Udupi

Du 14 au 16 février 2019

Aller de Chitradurga à Udupi en bus

– Jeudi 14/02 : Nous allons de bonne heure à la gare routière de Chitradurga. Nous avons, en effet, beaucoup de route à faire aujourd’hui pour rejoindre la côte. Il n’y a pas de bus direct pour Udupi (il y en a de nuit mais nous n’aimons pas).

Il nous faudra donc changer à Shimoga.

Le bus part à 7h30 et arrive à Shimoga à 10h. Là, il y a un bus pour Udupi à 11h, ça va…

Nous sommes très bien installés à l’avant. La route suit d’abord des paysages de rizières, grandes étendues noyées d’eau où les femmes repiquent le riz et les hommes labourent avec leurs boeufs. Le paysage est très vert.

Puis c’est la forêt dense et la montagne. La route fait encore des virages en épingles à cheveux impressionnants. Le chauffeur du bus doit vénérer Hanuman… Car tout au long de la route, il jette aux singes des poignées de petites bananes qu’il tire d’un coffre près de son siège ! Et les singes ont l’air de l’attendre ! C’est amusant…

Notre hôtel à Udupi

Nous arrivons à Udupi à 15h30, environ. La ville paraît assez moderne. Nous allons à l’hôtel “Sri Krishna Residency” où nous avions téléphoné hier. Chambre double calme et confortable, très bon hôtel.

 

 

Le grand temple de Krishna

Après un peu de repos, nous nous rendons au grand temple de Krishna, tout près. Les rues autour du temple sont piétonnes. C’est vraiment bien agréable de pouvoir se promener sans risquer de se faire bousculer par les 2 roues !

Le temple de Krishna ressemble plus à un ashram qu’à un temple. Sa grande particularité est que les dévots n’ont qu’une vue partielle de l’idole. Elle n’est possible qu’à travers une fenêtre intérieure, ornée de métal sculpté et percée d’un petit judas.

C’est la “kanakana kindi” (fenêtre de Kanaka). Les dévots doivent regarder à travers cette fenêtre avant d’entrer dans le sanctuaire…

Une étable dans le temple

 Et oui, Krishna était vacher ! Mais c’est quand même drôle de voir une étable dans un temple, avec beaucoup de vaches, taureaux et veaux.Nous en avions déjà vu une dans un temple à Kumbakonam.

 

L'étable dans le temple de Krishna

Les chars de procession

Sur la place, sont garés trois grands chars de procession en bois. Nous aimerions bien les voir en mouvement. Nous nous promenons autour du char quand un vieux monsieur nous aborde.

Il est tout content de nous dire que, ce soir, à 20h, le char sera tiré tout autour de la place et qu’il ne faut pas que nous rations ça ! Chouette !

Défilés de chars

Peu après, nous apprenons  qu’ici, tous les soirs, de fin novembre à mai, il y a un défilé de char. Il fait tout le tour de la place avec divers rituels. Ce sont les dévots qui paient (cher) pour faire faire ces cérémonies avec chars. Ils font ça une fois dans leur vie et tout est planifié et réservé longtemps à l’avance.

Nous restons donc dans les parages. Nous allons dîner, en attendant, au “Mitra Samaja”, bon petit resto sur la place où se trouve le temple.

Le char s'illumine
Tout le monde tire sur les cordes pour faire avancer le char

La procession du grand char en bois

A 20h environ, le char s’illumine, les tambours et clochettes retentissent. Les gens se mettent à dérouler les gros cordages à l’avant du char.

Les brahmanes apportent la statue de Krishna sur une sorte de palanquin et l’un d’eux la monte dans le char et c’est parti…

Les gens tirent sur les cordes et le char s’ébranle dans le roulement des tambours et le son des trompettes.

Il fera tout le tour de la place, accompagné de deux vaches carapaçonnées et de deux gros bonhommes, sortes de grosses têtes de carnaval, représentant des gardes.

Puis, les prêtres enflamment des torches et des feux de Bengale.

