Muang Khua, Muang Ngoi Neua

Du 30 septembre au 4 octobre 2012

Départ du Vietnam pour le Laos

– Dimanche 30/9 : Aujourd’hui, nous quittons le Vietnam. Le bus part de Dien Bien Phu à 7h15. Comme souvent dans le nord, c’est un petit bus sans soute . De ce fait, les bagages sont entassés sur la banquette arrière avec des sacs de riz et des cartons de marchandises, il y en a aussi sur le toit…

La route est pleine de nids de poules, ce qui oblige à rouler très lentement. Beaucoup de poussière et pas de clim…

On est serrés comme des sardines, là-dedans !
On est serrés comme des sardines, là-dedans !

Passage de la frontière laotienne

A la frontière, les formalités de visas se font sans problème.  Nous changeons là les vietnam dongs qui nous restent en kips laotiens mais nous ne changerons pas de dollars car le change à la frontière n’est pas du tout intéressant…

Muang Khua

On reprend la route…  Vers 15h, nous arrivons devant la rivière « Nam Ou » où un petit bac fait passer le bus de l’autre côté, là où se trouve Muang Khua. Par chance, comme nous sommes les seuls à descendre là, le chauffeur a oublié de nous stopper avant la rivière. 

Normalement, nous aurions dû la franchir  par nous-mêmes… Tant mieux !

Pour arriver à Muang Khua, il faut traverser la Nam Ou
Muang Khua en vue

Le bus nous laisse donc dans la rue principale de Muang Khua, écrasée de chaleur. Nous prenons une chambre à la « Chalern Souk Guest-house », bien agréable avec sa terrasse qui domine la rue.

  Recherche de bateau pour Muang Ngoi Neua

Après un peu de repos, nous descendons vers le port dans l’espoir d’y rencontrer des gens désireux de prendre le bateau demain pour aller jusqu’à Muang Ngoi Neua.  En effet, ce petit village ne peut s’atteindre que par bateau car aucune route n’y va.  Si l’on n’est pas assez nombreux, ce sera cher. Il faut donc être aux alentours de dix personnes pour que ça vaille le coup et que le batelier accepte de partir.

Par chance, nous trouvons là quatre suisses qui cherchent aussi… Plus tard, à notre guest-house, nous rencontrons un italien qui veut aussi prendre le bateau demain… ça fait donc sept personnes, c’est bon.

 

Promenade au village Khamu

Plus tard, nous allons au village Khamu, face à Muang Khua, après avoir franchi un pont suspendu. L’atmosphère est tranquille et les gens souriants…

Un passe-temps typiquement laotien : la pétanque !
Tiens ! c'est écrit en français !

En bateau pour Muang Ngoi Neua

-Lundi 1/10 : Réveil très matinal au chant du coq et des nombreux bruits de la rue… Après avoir changé des euros en kips à la banque et fait quelques achats de provisions pour grignoter sur le bateau, nous retrouvons les autres passagers et nous embarquons.

Départ à 9h30. Par endroits, il y a des rochers au milieu de la rivière ce qui cause pas mal de remous. En cette saison, le niveau de l’eau est très haut, il y a beaucoup de courant…   Tout au long du trajet, on peut admirer la végétation luxuriante sur les rives et les activités des habitants.

En arrivant vers Muang Ngoi Neua, le paysage devient de plus en plus beau.

Un dur labeur...
Escale près d'une fabrique de pirogues
Un pain de sucre
Nous croisons beaucoup de pêcheurs dans leur embarcation
En approchant de Muang Ngoi Neua

Arrivée à Muang Ngoi Neua

Vers 14h, nous débarquons. Nous nous installons à la première guesthouse en sortant du débarcadère : la « Saylom Guesthouse ». On nous propose un petit bungalow avec balcon et hamac devant la rivière. C’est super agréable !

Muang Ngoi Neua est un endroit sympathique mais un peu trop touristique, toutefois. Heureusement, nous ne sommes pas à la plus haute saison et il n’y a pas encore trop de monde, mais il y a énormément de restos, petits cafés et guesthouses.

