Calcutta

Du 28 février au 3 mars 2014

Arrivée à Calcutta

– Vendredi 28/02 : Depuis les vitres du train, on voit le paysage changer en arrivant près du Bengale. La végétation devient nettement plus tropicale : rizières, bananiers, palmiers et le climat est bien plus chaud qu’à Varanasi d’où nous arrivons…

Le train arrive à la gare de Howrah à 9heures, nous n’avons que 2h de retard, ce qui est peu…

La gare de Howrah, la plus grande d’Asie, nous apparaît assez belle, propre et pas trop encombrée.

Nous trouvons devant la gare la station de taxis pre-paid, très pratique.  Il suffit d’acheter un ticket au guichet et de prendre le taxi indiqué dans la file.

A Calcutta, les taxis sont de belles voitures jaunes, souvent des Ambassador, soigneusement briquées, il y en a beaucoup et ils ne sont pas chers…

En revanche, les chauffeurs ne connaissent pas toujours le lieu où on veut aller …

Les taxis de Calcutta

Se loger à Calcutta

Nous traversons Howrah Bridge et arrivons dans les petites rues hyper animées où se trouve “l’hôtel Aafreen”…

La réception de l’hôtel est assez classe ainsi que le hall d’entrée, il y a même un ascenseur !

Par contre, la chambre que l’on nous présente est dans un état lamentable. C’est dommage car elle pourrait être très agréable. Elle est vaste et très claire avec ses deux grandes baies, un canapé, une grande salle de bain. En outre, elle est située au dernier étage donnant sur une rue calme.

Les murs et les meubles auraient bien besoin d’un bon lessivage. Une fois le ménage fait, nous nous installons et nous y serons finalement très bien…

Le quartier de Sudder street

Dans le quartier, se trouve Sudder Street, la rue des routards et du Blue Sky Café, où nous irons très souvent car il y a la WiFi (ce que n’a pas notre hôtel) et que l’ambiance y est très sympa. 

Au bout de la rue, se trouve le beau bâtiment blanc de l’Indian Museum.

En face, le grand parc de Maidan où se trouvent plein de terrains de cricket, jeu fort populaire ici.

Les tireurs de pousse-pousse de Calcutta

A Calcutta, il y a encore des “rickshaws-pullers”, des tireurs de pousse-pousse, et il y en a beaucoup dans Sudder Street qui interpellent les touristes pour les emmener voir tel ou tel site. Le soir, le quartier est plein de monde et les petits commerces de rue abondent, ainsi que les mendiants.

Ici,  beaucoup de gens habitent dans la rue ou le long des ponts et voies ferrées, s’abritant tant bien que mal sous des bâches et se lavant aux fontaines publiques…

 

A Calcutta, il y a des bus et des tas de taxis mais aussi...
un vieux tramway... qui doit dater de la période coloniale !

Le marché aux fleurs de Calcutta

– Samedi 1/03 : A notre hôtel, il y a un room service ! après le petit déj dans la chambre,  nous nous rendons sur Sudder Street. Nous changeons de l’argent dans une des nombreuses petites agences de la rue, puis, nous prenons un taxi pour aller au marché aux fleurs, sous le pont de Howrah.

Endroit impressionnant par le nombre de marchands et la quantité de guirlandes de fleurs qui y sont vendues.

C’est assez incroyable de penser au temps qu’il faut pour enfiler toutes ces fleurs fraîches. Il est vrai qu’ici, il en est utilisé beaucoup pour orner tous les temples, les autels domestiques et toutes les représentations des multiples dieux.

A Calcutta, le marché aux fleurs se tient le long de la voie ferrée, sous le pont de Howrah
Ici, des montagnes de fleurs sont vendues chaque jour...
Quantités de ballots de fleurs sont transportés jour et nuit

Le vieux Calcutta

Du marché aux fleurs, nous allons nous promener dans le quartier le long de Mahatma Gandhi Road. On peut y voir de très vieux édifices coloniaux en piteux état, plein de petits commerces et toute une animation de rue très intéressante.

Dans le vieux Calcutta
Le coin des ananas
Un petit resto populaire à Calcutta

Les temples jaïns de Calcutta

Après le déjeuner dans un petit resto populaire, nous hélons un taxi pour aller visiter les temples jaïns. Ils sont situés au nord de la ville.

