Hassan et Sravanabelagola

Du 9 au 10 février 2019

Arrivée à Hassan

– Samedi 9/02 : A Kushalnagar,  le bus pour Hassan part à 7h50. Il est très lent et arrive à 10h15.

Toute la zone autour de la bus station d’Hassan est en travaux. Partout, immeubles en construction, gravats, terrains vagues, etc… La rue qui mène à l’hôtel est elle aussi en réfection…

Trouver un hôtel

Nous nous rendons, en désespoir de cause, à l’hôtel “Abhiruchi lodging” où nous avions enfin réussi à trouver une chambre, tous les autres hôtels étant pleins. Il paraît que c’est parce que nous sommes samedi et qu’il y a beaucoup de mariages en ce moment…

L’accueil n’est pas vraiment chaleureux et même plutôt désagréable. On finit par nous montrer une chambre correcte mais le lit est dur.

Enfin, pour une nuit, ça ira car nous avons l’intention de visiter cet après-midi Sravanabelagola et de partir demain à Belur. Nous savons qu’il y a un hôtel très agréable. Nous lui téléphonons pour y réserver une chambre.

Aller à Sravanabelagola en bus

Nous allons jusqu’au bus stop situé tout près (ce n’est pas à la gare routière, cette fois). Nous y prenons le bus pour Chanarayapatna où il faut changer pour Sravanabelagola où nous arrivons à 12h20.

Sravanabelagola

C’est une charmante petite ville tranquille, construite autour de collines granitiques.

Au milieu, un immense bassin tout entouré de murs ne s’aperçoit que d’en haut de la colline appelée “Indragiri Hill”.

Avant de commencer l’ascension, nous allons nous régaler d’un bon thali à l’hôtel Raghu, à deux pas de là. Le patron y est bien sympathique.

L'immense bassin de Sravanabelagola

 

 

Grimper au sommet de “Indragiri Hill”

Après le repas, nous entamons la grimpette, très raide, des 614 marches menant au sommet.

Pour monter là-haut, il faut laisser ses chaussures en bas et, à cette heure, ça chauffe les pieds !

Les vendeurs à la sauvette ne perdent pas le nord : ils vendent des chaussettes !

Et ça marche… tout les visiteurs ont les mêmes chaussettes !

 

 

L’immense statue de Gomateshvara

Tout en haut, il y a quelques sanctuaires et un temple jaïns où se trouve l’immense statue de Gomateshvara.  Vieille de plus de 1000 ans, elle a été sculptée d’un seul bloc…  Ce serait le plus grand monolithe taillé au monde.

En ce moment, la statue est garnie d’échafaudages en bambou pour son nettoyage. Les échafaudages ne gênent pas trop la vue car ils ne montent qu’à la moitié de la statue.

La “toilette” rituelle de la statue a lieu tous les 12 ans. C’est la cérémonie du Mahamasthakabhishekha où on l’arrose de lait et de safran avec grand rassemblement de jaïns. 

Mais, en ce moment, il ne s’agit pas de l’arroser de liquides sacrés mais bien d’un nettoyage chimique de la pierre pour lui rendre sa blancheur, le lait ayant plutôt tendance à la noircir…

La présence d’échafaudages n’empêche pas les prêtres de faire leurs rituels au pied de la statue, pendant que les ouvriers font leur pause…

Autour de la statue, plusieurs  pavillons renferment des sculptures.

Les jaïns font des rituels à base de riz et fruits secs disposés en tas ou en figures géométriques

Il n’y a plus qu’à redescendre, toujours sous le cagnard ! Un bon lassi à l’hôtel Raghu va nous remettre en forme. Du coup, nous essayons d’aller voir les autres temples jaïns en ville mais, malheureusement, ils sont tous fermés…

Temple jaïn dans la ville de Sravanabelagola

Retour à Hassan

Nous reprenons le bus pour rentrer à Hassan. Ce soir, nous allons dîner au “Suvarna gate”, un restaurant à la terrasse perchée au dernier étage, très bon et agréable dans cette ville plutôt désagréable…

Renseignements pratiques :

Hébergement : A Hassan, hôtel “Abhiruchi lodging”, Bangalore Mangalore Road, near NR Circle, tél : 081 722 68 885 – Chambre correcte mais matelas plutôt dur : 800rps non AC, accueil désagréable.

Restaurants : –  à Sravanabelagola, hôtel Raghu, très sympa, à deux pas du bas de la colline où se trouve la statue, face au grand bassin.

  • à Hassan : “Survana Gate”, derrière l’hôtel Survana Regency, sur B.M. road, salle en terrasse à l’étage, bonne cuisine et accueil sympathique.
Fermer le menu