureau du « Tourism Information » par téléphone. Comme à cette heure, les bureaux sont fermés, un responsable vient nous voir à notre guesthouse.  Il nous propose un trek de deux jours avec une nuit chez l’habitant. Départ à 8h, demain matin…

Samedi 13/10 : Un tuk-tuk vient nous chercher à la guesthouse et nous emmène au début du trek, à 30mn de là.

Nous cheminons en compagnie d’un couple de jeunes français et du guide à travers un territoire sauvage au coeur de la zone protégée de Phu Hin Bun.

Nous traversons quelques hameaux où nous rencontrons deux villageois qui nous accompagneront jusqu’au repas de midi car ce sont eux qui le prépareront.

Un drôle de tracteur...
Nous cheminons dans de magnifiques paysages
Parfois, il faudra franchir des gués sur des troncs d'arbres au-dessus de rivières.
Les buffles nous regardent passer

Le « Lac du Gong du soir »

Nous arrivons au magnifique Khoun Kong Leng, le « Lac du Gong du soir », lac  d’un vert luminescent , profond de 70m.  L’eau jaillit d’une rivière souterraine filtrée par la roche calcaire… Pendant  que le repas se prépare, nous nous baignons dans l’eau turquoise, sous la belle falaise karstique…

Magnifique endroit…

Khoun Kong Leng, le "Lac du Gong du soir"
Baignade dans les eaux turquoises du "Lac du Gong du soir"

Après le repas, nous partons jusqu’à une autre grotte que l’on peut explorer : concrétions, stalagmites et stalactites, chauves-souris…et des bouddhas !

Il faut d'abord marcher sur une corniche rocheuse
reflet d'un puits de lumière dans un lac souterrain
Nous cheminons dans les entrailles de la terre !
Tiens ! des bouddhas ...

Le village où nous allons dormir

Encore une longue marche à travers la forêt et nous arrivons au village où nous allons passer la nuit, aux environs de 17h.

Ouf, on est tous un peu crevés ! Nous logeons dans une grande maison en bois sur pilotis.

La citerne au milieu du village sert de douche. La famille chez qui nous logeons a invité quelques voisins et voisines pour organiser après le repas (excellent et copieux) une cérémonie en notre honneur pour nous souhaiter bonheur, chance, etc…

Dans notre dortoir, nous avons des moustiquaires et c’est heureux car le nombre d’insectes qui vrombissent autour de nous est impressionnant… Malgré la minceur du matelas, les insectes, les cris des coqs et de tous les animaux, nous réussissons à dormir d’un sommeil un peu haché jusqu’au petit matin.

Le village ...
et notre home
Les jeunes filles qui préparent nos repas
Une cérémonie pour nous porter bonheur !

– Dimanche 14/10 :  Une fois  le petit-déjeuner laotien avalé (soupe aux nouilles), nous faisons le tour du village.

  Quelques hommes nous montrent leur piste de « petang » (la pétanque), jeu très populaire au Laos, nous avons déjà vu  des gens y jouer dans plusieurs endroits du pays.

  Ils nous montrent aussi le séchoir à tabac en bambou tressé, à l’intérieur duquel il y a un système de bouche de chaleur pour le séchage. Après que le riz ait été récolté, ils plantent le tabac dans les champs qui entourent le village.

Les maisons sont toutes sur pilotis... et très sommaires
 
 
La vie du village

 

Les enfants savent tous tirer parti de la nature qui les entoure : les rizières et les moindres trous d’eau regorgent  de petits poissons et grenouilles qu’ils  pêchent avec des petits harpons qu’ils fabriquent.

 

Ils capturent aussi de gros insectes, ressemblant à des cigales, qui vivent dans la terre : ils creusent des trous un peu partout avec des petites pelles , quand ils en trouvent, ils leur arrachent les pattes de derrière (les pauvres!) pour qu’ils ne puissent plus sauter et les mettent dans des petits paniers. 

 

Nous en avons vus à vendre au marché de Vientiane, les laotiens les font griller avant de les déguster.

Ce matin, il n’y a pas grand-monde dans le village.

Ils sont tous à travailler dans les rizières et les champs alentours où une machine est en marche pour trier et hacher la paille de riz.

Des grottes, des grottes !

Nous quittons le village et reprenons le chemin pour aller visiter une grotte où se trouvent 229 bouddhas, devenue lieu de pèlerinage…

Pour entrer dans la grotte, les femmes doivent mettre un longue jupe (très seyante avec les chaussures de marche!)

A l’intérieur, moultes bougies scintillantes, gong, offrandes rituelles…

Nous visitons ensuite deux autres grottes, l’une où l’on peut se baigner et l’autre avec encore quelques bouddhas et concrétions…

 

Pour entrer dans la grotte, longue jupe obligatoire !
Et encore quelques bouddhas...
Une baignade dans un lac souterrain...

Et  c’est le retour à Tha Khaek …

Demain, nous prendrons le bus pour descendre à Pakse, au sud du Laos. Il y a 8heures de route pour y arriver…

Renseignements pratiques :

Tuk-tuk pour aller de la gare routière de Tha Khaek jusqu’à la guesthouse : 30 000k, après d’âpres négociations (au début ils en demandaient un prix exorbitant (jusqu’à 100 000k !!!)

Hébergement : « Tha Khaek Travel Lodge » , endroit très agréable avec un beau jardin – Grande chambre avec sdb : 90 000k

Trek dans la Zone Naturelle Protégée de Pho Hin Bun : bureau du Tourism Information :  deux jours avec une nuit chez l’habitant : 595 000k/pers tout inclus (transport, nourriture, eau, logement et guide pour 4 personnes)

Fermer le menu