Ston, Dubrovnik

De retour de l'île de Hvar, nous débarquons à Dsvernik

Notre route continue en direction de Dubrovnik

Delta de la Neretva

Nous arrivons dans le delta de la Neretva, grande plaine fertile au pied des montagnes où se succèdent  les cultures maraîchères et les arbres fruitiers. Les champs sont séparés par des canaux.

À Metrovic, nous prenons une petite route qui longe le delta. Très beau paysage de montagne.

Nous dominons d’abord la plaine cultivée puis de grandes étendues d’eau bordées de roselières et piquées d’îlots végétaux.

Des îlots de plantes aquatiques forment des cercles à la surface de l'eau ...

Il fait très chaud et nous sommes dimanche, il n’y a personne sur cette petite route de montagne… Les villages traversés sont déserts…

Passage de la frontière bosniaque

Arrivés en haut de la colline, nous nous trouvons face à un poste frontière.

Et oui, il y a là une petite enclave bosniaque (la seule bande côtière de la Bosnie).  Deux douaniers nous demandent nos papiers et les inspectent minutieusement pendant une quinzaine de minutes. Il n’y a aucun autre véhicule à passer là, ils ont du temps !

Finalement, ils nous laissent continuer sans encombre … ni bakchich !

Il faut peu de temps pour traverser la côte bosniaque minuscule.

Après passage d’un nouveau poste frontière (sans arrêt cette fois), nous voilà de nouveau en Croatie.

Mali-Ston et Ston, tontaine et tonton

Nous arrivons à Mali-Ston, petit port ostréicole puis à Ston, reliés ensemble par des fortifications

 C’est « la muraille de Chine dalmate »

Après en avoir gravi un petit bout, nous revenons au fourgon en nage car le soleil tape fort et ça grimpe…

Les fortifications de Ston courent dans la montagne boisée
La grande muraille de Ston
Le petit port de Mali-Ston
Les toits de Ston vus du haut de la muraille. En arrière, s'étalent les salines. Ce sont les plus anciennes et les plus grandes de la Méditerranée

Notre étape nuit

La côte superbe nous mène jusqu’à Dubrovnik…

… que nous dépassons pour nous rendre à Mlini où se trouve le camping Kupari. Il n’y a pas grand-monde, beaucoup d’ombrage et la possibilité de prendre le bus tout près pour aller visiter Dubrovnik demain.

Un complexe touristique en ruine

Du camping, pour aller à la plage, il faut traverser un ancien ensemble hôtelier complètement à l’abandon et détruit par la dernière guerre. Au milieu d’un parc luxuriant planté de palmiers et de lauriers roses, les bâtiments sont criblés de balles…

Spectacle assez étrange et émouvant.

Sur la petite plage de galets en contrebas, la mer est vraiment agréable…

Spectacle étrange que ce complexe hôtelier en ruine tout près de Dubrovnik !

Dubrovnik

– Lundi 2/6/2008 : Nous prenons le bus jusqu’à Dubrovnik.

Pour atteindre la vieille ville, il faut descendre plusieurs rues entièrement constituées d’escaliers (ce soir, il faudra les remonter!)…

Les remparts

Nous attaquons la promenade des remparts en entrant par la Porte Pile, puis flânons le long des 2 km qui font le tour de la vieille ville.

De là, on peut voir les toits de tuiles (qui ont été fournies par la ville de Toulouse après la guerre), les petits jardins, les cours intérieures, les rues étroites, ainsi que le port et l‘île de Lokrum, au large.

Le port de Dubrovnik et l'île de Lokrum, vus depuis les remparts
Vue sur le fort Lovrijenac depuis les remparts.
la promenade des remparts fait tout le tour de la vieille ville : 2 km.
Le fort Lovrijenac est situé à l'extérieur du mur ouest de la ville.
Les remparts dominent la mer et les toits de la vieille ville
Ils mènent jusqu'aux bastions et tours qui ponctuent le port

Au cœur de la vieille ville

Une fois descendus des remparts, au niveau de la porte Pile, nous empruntons la rue principale, « la Placa ».

Cette belle et large rue piétonne au dallage en pierres de l’île de Brac, va de la fontaine d’Onofrio jusqu’au palais Sponza.

En arrivant par la porte Pile, on a d'emblée une vue sur Placa (ou Stradun), la rue principale de Dubrovnik.
La fontaine d'Onofrio : Elle fut élevée pour commémorer l'achèvement de la construction de l'aqueduc qui approvisionnait la ville en eau
Le portail du monastère des franciscains est orné d'une pietà gothique (XVème s.)
Au bout de Placa, le palais Sponza jouxte la tour de l'horloge
La magnifique façade du palais Sponza. Il date du XVIème s et était le lieu de rencontre des commerçants et hommes d'affaires mais aussi un centre culturel. La première école de la ville y fut créée.
La place de la vieille ville où se trouvent de nombreux monuments majeurs de Dubrovnik : Au fond, le palais Sponza, à droite le palais des Recteurs, à gauche l'église St Blaise ...
Le palais des Recteurs. Il servait de résidence au recteur, qui était le gouverneur de la cité.
Dans l'atrium du palais des Recteurs, trône la statue d'un armateur ayant légué sa fortune à la ville
Sur un chapiteau des arcades de la façade, on peut voir Esculape qui vend ses médicaments !
Un escalier dans la vieille ville
Escalier circulaire dans le couvent des dominicains
Au fond de la place, la cathédrale
Derrière le port, se trouve le couvent des dominicains, dont le campanile émerge au-dessus des bâtiments (à droite sur la photo)

Bains de soleil et de mer au pied des murailles

Il fait chaud … Les habitants en profitent pour quitter les petites rues sombres de la vieille ville et jouir du soleil et de la mer sur les cales du port

Bain de soleil sur la cale au pied du fort St Jean ...
Les habitants de Dubrovnik se baignent au pied des murailles

Pour notre part, nous préférons rentrer nous baigner à la plage face au terrain de camping …

Fermer le menu