Lac de Van

-Jeudi 23/09/10 : Partis de Dogubayazit ce matin, nous arrivons, en fin de matinée, à l’extrémité orientale de la rive sud de cette immense étendue d’eau turquoise :

Le lac de Van

Après avoir déjeuné au bord du lac, nous arrivons dans la ville de Van, moderne et pas vraiment intéressante, la circulation y est un peu difficile du fait de travaux…

Château de Van (Van Kalesi)

Nous arrivons tant bien que mal à gagner le château, vestige de l’ancienne ville entièrement détruite lors de la première guerre mondiale. Les murailles du château sont en pisé (terre séchée, comme en Afrique) et surplombent le site.

C'est un château en terre
De là-haut, on peut voir les vestiges d'Eski Van, la vieille ville, dont plusieurs mosquées subsistent

Notre étape nuit

Après la visite du château de Van, nous longeons le lac jusqu’à Gevas. Là, nous trouvons un petit renfoncement où l’on peut s’arrêter pour la nuit. Nous sommes face à l’île d’Akdamar

Comme souvent, quand on stationne quelque part, les gens du coin viennent nous voir…

Le soir descend sur le lac
Sur l'ïle d'Akdamar, une église arménienne conserve de magnifiques bas-reliefs

– Vendredi 24/9/10 : Après être passés à Tatvan, nous filons sur la rive nord du lac jusqu’à Ahlat.

Des commerçants très sympathiques

Nous flânons dans les rues commerçantes d’Ahlat . Devant la boulangerie, sur un étal,  de bons petits pains chauds embaument… “Hummm, ça sent bon”… Aussitôt, un passant nous en met un à chacun dans les mains et va les payer… À la boucherie, on nous fait asseoir et on nous offre le thé, au marché, on nous donne des légumes et des fruits… Décidément, les turcs savent accueillir les étrangers…

Le cimetière seldjoukide d’Ahlat

À Ahlat, se trouve un grand tombeau seldjoukide et un cimetière unique en son genre. Ses pierres tombales en tuf volcanique sont ornées d’arabesques et d’écritures coufiques. Les séismes a fait bouger les stèles dans tous les sens, ce qui leur donne une allure étrange.

Le Bayindir Kümbeti ve Camii, un tombeau doublé d'une mosquée, se trouve près du cimetière
Dans le cimetière seldjoukide, les pierres tombales sont couvertes d'arabesques et d'épigraphes en lettres coufiques
Les grands troupeaux parcourent la steppe

Avant de quitter le lac de Van, nous assistons à l’arrivée d’un grand troupeau de moutons et de chèvres avec leurs bergers, qui arrivent des pâturages lointains et font halte pour se désaltérer.

Devant les maisons des villes et villages, on voit beaucoup de laine à sécher et des fils tendus pour le tissage.

Un grand troupeau longe la berge du lac
Ils ont soif et sont fatigués d'avoir tant marché...
 
Des chiens redoutables

Les bergers et les agriculteurs, partout dans le pays, sont accompagnés de gros chiens blancs et noirs, les “kangal”. Ils peuvent être redoutables car ils étaient, à l’origine, dressés pour protéger les troupeaux contre les loups.

Ceux-là sont tout petits et pas encore redoutables !
Arrêt à Bitlis ...

Après quelques achats à Bitlis, nous continuons la route en vue de trouver un endroit pour passer la nuit…

Notre étape nuit

Près de Baykan, nous trouvons un parc forestier, une aire de pique-nique plus ou moins fermée où le gardien nous autorise à nous garer gratuitement parmi les pins… cool !

Partout dans le pays, on voit des ruches et des vendeurs de très bon miel... Il faut en profiter !
Fermer le menu