MANDU

Arrêt dans une gare routière, un gars va prendre le bus avec son mouton !

Aller de Bhopal à Mandu en bus, tout un programme !

Lundi 29/01/18 : Aujourd’hui, ce sera une grande journée de transport car pour rejoindre Mandu depuis Bhopal en bus, il faut 9heures de trajet et deux changements :

Premier bus de Bhopal à Indore, départ à 7h. Bus confortable. Il s’arrête très souvent en cours de route pour prendre des gens, il va être bientôt plein et beaucoup sont obligés de rester debout. 

 Indore : il faut changer de gare routière.  Le bus pour Dhar partant de la bus station de Gangwa, nous prenons un tuk-tuk .  Après quelques bonnes bouffées de gaz d’échappement dans les embouteillages monstres où nous restons bloqués pas mal de temps, nous arrivons juste à temps pour attraper le bus qui part à 13h. 

 Dhar :  il ne reste plus qu’à prendre le petit bus vert et brinquebalant qui nous emmène très, très lentement à Mandu où nous arrivons à 16h30…

Mandu, le village

Ouf! ça fait du bien d’arriver là.

C’est un tout petit village très tranquille avec une seule rue principale mais quand même plusieurs restos et hôtels…

Il faut dire qu’il y a de quoi voir dans le village et ses alentours.

Car ce fut une importante cité fortifiée, autrefois… Et elle pullule de monuments de style moghol…

Et de pèlerins !

Groupe de pèlerins à l'arrêt de bus....
Inde, Madhya Pradesh, Mandu, troupeau de moutons dans la rue du village
De grands troupeaux de moutons traversent Mandu ce matin...c'est bien la campagne, ici... mais une campagne parsemée de trésors architecturaux.

Il y  a plusieurs groupes de monuments à Mandu

 Mardi 30/01/18 : Aujourd’hui, nous commençons notre découverte des monuments de Mandu.  Trois groupes ont l’entrée payante.

Mais il y a plein d’autres monuments disséminés dans la campagne environnante, que l’on peut voir gratuitement…

Le premier groupe est situé en plein coeur du village

Il comprend : La Jama Masjid, (la grande mosquée). Imposante et pleine d’élégance, elle est considérée comme l’un des monuments d’architecture afghane le plus raffiné du pays.

En  arrière, se dresse le mausolée de Hoshang Shah, le sultan à l’origine de la construction de la mosquée. Ce mausolée, tout en marbre blanc, aurait plus ou moins inspiré la conception du Taj Mahal.  Lors de notre séjour, il est en réfection.

En face de la Jama Masjid, sur la place au centre du village, se trouve l’Ashrafi Mahal, qui devait, à l’origine, être une madrasa avant de devenir un tombeau. Peu après l’achèvement de son agrandissement, une grande partie de la construction s’est effondrée.

On peut quand même y admirer de beaux piliers sculptés d’inscriptions musulmanes

La Jama Masjid est au coeur du village de Mandu
A l'intérieur de la mosquée
Face à la Jama Masjid, se dressent les ruines de l'Ashrafi Mahal

Mandu est bâti sur un haut-plateau entouré de grandes failles

Dans l’après-midi, nous partons faire une grande promenade vers le « Sunset Point » en longeant le ravin. Très beau paysage

Les grottes de Lohani

En contre-bas du Sunset point, se trouvent des grottes sacrées aux piliers massifs et sculptés, les « grottes de Lohani »….  Une petite source alimente une mare où les gens viennent faire ablutions et offrandes de fleurs puis vont prier dans la grotte.