A 21h, il fait tout noir, car il n’y a pas l’électricité dans le village !

Muang Ngoi Neua

Promenade au village de Ban Na

– Mardi 2/10 : L’ennui de dormir près d’une rivière, c’est que, dès l’aube, les bateaux de pêche font pétarader leurs moteurs. On n’y échappe pas !

Aujourd’hui, nous partons faire une grande randonnée vers les villages des environs. Pas besoin de guide, le chemin est très facile à trouver. Derrière le village, on prend une piste où, au bout de 25mn de marche, nous arrivons à une guérite où un droit de péage modeste est demandé. A cet endroit, il y a quelques grottes peu intéressantes, le chemin continue dans un magnifique paysage le long d’une rvière, il y a plusieurs gués à franchir les pieds dans l’eau. Nous cheminons parmi les collines couvertes d’une végétation luxuriante.

Après une heure de marche et une rivière à traverser (de l’eau jusqu’aux cuisses en cette saison), on arrive à Huay Sen, village aux maisons sur pilotis, comme dans presque tous les villages laotiens.  Nous reprenons le chemin jusqu’au village de Ban Na. Ca grimpe dur et il fait très chaud. 

Un tout petit resto

Il est l’heure de déjeuner et, tout au bout du village, nous découvrons le petit resto « OB Bungalows » d’où l’on a une très belle vue sur les rizières et les pics karstiques. Nous sommes les seuls clients.

Après le repas, nous rentrons en empruntant, cette fois, un chemin qui passe à travers les rizières. C’était vraiment une superbe balade…

Dans les environs de Muang Ngoi Neua
Au village de Ban Na
Au milieu des rizières, le village

Encore une promenade dans un village

-Mercredi 3/10 : Dans la nuit, il a plu mais le soleil est bien revenu quand nous partons de nouveau en balade. Notre but est le village de Huay Bo, cette fois.  Au début, il faut prendre le même chemin qu’hier.  Puis  bifurquer à travers les rizières, au niveau de Ban Na..

Mais ensuite, il y a une rivière qu’il faudrait réussir à traverser.

Malheureusement, c’est impossible en cette fin de saison des pluies. Il y a trop d’eau et de courant.

Nous faisons donc demi-tour en repassant par Ban Na…

 

heureux comme un buffle dans l'eau !

un petit resto sympa

Au retour, un peu avant la guérite du péage, il y a un petit resto sympa construit sur pilotis que l’on atteint en prenant une passerelle en bambou au-dessus de la rivière…

 

Départ en bateau pour Luang Brabang

  -Jeudi 4/10 : Nous quittons Muang Ngoi Neua par le bateau de 9h30. Il faudra descendre à Nong Khiaw où nous changeons de bateau pour nous rendre à Luang Prabang.

Durant la traversée, il y a beaucoup de courant et pas mal de remous. Nous essuyons quelques orages qui nous arrosent copieusement, accompagnés de gros coups de vent. Heureusement, le batelier connait son affaire !

 

 

 

 

 

Il faut prévoir quelques provisions car, en cours de route,  il n’y a rien à vendre… sauf de la bière vendue par quelques jeunes filles sur le rivage.

Rien vendu, on remballe !
bord à bord

Renseignements pratiques :

1€ = env 10 500kips

A la base, le visa laotien est de 30$/pers mais comme il faut rajouter diverses taxes (2$ parce qu’on est dimanche, 1$ pour autre chose,…), on arrive à 35$ !

Le billet de bateau pour Muang Ngoi Neua nous a coûté 150 000k/pers (env 14€) car nous étions sept,  à dix, nous aurions payé 100 000k

Hébergement : A Muang Khua :« Chalern Souk Guest-house », agréable terrasse donnant sur la rue

A Muang Ngoi Neua : « Saylom Gh », bungalow avec sdb (eau froide) et balcon avec hamac : 40 000kips (env 4€)

Ticket de bateau pour Nong Khiaw : 25 000 kips/pers puis pour Luang Prabang : 110 000k/pers (7 h de nav. en tout)

La"Saylom Guest-house" à Muang Ngoi Neua
Fermer le menu