Istanbul

-Vendredi 10/9/10 : Départ de Barbaros pour Istanbul en suivant le bord de la mer de Marmara.

Aujourd’hui, c’est jour férié car c’est la fin du ramadan, ainsi toutes les boutiques du vieux centre d’Istanbul sont fermées et il n’y a donc pas trop de monde dans les petites rues tortueuses et pentues où nous nous engageons…

 

 

Notre lieu de bivouac à Istanbul

Nous arrivons enfin au parking gardé (25 TL/24h, livre turque).

Il est très bien situé, au bord de la mer de Marmara (Kennedy Cad), au pied du Sultanamhet.

C’est le quartier où se trouvent la majorité des  monuments les plus fameux  (Mosquée Bleue, Ste Sophie, etc…)

Notre lieu de bivouac au pied de la Mosquée Bleue

 

 Sainte Sophie

Ce fut la plus grande église de la chrétienté. Transformée en mosquée, puis en musée par Atatürk. elle renferme de magnifiques mosaïques à fond doré…

Mausolée de Selim II

Nous commençons par le mausolée de Selim II, construit à côté de la basilique.

Magnifique coupole dans le Mausolée de Selim II

A l’intérieur de la basilique

Puis, nous entrons dans la basilique et nous sommes immédiatement frappés par l’immensité et la majesté de l’ensemble

L'immensité de l'espace de Ste Sophie nous laisse bouche bée !
La coupole de Ste Sophie s'élance vers les cieux, encadrée d'anges bizarres !
Mosaïque des Comnène : de chaque côté de la Vierge se tiennent Jean II Comnène et Irène de Hongrie
Le mihrab, flanqué des deux chandeliers de Soliman le Magnifique est situé dans l'abside, à l'emplacement de l'autel.
Vierge à l'enfant, mosaïque de l'abside
L'Archange Gabriel
La colonne suante où les superstitieux mettent le doigt pour que leurs vœux soient exaucés !

Entre Sainte Sophie et la Mosquée Bleue s’étendent des jardins très animés en ce week-end de fête.

Il y a une foule de petits marchands ambulants et de promeneurs.

Sainte Sophie et son jardin

Dans la Citerne-Basilique (le Palais englouti)

Atmosphère fraîche et étrange…

Le plafond de cette immense citerne byzantine souterraine est soutenu par 336 colonnes qui ont été récupérées sur des temples en ruine et sont, de ce fait, de styles disparates.

Deux d’entre elles reposent sur des têtes de Méduse renversées.

Les colonnes de la Citerne-Basilique
Base de colonne dans la la Citerne-Basilique ...
Tête de Méduse, base de colonne dans la la Citerne-Basilique

 

Il y a beaucoup de monde sur les quais, aujourd’hui

Nous continuons la balade par la place Eminönü où se trouve la Mosquée Neuve (du XVIe s !), située face au pont de Galata, près du Bazar égyptien, un quartier très animé…

Puis visitons la mosquée de Rüstem Pasa qui renferme de très belles mosaïques bleues … Mais aussi une foule de touristes japonais assez bruyants !

Place Eminönü et la Mosquée Neuve
Dans la mosquée de Rüstem Pasa

– Samedi 11/9/10 :

La Mosquée Bleue

Nous commençons la journée par la visite de la Mosquée Bleue, où les touristes sont déjà nombreux…

Après nous être déchaussés, nous entrons dans la plus célèbre mosquée d’Istanbul, un des joyaux de l’art musulman qui doit sa célébrité à son architecture harmonieuse, ses six minarets (apanage des mosquées les plus sacrées) et ses magnifiques mosaïques.

La Mosquée Bleue et ses six minarets
A l'intérieur de la Mosquée Bleue
Coupoles et mosaïques

 Palais de Topkapi

Il fut, durant 4 siècles, la demeure principale des sultans.

Il renferme de multiples salles, cours, jardins, le Harem et le Trésor et ses richesses… Le tout d’une grande beauté.