Vue depuis "Sunset point"
grottes de Lohani

L’Enclave royale

Mercredi 31/01/18 :  petit-déjeuner au sympathique « Relax Point » …

Aujourd’hui, nous visitons les monuments du groupe de l’Enclave Royale (payant) :

Très grand ensemble de palais, mosquée, puits, escaliers, bassins… Palais Hindola Mahal (le « Palais oscillant »),  Jahaz Mahal (le »Navire »),  Mosquée de Dilawar Khan, bains turcs, Champa baodi (puits) …

Hindola Mahal, le "palais oscillant"
Jaz Mahal "le Navire"
En cette saison, la citerne de Munja sert de "terrain" de jeux aux enfants du coin et d'abreuvoir aux vaches
Champa baodi (puits)

 

 

Le magasin de Gada Shah

En arrière de l’Enclave royale (en dehors du groupe payant), le long de la route, s’élèvent la maison et le magasin de Gada Shah. C’est un énorme bâtiment, très haut, à plusieurs niveaux où l’on peut monter par des escaliers en pierre…

 

 

La porte de Delhi

Au bout de la route, nous arrivons à la belle porte de Delhi. Sa double arcade est bordée d’une dentelle de pierre.

De là, on a un très beau panorama sur la campagne et les grandes failles…

Gada Shah's shop
Porte de Delhi

Encore un palais et une belle vue

Si l’on continue la route qui passe devant la Delhi Gate vers la droite. Puis en empruntant un chemin de terre bordé d’hévéas,

on arrive au « Chishti Khan’s Palace »…

Un bâtiment, lui aussi, digne d’intérêt et une superbe vue sur le ravin…

"Chishti Khan's Palace"
Superbe vue

Une grande balade à pied

– Jeudi 01/02/18 : Nous partons, vers 9h30, pour une grande promenade à pied  (6kms aller et autant en retour), jusqu’au groupe Rewa Kund… 

Plus quelques détours pour visiter les nombreux bâtiments (non payants) qui sont éparpillés le long de la route…

Les baobabs de Mandu

Une des étrangetés de Mandu, c’est qu’on y trouve des baobabs !

Comment cet arbre africain a-t-il pu arriver là ? Une explication serait que les sultans de l’époque où Mandu était une cité florissante auraient offert des perroquets parleurs aux souverains égyptiens…  Et que ceux-ci leur auraient offert en échange des graines de baobab ! 

Dans les alentours du village, il y en a beaucoup. Sur les étals du village, les marchands vendent les fruits de ces arbres. Ils ressemblent à de grosses gousses qui renferment des graines entourées de chair blanche. Elle est très nourrissante, pleine de protéines.

Le fruit du baobab est appelé « pain de singe » en Afrique…

Baobab dans les environs de Mandu

 

 

Le Groupe Rewa Kund (payant)

  Le pavillon de Rupmati, perché au sommet d’une falaise, aurait été construit, selon la légende, par Baz Bahadur pour sa bien aimée, une belle chanteuse hindoue, Rupmati…  

Au point de vue architectural, ce n’est pas le bâtiment le plus intéressant, mais c’est l’objet d’une très belle promenade.

En bas de la colline où est bâti le pavillon, se trouvent les restes du palais de Baz Bahadur.

Pavillon de Rupmati

En revenant vers le village de Mandu… Encore des monuments

Près du lac devant lequel nous étions passés tout à l’heure et d’un écriteau où il est mentionné « Echo point », nous découvrons encore deux groupes de magnifiques bâtiments, non payants cette fois :

Dai Ka Mahal, palais transformé en mausolée, Dar Ki Choti Bahen Ka Mahal, le mausolée d’une dame de la cour, et, surtout, la très belle mosquée Malik Mughit

Encore après, les restes d’un grand caravansérail et d’autres édifices en plus ou moins bon état…

Mosquée Malik Mughith
restes d'un palais
Porte d'un caravansérail
Un mausolée en réfection
Encore un beau mausolée

 

Beaucoup de pèlerins

En cours de route, nous rencontrons beaucoup de groupes de pèlerins, vêtus de blanc, tenant leur bâton et avec leur baluchon sur la tête…

Quelques-uns sont assis à l’ombre sur un muret de pierre, en train de finir leur frugal repas.

