Madurai

Du 25 au 27 Janvier 2019

Bus de Karaikudi à Madurai

– Vendredi 25/01 : A la New bus stand de Karaikudi, un bus pour Madurai est prêt à partir. Le contrôleur nous fait signe de nous dépêcher de monter mais le bus est bourré de monde… Pour une fois, il consent à mettre nos sacs dans le coffre (ils en sortiront couverts de poussière) et nous réussissons à nous caser à l’avant. Nous sommes assis sur les sièges installés autour et sur le moteur près du conducteur, serrés comme des sardines…

Le trajet dure 2h15 .

Arrivée à Madurai

Le bus s’arrête à la New bus station à environ 7 kms du centre.

Nous sommes déjà venus à Madurai en 2014 (voir ici le récit de ce séjour)…

Un tuk-tuk nous amène au même hôtel où nous avions logé il y a 5 ans. L’hôtel Keerthi est toujours très bien,  pas cher (il n’a pas augmenté) et bien situé.

Une boutique à l'indienne ...

Le marché d’artisanat

Nous allons, bien sûr, au grand temple Meenaksi Amman et dans ses alentours…

Les rues autour du temple sont piétonnes et plutôt tranquilles, ce qui est bien agréable…

Nous commençons par flâner au Pudhu Mandapa et y faire quelques achats. En effet, cet édifice est transformé en marché d’artisanat. Au pied des sculptures du XVIème siècle, les étals de tailleurs se serrent les uns contre les autres…

Un Nandi bleu se dresse devant le Pudhu Mandapa
Des échoppes de toutes sortes proposent de tout... même des sandales à pointes pour fakirs !
Dans le mandapa, les tailleurs travaillent au pied des sculptures...
... Et même au pied de Meenakshi aux trois seins ...
Un des gopuram du grand temple de Sri Meenakshi Amman
Dans les boutiques d'offrandes, la concurrence est rude ! ... mais ils proposent tous les mêmes choses, aussi !

Temple Meenakshi Amman

Lors de notre visite du grand temple (photos interdites à l’intérieur), nous apercevons toute une partie à l’est, près du pavillon aux mille colonnes, démolie et pleine de gravats.

Nous apprenons qu’un incendie a eu lieu en février 2018, il aurait débuté dans les échoppes d’offrandes et serait dû à un court-circuit provoqué par un branchement vétuste.

Les sculptures, heureusement, n’ont pas été endommagées.

Dîner sur le toit de l’hôtel Suprême

On peut s’y rafraîchir d’une bonne bière, et c’est quelque-chose de pas facile à trouver par ici !

Demain soir, malheureusement, ce sera impossible …

Pour cause de fête nationale, le bar n’a pas pu être livré en bière ! Tout le monde sera donc à l’eau !

La spécialité de Madurai

A propos de boisson fraîche, nous nous régalerons à plusieurs reprises de la spécialité de la ville, le « jigarthanda ».  Un délice composé de lait, gomme d’amande, sirop de rose et glace.  Il y a de nombreuses échoppes qui en font, plus ou moins savoureux.  Et c’est souvent dans les moins reluisantes que l’on peut goûter  les meilleurs…

Depuis la terrasse de l'hôtel "Suprême", vue sur les toits du quartier d'où émergent les gopuram du grand temple Meenakshi
 
 
Drôle de tenue pour venir prendre son petit-déjeuner !

Ce matin, nous descendons dans la salle du petit-déjeuner (indien) à l’hôtel Keerthi.

Un pèlerin et sa famille vient s’attabler en tenue pour le moins étrange. Il est prêt pour faire sa prière au temple !

Ici, ça n’a l’air de choquer personne …

Il est vrai que c’est nous qui faisons un peu « tache » dans cet hôtel très indien …

À l'hôtel Keerthi, dans la salle du petit-déjeuner ...

– Samedi 26/01 :

Aujourd’hui, c’est le Republik day

… mais ça ne se voit pas beaucoup ici. L’an dernier, nous étions à Bhopal lors de cette fête. Il y avait des petits drapeaux indiens à vendre partout et des étudiants avec les couleurs de l’Inde sur les joues qui tentaient de récolter de l’argent pour leur école… Mais, rien de tout ça ici.