Le Kubbealti, où se tenait le Conseil des vizirs. Le sultan y assistait derrière la fenêtre dorée (à droite) qui donnait dans ses appartements.
La chambre du sultan
Un bel arbre fleuri
Un plafond en mosaïques roses et bleues
Une cheminée encadrée de faïences
Une salle de bains en marbre
Encore un beau plafond
Le salon du sultan, dans le Harem
Le "salon aux fruits", aux murs peints
Le pavillon de Bagdad

Un après-midi sur le Bosphore

 L’après-midi, nous avons la chance de trouver des places assises dans un bateau prêt à partir pour une balade sur le Bosphore.

  Nous longeons d’abord la rive occidentale avec ses nombreux monuments (l’Université de Galatasaray, entre autres), puis la rive asiatique, avec de nombreux “yali” (résidences au bord de l’eau), des palais, le collège naval, etc…

Sur la rive européenne, le palais de Dolmabahçe
l'université de Galatasaray
La mosquée d'Ortaköy, près du pont Bogaziçi
Arnavutköy, (le village des Albanais), village où subsistent plusieurs vieux bâtiments traditionnels en bois
Rumeli Hisan, (le château d'Europe), énorme fort bâti par le sultan Mehmet Fatih, afin de contrôler le Bosphore en son endroit le plus étroit
Sur la rive asiatique (en face), le palais de Küçüksu, de style néobaroque
le Kibrisli Yali, à la façade de 64m de long ...
... et le yali des Ostrorog, noble famille franco-polonaise. Pierre Loti y séjourna. Tous deux datent du XVIIIème s.
Le village de Kandilli est réputé pour ses yali. C'est là que le Bosphore est le plus profond (plus de 100m)

Une fois débarqués à Eminonü, nous sommes au cœur de la fête :  dans des bateaux décorés, des hommes font griller des poissons et vendent des sandwiches appétissants et savoureux mais il faut faire le queue pour en avoir car il y a foule…

Les "bateaux sandwich" à Eminonü...

Après avoir traversé le pont de Galata, toujours bordé de nombreux pêcheurs à la ligne, nous arrivons à Karakoï, quartier agréable où les rues pavées grimpent jusqu’à la Tour Galata.

Sous le pont de Galata, il y a des bars et restaurants animés.
Belle vue sur Istanbul depuis la tour Galata. On aperçoit la Mosquée Bleue et ses six minarets, ainsi que la silhouette imposante de Ste Sophie

-Dimanche 12/9/10 :

Aujourd’hui, C’est un jour de vote

Depuis que nous sommes à Istanbul, nous voyons de grandes banderoles où il est marqué “Evet” (oui) . 

Les turcs doivent se prononcer sur un référendum en vue de “mieux pouvoir adhérer à l’Europe en instituant plus de démocratie en donnant moins de pouvoir aux militaires”… 

Mais si ça revient à donner plus de pouvoir aux religieux …???

Ce matin, nous allons voir les fresques de la très belle église-musée St Sauveur-in-Chora

Nous prenons un taxi car elle est située assez loin.

Elle est très ancienne et renferme de très belles mosaïques sur fond d’or et de magnifiques fresques…

L'église St Sauveur-in-Chora a été transformée en mosquée. Aujourd'hui, c'est un musée...
Les parties non ornées de mosaïques ou de fresques sont recouvertes de marbres de différentes couleurs
Dans l'abside, fresque de l'Anastasis (Résurrection) où le Christ tire Adam et Eve, devenus vieux, de leurs tombeaux.
Les mosaïques se lisent comme une bande dessinée !

Nous rentrons en bus à Eminonü mais nous ratons l’arrêt et nous retrouvons à l’autre bout du pont de Galata, toujours bordé de nombreux pêcheurs à la ligne fidèles au poste par tous les temps (aujourd’hui, il pleut) !…

Il n’y a plus qu’à le retraverser,pour rejoindre l'”Otentic cafeteria” où l’on déguste de savoureux et copieux kebabs.

Puis, c’est le retour au camion…

À pied, nous longeons les vestiges de l’ancien Hippodrome romain, les obélisques, la Colonne serpentine, les ruines du port du Barcoléon

Et nous quittons Istanbul sous la pluie vers 16h

 

 

Notre étape nuit

  Nous prenons la direction de Sile, petite station balnéaire sur la Mer Noire, déserte en cette saison. 

  Il nous sera facile d’y trouver une place sur un terre-plein devant la mer.

Fermer le menu