Le temple de Sital Nathji,  est décrit dans le Routard comme le plus beau temple jaïn du Bengale.  Mais le chauffeur n’a pas l’air de savoir de quoi nous parlons. Après nous être arrêtés plusieurs fois pour demander où ça pouvait se trouver, nous atteignons tout de même notre but, ouf !

A l’entrée, un petit bonhomme rigolard et vêtu de blanc (en fait, c’est un prêtre) nous accueille et nous guide dans le grand temple de Sital Nathji. Ce temple est orné d’une profusion de stucs, marbres, céramiques, miroirs et verreries. Il est entouré de jardins avec pièces d’eau et sculptures.

Les autre temples, situés à côté, sont aussi très ornementés.

Le jaïnisme

Le jaïnisme est une très ancienne religion. Ses adeptes sont non violents, refusent les armes et ne consomment aucun animal ni légume poussant sous la terre, considérés comme impurs.

Il y a deux mouvements dans le jaïnisme : les “digambaras” qui vivent pratiquement nus et les “shvetambaras”, vêtus de blanc (comme ici).

Ce sont des ascètes mais ils sont très riches. Beaucoup d’hommes d’affaires et de joaillers sont jaïns. C’est pourquoi leur temples sont si richement décorés.

Temple jaïn de Sithal Nathji à Calcutta
C'est quand même très chargé comme déco !
Mais les statues du jardin sont sympas ...

 

Centre ville

Nous nous arrêtons au BBD Bagh, quartier de l’ancienne administation britannique, où se trouve le Writer’s Building, siège du gouvernement du Bengale occidental…

 

La “Mother House”

Puis nous prenons un taxi pour nous rendre à la “Mother House”, l’hopital des Soeurs de la Charité, où a vécu Mère Teresa et où se trouve sa tombe…

La tombe de Mère Térésa

Promenade le long de la rivière Hoogly

– Dimanche 2/03 : Nous allons en taxi jusqu’à Babu Ghat où nous découvrons une promenade aménagée le long de la rivière Hoogly. Ce cours d’eau, bien que très sale, est sacré, lui aussi (c’est un bras du Gange). 

La rivière Hoogly à Calcutta

Comme dans tous les fleuves et rivières de l’Inde, des gens y font toilette et lessive (malgré l’état de saleté de l’eau)…

C’est vraiment agréable de suivre cette promenade ombragée par de grands arbres…

Toilette, lessive, ablutions et même bain d'une statue de divinité dans la Hoogly
Rasage...
Sous l'oeil bienveillant des divinités...
“Eden garden”

La voie ferrée suit la rivière et tout du long, des familles vivent là, au bord des rails. Comble d’ironie, la station s’appelle “Eden Garden” (le jardin d’Eden) !

Station "Eden garden"

Le jardin botanique de Calcutta

A propos de grands arbres, il y en a un vraiment remarquable dans le jardin botanique situé de l’autre côté de la rivière.

Malheureusement, le jardin est tout en travaux actuellement, ce qui n’est indiqué nulle part et qui ne les empêche pas de faire payer l’entrée!!!  D’énormes tas de terre partout, des camions qui sillonnent les allées en nous envoyant des nuages de poussière, c’est réussi comme bouffée d’oxygène !

Enfin, on peut quand même admirer l’arbre vedette du parc,  un vieux banian, âgé de plus de deux siècles.

Son tronc principal a disparu mais une multitude de racines aériennes forment autant de troncs tout autour, comme une petite forêt.

Au jardin botanique de Calcutta, le banian vieux de 2,5 siècles !
Départ pour le sud de l’Inde

Demain matin, nous quittons Calcutta de bonne heure. En effet, nous nous envolons vers le sud, à 8h35 (destination Chennai). L’aéroport de Calcutta étant situé à 17kms du centre, un taxi réservé à l’hôtel, vient nous chercher à 5h30.

Renseignements pratiques :

Hébergement : Hôtel Aafreen : 1, Nawab Abdur Rahman Street Tel : (033) 22640944 ou 22654146  hotelaafreen@goldenapplehotel.in – Grande chambre double avec sdb  : 995 Rps

Depuis notre retour, nous avons eu de bons échos sur l’Hôtel : Ashrenn gh, dans une petite rue proche de Sudder Street, chambre nickel, personnel efficace, 1250rps.

Resto sympa : Blue Sky Café sur Sudder street

Taxi de l’hôtel à l’aéroport (à 17kms) : 370 Rps

Fermer le menu