Trogir, Split, massif du Biokovo

Après avoir quitté Skradin, nous faisons une petite halte à Primosten, petit village aux maisons aux toits de pierres blanches et dont l’église, entourée de son cimetière, domine la baie illuminée par le soleil couchant…

Notre étape nuit

Nous arrivons vers 19h30 au camping Serget, situé à 2km de Trogir, en bord de mer. Le camping est presque vide, nous sommes bien tranquilles, mis à part les moustiques assez redoutables par ici !

Trogir

– Mercredi 28/5/2008 : Du camping, nous partons à pied pour Trogir. Il fait très chaud…

Entrés dans la cité médiévale par la » Porte de la Terre ferme »,  nous flânons dans l’agréable fraîcheur des ruelles tortueuses, bordées de multiples ornements architecturaux…

Les vieilles rues et places ne sont pas encore trop envahies à cette saison et nous pouvons apprécier tranquillement les charmes de cette belle cité, inscrite au Patrimoine de l’Unesco.

La fraîcheur à l'ombre des ruelles est la bienvenue...
Une vieille porte ...
Des fenêtres vénitiennes ...
Au portail de la cathédrale, Eve perchée sur un lion
Et Adam qui se drape dans sa nudité ...
La cour gothique de l'hôtel de ville s'orne d'une tête sculptée
Dans le palais Cipiko, ce coq provient de la proue d'un navire turc, trophée de la bataille de Lépante.
Un beau porche
À l'extérieur des remparts, se trouve une petite loge où les étrangers attendaient l'autorisation avant d'entrer dans la ville.
Au sud-ouest de la ville, devant la mer, se dresse le fort génois Kamerlengo (XIVème s;)

Nous rentrons au camping où un bon bain dans l’Adriatique, bleue et transparente, nous requinque !

Split

Après déjeuner, nous partons pour Split. Nous y arrivons vers 15h et nous trouvons une place dans un parking près du port (3kn l’heure). C’est une ville très touristique et il y a beaucoup de bus garés dans ce coin. La vieille ville n’est qu’à 10mn à pied.

Une ville patchwork

Nous entrons dans la cité construite à l’intérieur du Palais de Dioclétien par la « Porte d’Argent »et nous nous trouvons alors devant la cathédrale construite sur le mausolée de Dioclétien.

Quel curieux mélange de styles : une cathédrale romano-gothique entourée de colonnes romaines, un sphinx égyptien gardant une colonnade grecque, et, parmi tous ces vestiges du passé, des maisons d’habitation, des boutiques, des banques…

Par la porte d'Argent ou porta orientalis, nous entrons dans le palais de Dioclétien
Le mausolée de Dioclétien : le tombeau d'un empereur romain persécuteur de chrétiens, devient une cathédrale...
Colonnes corinthiennes et arches grecques
Un sphinx égyptien (et joufflu !), du IIème millénaire avant J.C., trône parmi les colonnes grecques
Dans le péristyle,sous les colonnes de granit rose et noir, se trouvait une loge où l'empereur recevait ses sujets ...
Ces grandes salles voutées sont les soubassements du palais de Dioclétien, occupées aujourd'hui par des étals de souvenirs
La porte Aurea ou porte d'Or, qui était autrefois la porte principale du palais, est hérissée d'antennes télé !
Et sur les remparts, le linge sèche ...

En sortant du palais de Dioclétien

Balade dans les rues et le long de l’esplanade du port.

C’est une belle ville, agréable et originale, véritable patchwork architectural et, en même temps, une ville vivante.

La chapelle Notre Dame du Beffroi est construite au-dessus de la porte de l'ouest ou "porte de Fer". C'est le plus ancien clocher roman de Dalmatie.
À la "Porte Aurea", se trouve une statue monumentale de Grégoire, dont le gros orteil attire les caresses des superstitieux !
Les "Procuraties" entourent l'élégante place de la République
Plusieurs monuments de styles différents se côtoient. Ici, un décor Art Nouveau.

Notre étape nuit

Après toutes ces visites, il faut songer à trouver un endroit pour passer la nuit. Derrière Split, nous grimpons la route de montagne qui mène à Klis, petit village aux habitants accueillants, dominé par sa forteresse.

Nous trouvons un petit parking dans le haut du village où il fera bon passer la nuit…

La forteresse de Klis
Les rempart de la forteresse, d'où la vue est magnifique

Un bon bain en cours de route

– Jeudi 29/5/2008 : Nous partons sur la route de côte vers Omis. Nous voilà bientôt pris dans un énorme embouteillage, causé par des travaux…

Et immobilisés près d’une belle plage …

Vite … garons-nous pour profiter de la mer délicieuse sur cette plage où il n’y a personne !

Une belle plage qui nous tend les bras !
Un environnement verdoyant

Après le bain, l’embouteillage s’est résorbé et nous reprenons la route, puis nous bifurquons le long de la rivière Cetina, où il y a beaucoup d’endroits pour faire du rafting. Très joli coin verdoyant… jusqu’à Zadvarje.

La rivière Cetina
Puis, le paysage devient aride et caillouteux.

On dirait que les gens cultivent dans des ruines romaines tant les parcelles sont entourées de pierres entassées.

Il fait très chaud, nous arrivons tout de même à trouver un joli coin ombragé pour déjeuner, le long de la route de Vrgorac

Un coin bucolique pour déjeuner... et faire la sieste !
Dans le massif du Biokovo

Nous roulons ensuite sur une petite route qui serpente  dans le massif du Biokovo, avec des virages à angles droits et même aigus !

Le paysage est simplement superbe

Nous sommes très haut dans la montagne aride qui plonge directement dans le bleu turquoise de l’Adriatique ! Makarska, en bas, paraît minuscule…

Dans la montagne au-dessus de Makarska
Fermer le menu