Amritsar

Du 30 mars au 1er avril 2015

Arrivée à Delhi

-Dimanche 29/03 : Après une bonne nuit de sommeil dans le train (AC2Tier), nous arrivons à la gare de Old Delhi à 11h45.  Un cyclo-rickshaw nous emmène à Pahar Ganj. Nous traversons avec peine les rues encombrées et nous arrivons à Main Bazar. 

Là se trouve l’hôtel » Rak International », au fond d’une petite rue. Chambre très basique mais accueil sympa, pour une nuit, ça va…

Pour plus d’infos sur Delhi, voir notre voyage en Inde en 2014

-Lundi 30/03 : A la gare de New Delhi, nous prenons le train pour Amritsar qui part à 7h20. C’est un ACchair, train très confortable (avec journal, bouteilles d’eau et petit-déj gratuits. La Northern railway fait bien les choses!)

Arrivée à Amritsar :

 Nous arrivons à Amritsar à 14h20. Devant la gare, nous prenons un cyclo-rickshaw qui nous conduit à la « Lucky guest-house ». Elle se situe près du Temple d’Or des sikhs et ce n’est pas facile d’y arriver à cette heure avec l’intensité du trafic. La chambre y est correcte et pas chère. Et relativement calme (par rapport au quartier extrêmement bruyant) car la fenêtre donne sur le jardin « Jalianwala Bagh. »

Dans ce jardin,  le 13 avril 1919, les anglais ont tué  379 personnes (et blessé 1 200) qui y manifestaient pacifiquement. Une salle où sont exposées des coupures de journaux de l’époque et un mur où les impacts de balles ont été encadrés commémorent le souvenir de ce massacre.

Le Temple d'Or des sikhs à Amritsar

Le Temple d’Or des sikhs :

Le grand ensemble qui entoure le Golden Temple est plein de monde.

Aux abords du Temple d’Or, des marchands ambulants vendent des petits foulards oranges. Les hommes aussi doivent se couvrir la tête pour entrer dans le temple !

  Pieds nus et tête couverte, nous pouvons enfin entrer… Et admirer le beau temple doré qui se dresse au milieu du bassin appelé « piscine de nectar » !

Ici, tout est très propre et immaculé…

La foule se masse en rang serré pour arriver au sanctuaire…

Le sikhisme :

Les sikhs représentent environ 2% de la population indienne.

Il s’agit d’une minorité religieuse solidaire et très présente dans l’économie et le commerce.

Les khalsas (« les purs ») portent une barbe non taillée mais souvent enserrée dans une résille et une belle moustache. Sans oublier une longue chevelure roulée en chignon et cachée par un turban savamment plié.

De plus, ils doivent porter : Un peigne dans leur chignon… Un bracelet d’argent ou d’acier à leur poignet droit… Un caleçon court et un poignard qu’ils doivent avoir toujours sur eux…

Les enfants qui n’ont pas encore de turban ont les cheveux roulés en chignon couvert d’une sorte de bonnet collant.

Les femmes peuvent porter le turban si elles le souhaitent mais la plupart se contentent d’un voile.

Ils vénèrent un livre sacré : L’Adi Granth

  Ainsi que le Guru Granth Sahib, recueil de textes rédigé par Guru Nânak, fondateur du sikhisme. Tous deux sont conservés dans le Temple d’Or.

Dans le bassin d'eau sacrée, appelé "Amrit Sarovar", les sikhs se livrent à des ablutions (pourtant il fait frais !)
Un chic sikh ...
ou l'art de se baigner sans quitter son poignard !
Un petit sikh...

Le Temple d’Or, le soir

Après le dîner au « Zaïka », un petit restaurant près de l’hôtel, nous retournons au temple qui est tout illuminé.

Il est vraiment resplendissant le soir.

Il y a toujours autant de monde. Beaucoup de pèlerins dorment par terre sous les galeries qui entourent le bassin et il y a foule dans les diverses salles de réfectoire.

