Pakse, Boloven, Champasak

Du 15 au 19 Octobre 2012

 

A la gare routière de Tha Khaek

– Lundi 15/10 : De notre guest-house, un tuk-tuk nous emmène à la gare routière pour 8h, afin de prendre le bus pour Pakse, au sud du Laos. 

Arrivés à la gare, nous avons la mauvaise surprise d’apprendre  que le bus est en panne et qu’il va nous falloir attendre celui de 10h30.

  Cela va nous faire arriver tard car il y a 8 heures de trajet jusqu’à Pakse….

Le marché derrière la gare

Heureusement, pour passer le temps, derrière la gare, il y a un petit marché  plein de stands de marchandises bizarres.

On y trouve brochettes de petits oiseaux, pattes de poulets, lanières de viande de chèvre séchées avec leurs poils, oeufs couvés …

En attendant le bus, on peut même se faire vernir les ongles !

En bus vers le sud

A 10h28, le bus démarre, il y fait chaud, la clim étant plutôt défaillante et les fenêtres ne s’ouvrant pas…

Tout à coup, à la sortie de la ville,  demi-tour : il a oublié de prendre un groupe de personnes à un arrêt au bord de la route! 

Un bus bien rempli !

Comme toujours, à plusieurs endroits du trajet, on fait halte pour prendre des passagers, et même un scooter prend place dans l’allée centrale. Plus tard, il sera hissé sur le toit pour laisser la place à des petites chaises en plastique afin de caser les derniers arrivants…

Un scooter dans le bus !
Un scooter dans le bus !
Un gars monte avec son coq sous le bras !
Un gars monte avec son coq sous le bras !

Arrivée à Pakse

L’ autobus n’est pas très vaillant, on a souvent l’impression qu’il va tomber en panne. Mais non, finalement, on arrive à Pakse…

Il est 18h30, il fait noir et la gare où nous devons descendre est à 8kms de la ville.

Nous ne sommes que trois touristes à descendre là et il n’y a qu’un seul tuk-tuk qui propose de nous emmener en ville… Il faut négocier ferme pour réussir à avoir un prix  raisonnable. Enfin, après moultes parlottes,  nous voilà enfin au « Sabaidee 2 Guesthouse ».

A la guest-house

Heureusement, quelques chambres sont encore libres car il y a beaucoup de monde à cette adresse. L’endroit est très convivial et agréable, avec un jardin et un accueil sympathique.

Pour le dîner, nous nous rendons au bord du Mékong où se trouvent de nombreuses gargotes et finissons la soirée avec des laotiens conviviaux. Si bien que nous arrivons juste à temps avant la fermeture de notre guesthouse (minuit) ! Ouf !

Des gargotes s'alignent le long du Mékong
Grosse fatigue !

La ville

– Mardi 16/10 : Repos et balade à Pakse. Ici aussi, les environs sont plus intéressants que la ville en elle-même.

Le pont lao-japonais sur le Mékong
Repas des moines au Vat Luang

Plateau des Boloven

– Mercredi 17/10 : Nous louons une moto pour deux jours et partons pour le plateau des Boloven. La route goudronnée est en bon état général. 

Cascade de Tad Fan

A 38kms de Pakse, nous arrivons à la cascade de Tad Fan, la plus haute. Elle mesure plus de 120m, très spectaculaire…

 Tat Yuang

Puis, c’est Tat Yuang, à 2kms de là.  Des torrents se déversent au milieu des plantations de café.

Le propriétaire d’un petit resto/bar sur le site nous dit posséder les plantations de thé et café du coin. Il nous invite à boire un thé, c’est un laotien qui a vécu très longtemps en France et a envie de parler avec tous les français qui viennent par ici (il est très bavard).

Après nous être promenés autour des chutes d’eau, nous allons déjeuner chez lui et il nous offre plusieurs tournées de lao-lao (alcool de riz) dont la bouteille contient un scolopendre et dont il a l’air de raffoler !

Heureusement pour nous, voilà d’autres français qui arrivent, nous allons pouvoir partir avant d’être trop alcoolisés !!!