Un indien nous explique que le fait de sortir le dieu et de le promener dans la rue fait rejaillir son énergie sur la foule. Un tissu blanc est brûlé devant le char qui s’est arrêté un moment.

Ces flammes symbolisent l’énergie qui se répand avec la fumée.

Ensuite les dévots trempent leur doigt dans la cendre qui reste du tissu brûlé et s’en mettent sur le front pour que ça leur porte chance et les protège du mauvais sort…

Après ça, le char repart jusqu’à sa place initiale. La statuette de Krishna est descendue et rentrée dans le temple…c’était une bien belle cérémonie…

Pour pousser et tirer le char, tout le monde s'y met !

Une chorale qui ne s’arrête jamais de chanter !

– Vendredi 15/02 : Nous retournons au temple. Nous passons devant une estrade où un groupe de femmes chante des cantiques, nous les avions déjà vues hier… Elles chantent ainsi sans arrêt depuis janvier 2018 et vont continuer jusqu’en janvier 2020 (2 ans sans s’arrêter de chanter, nuit et jour).

Heureusement, ce ne sont pas toujours les mêmes !

Des groupes viennent de toute l’Inde pour chanter à tour de rôle et tout ça est organisé par l’administration du temple…

Un petit char doré se fait laver à grande eau
Des groupes de femmes se relayent pour chanter sans arrêt pendant deux ans, nuit et jour...

Le temple de Shiva

A côté, il y a aussi un temple de Shiva très intéressant, le Chandramoulishwar temple. 

Il a une architecture différente et tout à fait unique, ressemblant aux temples du Kerala.

Il est très ancien, il a été construit sous le règne des Alupas, au 8ème siècle.

Le temple de Shiva à Udupi

Un prêtre a dessiné un grand kolam avec des poudres de couleur.

D’autres prêtres se livrent à des incantations en jetant des louchées de riz et de ghee dans un feu, ce qui fait énormément de fumée…

Un pèlerin enthousiaste !
Les prêtres font bruler des herbes qui enfument tout...
Devant l'entrée du temple de Shiva, se trouve un chandelier noir à étage où plusieurs flamêches brûlent en émergeant des flots de ghee...
Dans le temple de Vishnou, quelques-uns de ses avatars et son ami Hanuman réunis en une statuette de pierre noire

Nous quittons le temple et allons déjeuner au Woodlands, resto à peine plus cher qu’ailleurs mais très bon et au joli décor.

La plage à Malpe

Nous prenons le bus au City bus stand pour aller à Malpe beach. Il fait une chaleur à crever dans ce bus…

Nous arrivons à la plage bordée de stands et de petits manèges. Nous trouvons un peu d’ombre sous un parasol paillote planté là. Bientôt, nous sommes environnés de familles qui ont aussi envie de se mettre à l’ombre !

Il y a beaucoup de monde à la plage, il faut dire qu’il fait très chaud aujourd’hui.

Beaucoup de gros boudins gonflables où les gens se font rouler par les vagues et bananes traînées par canot à moteur…

Nous nous baignons malgré l’étonnement de tous et de toutes (pourtant j’ai un maillot une pièce tout à fait décent… mais c’est l’Inde)

Je pensais que la plage de Malpe serait plus belle… en tout cas, ici pas de grands immeubles en bordure de plage.  Et ça, c’est bien !

Il y a juste un hôtel qui fait un peu miteux (et pourtant très cher pour ce que c’est) qui est installé derrière les stands et les petits restos.

Encore un défilé de char ce soir

Nous rentrons avec le bus et, ce soir, nous retournons au temple. Nous y assistons encore à un défilé avec le même grand char en bois et le même cérémonial qu’hier soir…

 

Renseignements pratiques :

Hébergement : Hôtel” Sri Krishna Residency”, Badagupete road, tél : 0820 429 23 33 / 429 43 33 – Très bon hôtel, bien situé, chambre double calme et confortable : non AC 1344rps 

Restaurants : “Mitra Samaja”,  Car street, sur la place où se trouvent les temples, très bon et populaire  – “Woodlands” , Thenkpete, Maruthi Veethika, très bon restaurant végétarien non loin du temple

Fermer le menu