Le trésor des sikhs : un dais incrusté de diamants protège le livre sacré
Tous les soirs et matins, le livre sacré est transféré du temple au siège du comité directeur dans une procession à laquelle assistent les nombreux fidèles
Les gardiens du temple ont fière allure

Dîner au Temple d’Or :

 Tout le monde peut y manger gratuitement 24h/24 et il y a beaucoup de monde…

Nous faisons la queue… On nous remet à chacun un bol, une assiette et une cuiller… Puis on s’assied tous en rang en tailleur par terre.

Il y a là des hommes et des femmes, de tous âges, de toutes nationalités, de toutes classes sociales et religions…

On nous sert du dhal, du riz, des curries de légumes et des chapatis toutes chaudes.

Tout ça est bien bon et l’ambiance très sympathique.

 En 15 à 20mn, tout est fini. Il faut laisser la place aux autres personnes qui arrivent pour manger à leur tour…

Chacun emmène son couvert à l’endroit où des bénévoles font la vaisselle… Une expérience inoubliable !

Dans le grand réfectoire du Temple d'Or
Après le dîner, vaisselle en commun

La vieille ville d’Amritsar :

Les rues de la vieille ville autour du temple sont assez défoncées, étroites, jonchées de détritus et bordées d’anciens bâtiments vermoulus.

Le cyclo-rickshaw, le meilleur moyen de locomotion dans les ruelles embouteillées d'Amritsar !

Le Temple d’Or hindou , le Durgiana Temple :

-Mardi 31/03 : Les hindous aussi ont leur temple d’or ! Un cyclo-rickshaw nous conduit jusqu’au Durgiana Temple. Lui aussi est doré et entouré d’un bassin dont on peut faire le tour. Endroit bien calme, beaucoup moins grandiose que le Temple sikh et moins fréquenté.

Nous revenons à l’hôtel en cyclo-rickshaw à travers les ruelles défoncées (le dos en prend un coup)…

et très embouteillées (on reste bloqué pendant un bon moment).

Le temple d'or hindou, le Durgiana Temple

Cérémonie de clôture de la frontière indo-pakistanaise :

Cet après-midi, nous allons assister à la cérémonie de clôture de la frontière indo-pakistanaise. Plein de rabatteurs proposent des taxis collectifs. Nous devons être prêts à 14h30 devant l’hôtel.

Le taxi collectif nous emmène, en compagnie d’une dizaine d’autre personnes à 30kms d’Amritsar.  Il nous dépose à environ 800 mètres de l’entrée du site, face à une gargote où nous devons laisser nos sacs en consigne. Il faut garder son passeport et son argent dans ses poches. Appareils photo, téléphones mobiles et cameras sont autorisés mais pas les sacs…

Nous passons plusieurs contrôles de sécurité, nous sommes maintenant dans une zone militaire.

On nous fait asseoir sur des gradins en ciment. Il y a énormément de monde du côté indien.

Du côté pakistanais, il y en a beaucoup moins, les hommes et les femmes sont sur des gradins séparés (sauf les VIP)…

Les préparatifs sont assez longs. La musique est tonitruante…

La cérémonie commence

Les deux pays rivalisent, à tour de rôle, de démonstrations de force et de voix, dans leurs costumes de parade…

Quelle mise en scène surréaliste !

Quand on pense que ce sont des pays ennemis ! On se croirait à un match de foot, chacun encourage et applaudit son camp.

Puis, à la fin, on assiste à la descente des couleurs et à la fermeture pour la nuit de la grille séparant l’Inde et le Pakistan…

Il ne reste plus qu’à retourner à son véhicule et réussir à sortir du parking . C’est très long car il y a beaucoup de monde.

Retour en ville vers 19h…

Cloture de la frontière indo-pakistanaise

Renseignements pratiques :

Hébergement : « Lucky guest-house », près du Temple d’Or, Mahna Singh Rd, tél : 0183 2542175 – 98 88 242870  – chambre correcte : 650rps

bon petit restaurant pas cher près de l’hôtel, le « Zaïka »

Repas à prendre au moins une fois au Temple d’Or pour l’ambiance.

Taxi collectif pour aller à la cérémonie de clôture de la frontière : 140rps/pers taxes incluses.

Fermer le menu