île de Hvar

Embarquement à Dsvernik

Nous suivons la très belle route de côte entre Makarska et Dsvernik, où nous allons prendre le ferry ( le passage ici est moins cher qu’à partir de Split).

Nous avons de la chance, un ferry part dans 20mn

Un îlot croisé durant la traversée

Arrivée sur l’île

À 17h45, nous débarquons à Sucuraj, le petit port d’arrivée,  bien tranquille et mignon…

Sucuraj, le port où nous débarquons

Nous prenons l’unique route qui traverse l’île

Et ce n’est pas de tout repos car cette route est très étroite, très sinueuse et pas en très bon état…

Notre étape nuit

Il va falloir trouver un endroit pour la nuit. La ville de Hvar se trouve quand même à 77kms !

Au niveau de Gdinj, à une trentaine de km de Sucuraj, nous apercevons une petite route (direction Uvale Bays) qui doit aller vers une plage (ou crique?)

Ça descend raide !

Hou la la ! nous descendons à pic, ça n’est pas large et il y a des virages en épingles à cheveux ! Où allons-nous arriver ? …

À une toute petite plage de galets avec quelques maisons accrochées à flanc de colline.

Devant la plage, se trouve un café (qui a l’air fermé) avec un petit parking.

La propriétaire nous permet de  nous garer là pour la nuit, moyennant 50kn (env 7€). 

Ouf, sauvés!

Une jolie petite anse pour passer la nuit

Nous sommes devant un paysage sublime :

La mer calme et bleue d’azur

 À l’horizon, les côtes montagneuses de l’île de Korkula et de la péninsule de Peljesac qui se détachent dans de subtiles nuances de bleu…

  • Vendredi 30/5/2008 :

Nous reprenons la route principale de l’île qui devient de plus en plus sinueuse et étroite. Heureusement, il y a très peu de circulation. Le paysage est vraiment magnifique : montagnes boisées, pins, arbousiers, cyprès, oliviers et toujours la mer d’un bleu intense et transparent…

Petit arrêt à Jelsa

Le port de Jelsa
La petite église St Jean, de style baroque, trône au milieu d'une placette

Puis, à Vrboska

Ce très joli petit port est construit le long d'un aber comme en Bretagne...
... On s'y croirait presque !

Les maisons y ont comme un air breton avec leurs murs de granit… mais aussi… vénitien : petits ponts à arcades, cours intérieures parées de balcons de pierre, ruelles endormies sous le soleil bordées de jardins et vergers… 

Atmosphère tranquille…

Un air breton mâtiné de vénitien !
L'église fortifiée Notre-Dame domine le bourg du haut de sa butte
Alliance entre église et forteresse, elle est unique en son genre en Croatie

 Stari Grad

Bourgade aux rues désertes, bordées de solides et austères maisons de pierres.

Ruelle pavée et murs de pierres à Stari Grad
La belle porte de l'église Sv Stjepan (St Etienne), au détour d'une rue
Il est temps de trouver un endroit pour déjeuner

Nous cherchons un coin du côté de la presqu’île de Kabal mais la route y est si étroite, bordée de murets de pierres et buissons de genêts qu’il est impossible de se garer quelque-part…Déjà qu’il n’est pas facile d’y rouler !

Nous finirons tout de même par trouver une sorte de plate-forme assez large pour stationner et pique-niquer

Puis nous arrivons à la ville de Hvar,  capitale de l’île

Parking plutôt cher mais une heure suffit bien pour faire le tour de cette petite ville piétonnière.

 Balade sur le port et sur la place St Etienne (Sv. Stjepana), très vaste et pavée d’antiques dalles de pierres usées par les siècles.

Là se trouvent la cathédrale et l’arsenal.

La vaste place Sv Stjepana et la cathédrale avec son clocher-campanile du XVIIème s.
La suprématie de Venise a duré deux siècles... Ça se voit encore sur les murs ...
Pas un bateau vénitien qui ne fit escale à Hvar ! Aujourd'hui, les pigeons font rugir le lion de colère... En vain !
La ville est entourée de collines boisées surmontées de forts dont les murailles crénelées dévalent les pentes.

Après avoir flâné dans les vieilles rues, nous avons très chaud et … très envie de nous baigner…

Une belle plage

Nous retournons à Vrboska, où, au bout de la presqu’île de Glavice, se trouve une belle plage très accessible, derrière une pinède.

La mer est si transparente que l’on peut y voir les poissons sans masque ! Les montagnes nous entourent, on pourrait se croire dans un lac alpin…

Notre étape, un endroit paradisiaque !

Nous partons ensuite à la recherche d’un endroit pour la nuit et nous nous engageons sur une petite route qui va vers Hum puis Bassijna.

Voilà un minuscule terrain de camping caché au bout d’une toute petite baie aux eaux limpides où sont amarrées quelques barques.

C’est Mudri Dolac

Mudri Dolac, un endroit paradisiaque !
  • Samedi 31/5/2008 : Il fait un temps magnifique.

Décidément, on est bien ici :  promenade dans les rochers, bains et farniente…

Devant le "jardin/camping"

-Dimanche 1/6/2008 :

Aujourd’hui, nous quittons l’île de Hvar

Retour à Sucuraj où nous reprenons le ferry

Le prix de la traversée a légèrement augmenté car maintenant nous sommes en juin (haute saison)

Renseignements pratiques :

Ferry entre Dsvernik et Sucuraj (île de Hvar) : 187kn pour deux personnes avec un véhicule de moins de 7m (env 28€). Traversée : 30 mn

Camping à Mudri Dolac : 12€/jour

Fermer le menu