MONTENEGRO : Herceg Novi, Kotor, Cetinje, Rijeka Cinojevica

-Mardi 3/6/2008 : Après avoir franchi la frontière croate, nous voilà au Montenegro… et ici, pas de problème de change. La monnaie, c’est l’euro. Pratique !

Première ville, tout près de la frontière, Herceg Novi

Nous descendons dans la vieille ville par tout un dédale d’escaliers bordés de jardins très fleuris. Lauriers roses, grenadiers en fleurs, bougainvilliers, débordent des murets qui descendent jusqu’à la mer.

Petite balade jusqu’à la forteresse Kanli Kula. Cette ancienne prison, baptisée lugubrement « la tour sanglante » a désormais une fonction plus joyeuse… Elle accueille des spectacles et concerts à la belle saison.

Les rues d'Herceg Novi vont d'escaliers en escaliers
Jolie église sur la place Belavista
Un ange veille sur la petite église de la place Belavista
La forteresse Kanli Kula est désormais un lieu de spectacles à la vue imprenable !

Les bouches de Kotor

La route qui longe les bouches de Kotor suit un paysage spectaculaire. Face au village de Perast blotti au pied de la montagne, se trouvent deux îlots bâtis de monastères.
Le long de l'étroite route qui traverse Dobrota, se succèdent vieux palais et petites églises.

Tout au fond de la baie, se trouve Kotor

Nous flânons dans les ruelles de la ville médiévale, ponctuée d’églises, places et palais d’influence vénitienne…

Dans la vieille ville
fenêtres du palais Drago
La cathédrale St Triphon
La tour de l'horloge. La pyramide à son pied servit de pilori
La vieille ville de Kotor se niche au pied du mont Lovcen, sur lequel courent ses fortifications... Tout en haut, le bastion St Jean est accroché à 280 m.
Murailles et bastions grimpent le long du mont

 

 

 

« L’échelle de Cattaro »

Après quelques recherches (car ici, rien n’est indiqué), nous trouvons la route qui monte vers Lovcen

Quelle route, ça monte, ça monte !

Ce n’est pas pour rien qu’elle est surnommée « l’échelle de Cattaro ».

Elle compte pas moins de 32 virages en épingle à cheveux, mais de là-haut, quelle vue  !

vue sur la baie de Kotor depuis la route surnommée l'échelle de Cattaro

Notre étape nuit

Nous arrivons enfin au village de Njegusi

Ce village se révélera bien accueillant : après avoir acheté du fromage (« sir ») et du jambon fumé (« prsut »), les villageois nous invitent à partager un coup de raka (eau de vie du coin)… et nous indiquent un endroit tranquille pour passer la nuit.

Belle vue sur Njegusi
À Njegusi ...
Une buvette sympathique !

– Mercredi 4/6/2008 :  La route qui mène à Cetinje serpente dans la montagne au milieu de très beaux paysages.

La capitale historique du Montenegro

Nous arrivons à Cetinje où il n’est pas difficile de trouver à se garer dans une des grandes avenues qui traversent cette drôle de ville, capitale historique du Montenegro et résidence officielle du président de la république (la capitale actuelle étant Podgorica).

Curieusement, les larges avenues bordées de tilleuls sont presque vides, sauf les terrasses des cafés bondées de monde.

Il semble y avoir beaucoup de maisons inhabitées et de magasins vides. Mais aussi de belles demeures d’autrefois, ambassades et musées.

Le temps semble s’être arrêté, ici.

Pas grand-monde dans les rues !
Cetinje possède de belles demeures, comme ici le palais Djukanovic
L'ancienne résidence du roi Nicolas 1er, devenue musée
L'église de Cipur a été érigée sur le fondement du monastère des Crnojevic, dont on peut voir les vestiges,.

Après quelques courses à Cetinje, nous reprenons la route jusqu’à … 

Rijeka Cinojevica

Le village de Rijeka Cinojevica est lové au bord de la rivière, dans un écrin de verdure...

Encore une ville bizarre, un peu fantôme !

Posée sur une jolie rivière et environnée de collines verdoyantes, ce fut, autrefois, une importante bourgade commerçante.

Mais ce que nous découvrons est bien différent. Une grande partie de la ville semble en ruine ou presque : les magasins sont fermés et les maisons à l’abandon, en piteux état.  Mais, malgré tout, des familles y habitent.

Dans une autre partie de la ville, au bord de l’eau, près d’un joli pont, quelques restaurants sont réputés pour leurs plats de poisson.

C’est la seule partie de la ville qui semble en bon état…

Le pont et les restaurants au bord de l'eau... Joli coin ...
Mais plus loin, en ville, ça se gâte !
Maisons à l'abandon et magasins fermés ...
Voilà ce que nous découvrons avec étonnement ...

Cet endroit qui nous a été décrit comme un « joyau du Montenegro » nous laisse perplexes …

Nous continuons la route jusqu’au beau lac Skadar.

Fermer le menu