Tiruparankudram

Pour y aller à en bus

Il faut se rendre au « Shopping Complex bus stand ». Il ne se trouve pas très loin de l’hôtel (on peut y aller à pied)

C’est la gare routière d’où part le bus pour aller à Tiruparankudram, situé à 7 km de Madurai.

Il y a toujours beaucoup de saddhus qui demandent l'aumône aux abord du temple

Un temple construit au pied de beaux rochers arrondis

Nous y étions déjà venus en 2014 et en avions un très bon souvenir.

Le temple, l’animation et la ferveur des fidèles, la balade sur la colline de rochers, la vie autour du temple, tout est superbe.

Aujourd’hui, il y a des groupes de jeunes brahmanes qui étudient et psalmodient des prières sous la direction d’un maître…

des groupes de jeunes brahmanes étudient des textes sacrés

Des parcs d’enfants miniatures dans les arbres

Nous sommes intrigués par les petits parcs d’enfants accrochés aux branches et aux grilles qui entourent le banian sacré. Ce doivent être des offrandes dans le but d’avoir des enfants. Nous en verrons souvent dans les arbres des temples.

parcs d'enfants miniatures dans le banian sacré
Un cavalier à l'entrée de ce temple hindou. Serait-ce le dieu Ayyanar ou plutôt Kalki, l'avatar à venir de Vishnou ?
Le bassin du temple

Grimper sur la colline

Après avoir passé un bon moment dans le beau temple, nous gravissons les escaliers creusés dans la roche à flanc de colline. Ils mènent au sommet et se transforment par endroits en encoches creusées dans les gros rochers. 

Il y a beaucoup de singes tout le long, et il fait chaud !

Un petit chemin qui bifurque mène à un petit temple hindou qui ne présente pas d’intérêt… Nous continuons la grimpette…

En chemin, nous rencontrons tout un groupe de jeunes musulmans qui descendent, accompagnés de leurs maîtres.

Décidément, c’est le jour des cours de religion, aujourd’hui !

Au sommet de la colline

Enfin, nous arrivons en haut de la colline.  Là, se trouve un lieu de culte musulman, renfermant un « dargha » où l’on nous invite à entrer… Seul Yannick a le droit d’entrer dans la grotte où se trouve le tombeau, mais comme il y fait une chaleur à crever, il n’y fera qu’un passage éclair !

Dans les salles qui précèdent la grotte, plusieurs personnes font la sieste, allongées par terre…

Nous avons également croisé un gars qui montait avec un carton de bouteilles de jus de fruits sur la tête…

C’est que dans le sanctuaire musulman, il y a une petite buvette !

Livraison de boisson au sommet...
et voilà le sanctuaire musulman.
Après avoir admiré le panorama qui s'étend à nos pieds, nous redescendons en ville...
Dans la rue à Tiruparankudram
Un atelier de couture dans la rue
Comme souvent en Inde, les publicités sont peintes sur les murs des immeubles ... Un vrai travail d'artiste !

Retour à Madurai

Et nous marchons jusqu’à l’endroit où prendre le bus qui nous ramènera à Madurai. Comme d’habitude, nous n’attendrons pas longtemps.

Spectacle de danses

Dans la soirée, à Madurai, nous retournons dans le temple de Sri Meenaksi et nous avons le plaisir et la surprise d’y assister à un spectacle de danses classiques donné par de jeunes élèves, sous le regard de leurs parents.

Très joli, malheureusement, impossible de les photographier, les appareils photos et portables étant interdits dans le temple

 
Dans les ruelles obscures, le soir, les gens prennent le frais devant leurs portes

Renseignements pratiques :

-Bus Karaikudi – Madurai  : 60rps/pers

Hébergement : Hotel « Keerthi », 40 N Perumal Maistry street – tél : 045 24377788 – 045 24378899  –  Chambre double avec AC et petit déj compris : 1400rps.

Restos : « Surya » sur le toit de l’hôtel Suprême  et « Sri Sabareesh »,  tous dans la même rue que l’hôtel Keerthi.

Fermer le menu