Vietnam du Nord, Bac Ha

Du 20 au 23 septembre 2012

Nous revoilà au Vietnam

Lors de notre précédent voyage au Vietnam, en mars 2011, il faisait trop mauvais temps pour aller dans le grand nord, au-dessus de Hanoï, dans les montagnes près de la frontière chinoise. Mais, nous avions bien décidé d’y aller un jour, c’est pourquoi nous y revoilà cette année, en septembre.

Nous continuerons ensuite le voyage par le Laos puis le Cambodge

Septembre au Vietnam, c’est la fin de la saison des pluies, il risque donc d’y avoir encore des averses mais il y fera bon et c’est la saison de la moisson, les gens travaillent dans les champs, les rizières sont encore vertes…

Réservation du train de nuit

Quelques jours avant de partir, nous avions réservé nos billets pour le train de nuit Hanoï-Lao Cai dans une petite agence de Hanoï, le Sinh Café, car nous devons arriver à 6h20 du matin et  nous voulons prendre le train le soir même. Cette petite agence ayant ses bureaux en plein centre, rue Hang Bac, nous pouvons y laisser nos bagages pour passer la journée sans les trimballer toute la journée.

Arrivée à Hanoï

-Jeudi 20 septembre, nous atterrissons donc à Hanoi à 6h20 (Vietnam Airline). Le temps est brumeux mais pas de pluie. Nous prenons nos visas à l’arrivée.  Comme lors de notre précédent voyage, tout se passe sans problème très rapidement.

Portraitiste à Hanoï

Hanoï

À Hanoï,  nous retrouvons l’animation des rues autour du lac Hoan Kiem et nous passons le temps en visitant le Musée de la Femme vietnamienne, que nous n’avions pas vu l’an dernier…

Un bon resto

Après le diner au resto « Quan Bia Minh »(voir article Vietnam 2011) que nous aimons toujours autant, nous récupérons nos bagages et nous nous rendons en taxi à la gare où nous prenons place dans notre wagon-couchette.

Train de nuit pour Lao Cai

Les 4 couchettes seront occupées mais ce sont des gens bien calmes et nous nous endormons de bonne heure. Le sommeil sera toutefois un peu haché car le train cahote énormément…

En bus jusqu’à Bac Ha

-Vendredi 21/9 : Nous arrivons à Lao Cai, ville frontière avec la Chine, à 5h45. Il y a beaucoup de rabatteurs qui attendent pour proposer leur bus. Tout le monde va à Sapa, mais nous, nous voulons aller à Bac Ha…

Après quelques discussions avec les gars du coin, ils nous indiquent un bus qui arrive,  c’est celui-là…

Encore pas mal de discussions au sujet du prix du bus…

À 6h du mat, après une nuit dans le train, on n’a pas trop la tête à discuter mais il faut tout de même négocier car les prix fluctuent beaucoup ici… et ils ont tendance à vouloir profiter des touristes… C’est de bonne guerre!

Après de nombreux arrêts pour charger des sacs de légumes, des planches, etc… nous arrivons à Bac Ha.

Notre logement

Nous faisons le tour des hôtels et nous choisissons le Ngan Nga…. Le petit,  car il y a deux hôtels du même nom pratiquement côte-à-côte, un petit et un grand ! Celui-ci est réputé pour sa cuisine et est tenu par des gens charmants, ici, on se sent un peu en famille!

Bac Ha est une petite ville très agréable environnée d’une très belle campagne.

Dans les environs de Bac Ha
Dans la rue, à Bac Ha...
Le choc des cultures...

 

 

 

Cérémonie de la « Déesse Mère »

Nous faisons une visite à la pagode où se déroule une cérémonie comme nous en avions déjà vu à Hanoï l’an dernier.

Je pense qu’il s’agit d’une célébration à la Déesse Mère, organisée par les famille pour leur apporter chance et prospérité.

 Une officiante revêt  diverses tenues richement brodées

Beaucoup d’offrandes, de l’encens, de la musique, des coups de gong…et aucun problème pour y assister.

 

Cérémonie de la "Déesse Mère" dans la pagode de Bac Ha

Départ pour le marché de Can Cau

-Samedi 22/9 : Ce matin il fait très beau et même chaud.  Nous prenons le bus local pour aller à Can Cau, où, tous les samedis matin, se tient un grand marché qui réunit les minorités locales de la région, surtout des Hmong Fleurs, avec leurs robes aux broderies multicolores.