Nous nous asseyons en leur compagnie pour grignoter le nôtre, bananes et biscuits…

Echange de sourires et de biscuits à défaut de langage !

Un palais devenu temple hindou

– Vendredi 2/02/18 : Encore une belle balade à pied aujourd’hui : Le palais de Nil Kanth

Construit sur un ancien lieu de culte de Shiva, il est redevenu un temple hindou …

En chemin, nous découvrons encore deux mosquées en ruine et quelques autres bâtiments.

C’est fou tout ce qu’il peut y avoir comme trésors architecturaux , par ici…

palais de Nil Kanth devenu un temple de Shiva
Le prêtre reçoit l'illumination du matin...
Le temple se trouve dans un renfoncement en contre-bas de la route

Une superbe balade sur le plateau

Ce monument est désormais voué au culte de Shiva mais il est surtout prétexte à une superbe balade sur le plateau…

La route y est bordée de villages isolés aux masures très pauvres … Dans un paysage majestueux…

Au bord du ravin, les champs cultivés
Porte du fort de Songarh
Une pieta indienne
L'habitat, ici, est très pauvre

 

 

 

Une tâche exclusivement féminine

Nous passons devant une maison où la femme est en train de refaire le seuil en bouse de vache.

La route continue sur le plateau bordé d’un paysage grandiose qui contraste avec le dénuement et la pauvreté des habitations…

Le bout de la balade

Bientôt, l’on arrive à la porte du Fort de Songarh en ruines… 

Il ne nous reste plus qu’à rebrousser chemin pour rentrer à Mandu…

 
 
réfection d'un seuil en bouse de vache

Le plus ancien restaurant de Mandu

Nous arrivons sur la place du grand marché où nous dégustons un bon thali dans une gargote. Il paraît que c’est le plus ancien restaurant de Mandu.

Le plus ancien restaurant de Mandu
Dans la cuisine : Confection de chapatis
Chauds, chauds, les beignets !

 

 

 

 

 

Le grand marché du samedi

– Samedi 3/02/18 : Aujourd’hui samedi, c’est le jour du grand marché sur la place derrière la Jama Masjid.

Il ne commence qu’en milieu de journée et dure tout l’après-midi.

étal de vêtements au pied de la Jama Masjid
Ils sont bons mes piments !
du poisson, maintenant ...
Et voilà du pain grillé pour accompagner tout ça ...
Un sari lumineux !
et un turban éclatant !
Une petite fille ébahie devant nos têtes blanches ...

Renseignements pratiques :

MANDU  (6 nuits): Pour y arriver, c’est coton, il faut prendre 3 bus (9h de trajet): Un bus de Bhopal à Indore (180rps/pers), là changement de gare routière en tuk-tuk (80rps), bus d’Indore à Dhar, puis 3ème bus de Dhar à Mandu 

–  Hôtel « Mandu Saraï », situé au coeur du village sur la rue principale, hôtel tout neuf (pas tout à fait fini mais très agréable) chambres sur l’arrière avec grand balcon et belle vue sur la campagne et les toits des palais, accueil très sympa mais le prix demandé au départ est beaucoup trop élevé, nous avons payé 900rps après négociations.

– Restaurants: « Shivani » pas mal, « Guru Kripa » pas terrible, et une gargote sur la place du marché (le plus vieux restau de Mandu) où ils font un très bon thali

– petit café/épicerie « Relax Point », super sympa :

Le « Relax Point », un monument de Mandu !

le matin, ils font du « poha », une sorte de riz aplati et jaune cuit à la vapeur avec des légumes, servi saupoudré de petits vermicelles craquants et épicés ( « namkeens »)… Nous en mangerons souvent dans le Madhya Pradesh. Le poha, c’est très bon et nourrissant…

Et le lassi à la cardamome du Relax Point est à tomber par terre !

Le "relax point"
Fermer le menu