Diu

Du 8 au 12 mars 2015

Départ de Veraval

-Dimanche 8/03 : A la gare routière de Veraval, le bus pour Diu doit arriver à 9h30. Comme d’habitude au Gujarat, tout est écrit en alphabet gujarati, rien en anglais… On nous a indiqué l’emplacement où doit arriver le bus mais nous y voyons se succéder plusieurs bus et l’on nous dit toujours que ce n’est pas encore celui-là…

A 9h 45, ça y est, c’est le bus pour Diu, nous nous apprêtons à monter dedans. A ce moment, un monsieur et son épouse qui veulent aussi le prendre se ravisent. Ils nous disent qu’il vaut mieux attendre le suivant qui doit arriver dans quelques minutes et qui est plus direct … Bon, nous regardons le bus partir avec un peu d’inquiétude, pourvu qu’ils disent vrai. A 10h, en effet, le voilà, ouf !

Arrivée à l’île de Diu :

Nous arrivons à Diu à 13h. Un rickshaw nous conduit à l’hôtel Samrat, très central, derrière le marché aux légumes.

Très bon hôtel, confortable, pas trop cher par rapport à son standing. Et, surprise! La grande fenêtre de notre chambre donne sur la piscine !

Et oui, il y a même une piscine dans cet hôtel et elle est très bien entretenue (elle est partagée avec l’hôtel d’à côté)….  Il y a aussi un restaurant dans l’hôtel mais il est assez cher.

Une colonie portugaise

L’île de Diu, comme Goa, a été colonie portugaise pendant quatre siècles. C’est un territoire indépendant du Gujarat et ici, la vente et la consommation d’alcool y est autorisé. Mais interdit d’en exporter dans le Gujarat qui l’entoure !

Bateaux à quai à Diu

Sur le port de Diu

Il y a donc plein de boutiques qui vendent de l’alcool et il y a aussi beaucoup d’acheteurs mais ce n’est que sur le port car, dans les rues derrière, tout est calme et il est agréable de marcher le long des rues tranquilles jusqu’aux belles façades blanches des églises St Paul et St Thomas et jusqu’à la mer.

Dans une rue non loin de notre hôtel, Farangiwada Road, il y a un très sympathique et agréable petit restaurant dont les tables sont disposées dans un jardin sous une tonnelle, le restaurant « O Coqueiro », nous irons y prendre presque tous nos repas durant notre séjour ici.

Tranquille !

 

 

Le fort de Diu

Pour aller au fort, il suffit de suivre le port et de traverser un beau jardin public qui longe la mer.

Le fort qui trône au bout de l’île est un bien bel endroit.

Il est très étendu et vaut le coup d’être visité entièrement…

Plusieurs bastions dominent la mer ainsi que le phare et, au centre s’étendent des roches couvertes d’une jungle habitée par tout un tas de jolies petites perruches vertes.

Un groupe de femmes rencontré sur les remparts du fort de Diu
sur les murailles du fort de Diu

Promenade sur le chemin côtier

Matin et soir, Il fait bon se promener sur le chemin côtier qui surplombe la mer…

Entre les plages de Jallandhar et Chakratirth, nous découvrons le départ d’un énorme rempart qui domine la cime des palmiers d’où émergent les clochers des belles églises blanches de Diu.

On peut marcher dessus pendant quelques mètres…Il continue vers l’intérieur et devra arriver jusqu’en ville quand les travaux en seront terminés.

La plage de Chakratirth, à Diu
vue depuis le rempart sur les églises de Diu

Le bazar

Nous revenons vers l’hôtel en passant dans les ruelles du bazar bordées de maisons de style portugais aux balcons de bois, aux linteaux de portes moulurés et peints, d’un temple très orné de sujets naïfs et colorés et plein de petites boutiques.

Un temple très coloré et naïf dans le centre de la ville de Diu
L'église St Paul à la belle façade baroque
Rue dans le centre de Diu-Town

Nagoa beach

-Mardi 10/03 : A la gare routière, nous prenons un bus pour aller à Nagoa beach. Cette plage, réputée comme la plus belle de l’île, est bordée de plusieurs restos et complexes hôteliers. Vers 13h, le bus nous ramène à Diu Town.

Sunset Point

Dans la soirée, balade au « Sunset Point », un endroit sur la côte surplombant une jolie plage. Il y a aussi un petit temple et la maquette d’une frégate torpillée lors de la guerre indo-pakistanaise, plus loin on arrive au temple de Gangeshwar, situé dans une grotte au ras des flots… La mer fait de gros rouleaux …

Plusieurs plages longent la côte… Il fait bon s’y asseoir pour admirer le coucher de soleil… Diu est un endroit vraiment agréable et reposant.

Jallandhar beach au coucher du soleil

Ghogla beach

-Mercredi 11/03 : Pour aller à Ghoghla beach, la plage située de l’autre côté du pont, face à Diu -Town, à la frontière avec le Gujarat, nous prenons un rickshaw mais pour en revenir, nous prendrons le bus municipal.  La plage est belle et assez sauvage, il n’y a presque personne.

Les minuscules crabes, en creusant le sable, y dessinent des étoiles, des fleurs, des papillons !

Ce soir, nous dînons sur le port

Nous quittons Diu demain.

A notre surprise, dans le bus, il y aura un contrôle des douaniers pour vérifier que les bagages ne contiennent pas de bouteilles d’alcool.

En effet, au Gujarat, c’est absolument interdit !

Renseignements pratiques :

Hébergement : « Hôtel Samrat », Old Collectorate Road tél : 02875 252354 / 254554 / 252514 – Très bon hôtel, chambre double avec sdb et piscine : 1250rps (prix négocié)

Petit restaurant bien agréable avec jardin : « O Coqueiro », Farangiwada Road

Et restaurant sur le port : « Apana Foodland », bon et sympathique

Bus pour Nagoa beach : 20rps/pers

Rickshaw pour Ghoghla beach : 60rps, pour revenir bus municipal : 5rps/pers

Fermer le menu