Le bus est bien plein (gros sacs de marchandises, cages à poules, piles d’oeufs) et quelques dames en costume…

Dans le bus pour Can Cau

Le marché de Can Cau

Il y a beaucoup de monde en costume traditionnel, c’est un marché très rural. Aux étalages de vêtements : jupes plissées et broderies, tours de cols, mancherons, petites bourses brodées et beaucoup d’écheveaux de fils colorés…

Stands buvettes où les gens se restaurent…étalages de fruits et légumes, bestiaux, etc… C’est superbe !

Etals de tissus, broderies, fils et laine
Le coin buvette
Le marché aux bestiaux
Les légumes...
Beaucoup viennent à mobylette
Quels sont ces extra-terrestres sur le chemin ?

Il fait très chaud…quand nous reprenons le bus à midi pour rentrer à Bac Ha, il est bourré à bloc!

Promenade dans les environs de Bac Ha

  Après déjeuner, nous faisons une grande promenade jusqu’au village de Ban Pho. Nous traversons de magnifiques paysages. 

C’est la récolte du riz et du maïs

 Partout, les gens s’affairent dans les champs. Les femmes travaillent avec leur costume traditionnel. Il ne s’agit pas que d’une tenue pour sortir, c’est leur vêtement de tous les jours.

Travail dans les champs autour de Bac Ha

Le grand marché de Bac Ha

-Dimanche 23/9 : Aujourd’hui, comme tous les dimanches, c’est le grand marché de Bac Ha qui attire énormément de monde et beaucoup de touristes qui ne viennent à Bac Ha que le dimanche matin et partent ensuite sur Sapa.

Pourtant, Bac Ha vaut bien que l’on y passe quelques jours. Nous avons trouvé cette petite ville très paisible et elle a su garder un certain charme authentique que n’a pas (plus?) Sapa.

De bon matin

Les rues ne sont pas encore envahies, les marchands installent leurs stands, certains sont arrivés hier soir. Peu à peu, la foule grossit, beaucoup de Hmong Fleurs, rouges, verts, bleus, noirs, selon la couleur de leur costume.

Plein de stands et échoppes :

Vêtements, objets divers, ustensiles de cuisine, matériel agricole, viande, légumes, bestiaux (volailles, chevaux, buffles, chiens, insectes bizarres, et même rats!), stands de coiffeurs, buvettes, alcool de riz, tabac etc…

 ça change du calme de la semaine !

Au Ngan Nga, c’est la panique, les serveuses ne savent plus où donner de la tête…

Jeunes filles
Jeunes filles" hmong" en fleur
Manchettes brodées et jambes molletières
Manchettes brodées et jambes molletières
Dans la rue à Bac Ha, le jour du grand marché
vente de chiens (finiront-ils en hot dogs" ?
Vente d'alcool de riz...
et de tabac...
Dégustation !
Stand de restauration

A midi, nous prenons le bus pour  Sapa…

Renseignements pratiques :

Visas à l’arrivée à l’aéroport : 25$/pers (+ lettre d’invitation demandée avant par internet chez Aca voyages, 12$/pers)

Taxi de l’aéroport au centre d’Hanoï : 15$

Taxi du centre de Hanoï à la gare : 56 000vdongs

Train de nuit Hanoi-Lao Cai réservé dans une petite agence de Hanoi, le Sinh Café. Nous devons arriver à Hanoi à 6h20 du matin et  nous voulons prendre le train le soir même. Cette petite agence ayant ses bureaux en plein centre de Hanoi, rue Hang Bac, nous pouvons y laisser nos bagages jusqu’au soir.

Train de nuit pour Lao Cai : 36$ la couchette molle du bas

Bus Lao Cai – Bac Ha : Ils nous demandent de payer 400 000vdg pour tous les deux, comme nous dicutons, ça descend à 300 000, puis à 200 000…  Par la suite, nous paierons 50 000 vdg/pers pour le même trajet sans avoir à discuter ! 

Il ne faut donc pas hésiter à négocier.

1€ = env 26 000 vdg

Hébergement : Hôtel Ngan Nga (le petit, car il y a deux hôtels du même nom, un grand et un petit)  chambre double confortable  : 200 000vdg.

Bus local pour aller à Can Cau : 50 000vdg/pers

Bus pour aller à Sapa :

 il faut d’abord aller à Lao Cai  (50 000vdg/pers).  Nous y arrivons à 14h et y prenons un autre minibus pour nous emmener à Sapa (50 000vdg/pers), ce qui fait en tout 100 000vdg/pers

 

Vietnam, Bac Ha, villageoise, mhong fleur
Fermer le menu