Cascade de Tad Fan
A Tat Yuang, des torrents se déversent ...
au milieu des plantations de café

Tad Champee et Tad Pasuan

En partant de Tat Yuang, il faut reprendre la route en sens inverse et, au km 21, bifurquer vers Salavane pour prendre une belle piste bordée de plantations d’hévéas, de manioc et d’immenses bambous.

A un endroit, le passage est rendu très difficile à cause d’une grosse mare de boue. Des laotiens du coin, très gentiment,  nous aident à passer la moto.

  Chute de Tad Champee

Après avoir traversé un village aux jolies maisons sur pilotis, nous arrivons enfin à la belle chute d’eau de Tad Champee, dans un environnement très sauvage et pas du tout touristique. Il n’y a personne… Magnifique endroit.

Puis, nous reprenons la route en sens inverse, ce qui nous donne l’occasion d’apprécier encore le paysage. 

Cascade de Tad Pasuan

Un dernier arrêt à Tad Pasuan.  Ici, c’est beaucoup plus aménagé (reconstitution d’un village, passerelles de bambou, etc…).

Il est temps de rentrer à Pakse car le soleil se couche tôt ici. A 18h il fait nuit!

Tad Champee
Tad Pasuan

Champasak

– Jeudi 18/10 : Nous enfourchons à nouveau notre moto et nous partons le long du Mékong.  Après avoir traversé le pont japonais, nous suivons  la belle route  pratiquement vide jusqu’à Champasak (36kms).

Vat Phu

Arrivés à Champasak, nous prenons la direction du Vat Phu, situé à 10kms de là.  La route devient très mauvaise et cahotique, et il fait une chaleur torride.

L’endroit est en revanche très beau et paisible, tout entouré de verdure et de pièces d’eau couvertes de lotus.

Cet ancien sanctuaire khmer, édifié à 1 400m d’altitude, est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Du haut de la terrasse supérieure, la vue sur le Mékong et les environs est magnifique.

Pavillons, crocodile et géants

 Les grands arbres nous donnent un peu d’ombrage tandis que nous découvrons les pavillons en ruine, l’empreinte en forme de crocodile creusée dans la pierre et les géants gisant à moitié enterrés dans le sol. Le musée aussi est très intéressant.

Vat Phu Champasak, linteau sculpté
vue du haut de la terrasse supérieure
Pavillon en ruine
Trimurti représentant la trinité hindoue
Crocodile de pierre
Elephant de pierre
Les grands "dvarapala" (sentinelles) à moitié enterrés

Déjeuner à Champasak et retour vers Pakse.

Courses de pirogues à Ban Phaphin

En chemin, on fait un petit détour par le village de Ban Phaphin pour voir l’embarcadère du ferry qui traverse le Mékong, et, là, surprise ! il y a de l’animation : une foule est massée sur le rivage, de la musique, un commentateur parle au micro : c’est une course de pirogues qui se déroule à ce moment.

Cinq pirogues concourent, il y a de l’ambiance…

Course de pirogues à Ban Phaphin
Il y a de l'ambiance !

Vat In Pang

A 18kms de Pakse,  encore un arrêt pour grimper les 380 marches qui gravissent la colline du Vat In Pang.

La vue sur le Mékong dans la lumière de fin d’après-midi vaut bien l’effort de monter là-haut…et de redescendre !

380 marches à gravir pour arriver au Vat In Pang
Là-haut, un gros bouddha !

Revenus à Pakse, nous rendons la moto chez Miss Noy et y achetons le billet de bus + bateau pour nous rendre à Don Khone (4000 îles) demain.

Le bus nous prendra devant notre guesthouse à 8h30.

Renseignements pratiques :

Gare routière de Pakse à 8kms de la ville : tuk-tuk : 20 000k/pers

Hébergement : « Sabaidee 2 Guesthouse »,  très conviviale et agréable, avec un jardin et un accueil sympathique. Chambre double avec clim : 98 000k.

Location moto pour 2 jours chez Miss Noy : 50 000k

Entrée Vat Phu Champasak :  30 000k/pers

Bus + bateau pour aller à Don Khone (4000 îles)  : 70 000k/pers.

Fermer le menu