Kumbakonam

Du 15 au 18 janvier 2019

Arrivée à Kumbakonam en bus

– Mardi 15/01 : Nous quittons Pondi en bus pour Kumbakonam. Le bus démarre à 9h45 et arrive à Kumbakonam à 14h.
Dès notre arrivée dans cette petite ville, nous apercevons le grand bassin de Mahamam, un des sites les plus sacrés de Kumbakonam. Il est en plein centre et tous les soirs, se tient un petit marché sur la place avoisinante.

Notre logement

L’hôtel “Raya’s Executive” où nous avons téléphoné hier, se trouve à proximité.


En début d’après-midi, la petite ville de Kumbakonam est endormie, en plus, c’est jour férié (Pongal) donc beaucoup de magasins sont fermés. Devant les portes, toujours des kolam colorés, nous en avons vus dans tous les villages traversés le long de la route en venant, c’est très joli.

A Kumbakonam même et dans ses environs, il y a une multitude de temples.

Voici d’abord les temples de la ville

Le grand bassin de Mahamaham est entouré de ghats où des gens font leur lessive ou se lavent.

toilette et lessive sur les ghats

Le grand temple de Kashivishvanatha se dresse près du bassin

  Il renferme les statues de déesses qui représentent les fleuves et rivières sacrées (Gange, Narmada, Cauvery…)

les trois déesses aquatiques...
et toute une kyrielle de divinités

C’est très calme, le sanctuaire n’ouvrant qu’à 16h, les prêtres sont occupés à lire le journal…

…et les mangoustes se promènent tranquillement dans la cour !

 Celui de Nageshwara

C’est le plus ancien temple de Kumbakonam, de style typiquement Chola en forme de chariot tiré par des chevaux, et orné d’éléphants colorés, de style nettement plus récent…

le temple, de style Chola, est en forme de chariot tiré par des chevaux
éléphant ornant le temple de Nageshwara

Le temple de Kumbeshwara

Très vaste, il est précédé d’un long couloir bordé de stands de souvenirs et de quincaillerie. C’est l’heure du repas de l’éléphant du temple. Son gardien lui donne des grosses boules de je ne sais quoi que l’éléphant saisit avec sa trompe et enfourne dans sa bouche.

Il n’est pas entravé et fait un peu peur aux petits enfants malgré son air placide…

Le repas de l'éléphant
Boutiques le long de la galerie latérale

Un bon petit resto

Nous aussi nous avons faim et nous allons déjeuner au petit resto “Managanlambiga Vilas Coffee”. Il est situé dans une rue parallèle au temple. C’est un endroit très local, sympa et accueillant.

Le marché aux fleurs

En sortant, nous traversons le marché aux fleurs qui entoure le temple. Les gens qui y confectionnent des guirlandes odorantes nous offrent quelques fleurs au passage. C’est vraiment une petite ville accueillante.

Marché aux fleurs près du temple de Kumbeshwara

Dans un autre temple, celui de Ramaswami,

Un prêtre nous propose du riz jaune.

C’est Pongal, et ce riz au lait cuit avec le moong dal, sorte de petites lentilles jaunes, est un plat traditionnel de cette fête.

Le temple de Sarangapani

A proximité du temple, un grand chariot de procession est stationné. Grâce à une passerelle, on peut monter dedans …

Le temple est dédié à Vishnou et, près de l’entrée, se trouve une étable avec des vaches (Krishna, le vacher, est un avatar de Vishnou).

grand chariot de cérémonie près du temple de Sarangapani
gopuram du temple
Son gopuram, haut de 45m est orné de statues de danseuses très déshabillées ...
... et de scènes d'un érotisme torride !

Le soir, il est tout illuminé d’une guirlande de loupiotes.

Cérémonie dans le temple

Vers 18h30, nous entrons dans le temple, en espérant qu’il se passe quelque cérémonie pour Pongal.  Nous apercevons alors des statues de dieux ornées de colliers de fleurs alignées sur des brancards. Des gens assis par terre ont l’air d’attendre… Il va sûrement se passer quelque-chose ici… 

En effet, après moults préparatifs, démarre la puja.

Elle va durer plus d’une heure, avec offrande aux dieux de lait, riz, fleurs, jus de noix de coco, fruits, etc… Le tout accompagné de force tambours et trompettes…

cérémonie pour Pongal dans le temple de Srangapani à Kumbakonam
Le soir, la ville s’anime

Il y a alors beaucoup plus de circulation qu’en début d’après-midi.

Les gens ici sont très souriants et aimables. Nous n’y avons vu que 6 touristes occidentaux qui passent en taxi visiter les temples à toute vitesse et repartent vers Tanjore.

Pourtant, séjourner ici est beaucoup plus agréable…

Les temples de Darasuram et de Gangaikondacholapuram font l’objet de l’article suivant.

Renseignements pratiques :

Bus de Pondichéry à Kumbakunam (c’est le bus pour Tanjore) : 120rps/pers

Hébergement :” Hôtel Raya’s executive”, tél : 0435 24 20 402 – 73 730 20 402 … Nous y avons une grande chambre très confortable et pas chère du tout par rapport au standing : 770 rp, avec deux ventilos (+1 dans la salle de bains et même de l’eau chaude!). En revanche, il vaut mieux se renseigner avant de loger dans cet hôtel car il y a à l’étage en-dessous une grande salle de mariage et s’il y en a un, ça doit être plutôt bruyant ! Durant notre séjour, il n’y en avait pas mais le personnel nous a dit qu’il y en aurait un le samedi suivant.

Il y a deux autres hôtels “Raya’s” dans la ville, le “Raya’s Grandé” où se trouve un bon resto végétarien et le “Raya’s Inn” où il y a un bon resto non végétarien ! Ils sont tous assez proches les uns des autres et très bien situés, près du grand bassin.

Un resto très sympa : le “Managanlambiga Vilas Coffee”, près du temple de Kumbeshwara (excellent curd rice)

Fermer le menu