Sapa (trek dans les villages alentours)

Du 23 au 28 septembre 2012

Arrivée à Sapa

De Bac Ha, nous prenons donc le bus pour Lao Cai où un autre minibus nous attend pour nous emmener à Sapa. Nous y arrivons à 15h  (pas fâchés d’arriver car le chauffeur fonce comme un fou sur la route toute en lacets et double sans aucune visibilité!).

Sapa ressemble à une station de montagne française, il y a pas mal d’immeubles en construction, c’est en pleine expansion. 

Nous sommes à 1 600mètres d’altitude, il fait plus frais qu’à Bac Ha et c’est très humide.  Nous logeons au Gecko que l’on nous a recommandé. C’est un des nombreux petits hôtels de Sapa,  la patronne et le personnel sont très accueillants.

En revanche, pour les repas, nous allons au resto situé juste en face, le « petit gecko », moins cher et très bon.

Sur la place centrale, il y a beaucoup de femmes » Hmong noires » (Elles sont vêtues de noir et portent des sortes de bermudas et des bandes molletières noires). 

Le trek

Nous nous rendons à l’agence « Nomadtrail », où nous avions réservé par internet un trekking de trois jours avec deux nuits chez l’habitant. Nous avons préféré prendre un guide anglophone car ce sont des hmong alors que les francophones viennent de Hanoi. 

Hmong "noire"

Départ pour le trek

-Lundi 24/9 : Nous laissons nos gros sacs au Gecko et ne prenons que des petits sacs à dos pour les trois jours.

Pour ce trek, nous ne sommes que tous les deux, accompagnés de notre guide hmong, très sympathique et débrouillarde.

Sur les chemins de montagne, ça grimpe pas mal, partout c’est la moisson dans les rizières en escalier.

Le temps est très changeant, plutôt chaud puis la brume tombe d’un seul coup, quand elle se lève, il faut se méfier des coups de soleil…

Dans les rizières, c'est la moisson
Par moment, la brume engloutit tout...

Arrivée au village de Ta Phin

Vers 17h30, nous arrivons au village de Ta Phin où nous allons passer la nuit. Nous faisons encore une belle balade dans les rizières qui entourent le village (l’occasion de se mouiller un peu plus les pieds !)

Arrivée au village de Ta Phin
Dans le village de Ta Phin, habité par les Dzao rouges...
Jeux d'enfants

La maison de nos hôtes ressemble à une grande grange en bois avec un préau où sèche le riz récemment récolté. 

Dans une pièce séparée par une cloison de planches, se trouve le dortoir pour les visiteurs.

Notre hôtesse fait cuire le repas, excellent et copieux, sur un feu de bois dans un coin de la pièce principale.

Sur un autre foyer, alimenté par d’immenses bouts de bois, bouillonne un grand chaudron contenant l’eau et les plantes médicinales pour le bain relaxant pris dans un grand tonneau après le diner. C’est la spécialité des Dzao rouges… Excellent…

La maison de nos hôtes à Ta Phin
Le dîner est copieux et savoureux
cuisine au feu de bois !

Deuxième jour de trek

-Mardi 25/9 : Dans la nuit, il y a eu un gros orage et, ce matin, il pleut.

Après le petit-déj, la pluie a cessé et nous repartons sur les chemins qui grimpent raide. Il fait chaud…

À la sortie du village, les femmes se sont rassemblées devant la boutique pour broder en choeur…

Les brodeuses
Femmes rencontrées en chemin
Dans la brume... Humidité intense...

L’après-midi, la pluie reprend de plus belle et rend le chemin glissant, surtout dans les descentes…

Nous traversons des villages très pauvres et boueux, mais il y a des écoles partout.

En fin de journée, nous atteignons le homestay qui se trouve face à une belle cascade. Très bon dîner là aussi, couchettes en mezzanine au-dessus de la pièce principale.

Le homestay du 2ème soir

Troisième et dernier jour

-Mercredi 26/9 : Après toutes les pluies d’hier et de la nuit, les chemins sont très boueux. L’eau ruisselle partout, les rizières se remplissent… Notre guide a mis ses bottes de caoutchouc, heureusement que nous avons nos bonnes chaussures de rando étanches!

 À la fin du trek, le minibus de l’agence vient nous chercher et nous regagnons Sapa par une route complètement défoncée…

Un pont suspendu
Que d'eau, que d'eau !
Une école visitée en chemin
Des petits paysans sur leur buffle

Départ pour Dien Bien Phu

-Jeudi 27/9/12 : nous voulions aller à Lai Chau mais la route a été coupée à la suite d’un glissement de terrain.

Nous sommes donc bloqués à Sapa pour la journée… demain, nous prendrons le bus pour Dien Bien Phu et la frontière laotienne.

Renseignements pratiques :

Bus Bac Ha – Lao Cai : 50 000vdg/pers + bus Lao Cai – Sapa : 50 000vdg/pers

Hébergement : Hôtel « le Gecko »  : 20$ ch double avec petit déj (fait aussi resto)

Nous préférions aller manger au resto situé juste en face , « le petit gecko », moins cher qu’au Gecko et très bon.

Trekking : organisé par l’agence « Nomadtrail » à Sapa (nous avions réservé par internet un trekking de trois jours avec deux nuits chez l’habitant ) : 114$/pers incluant le guide, la nourriture, l’eau, le logement chez l’habitant et le transport sur le lieu de départ et de retour.

Fermer le menu