Kochi (Fort-cochin)

Du 30 janvier au 1er février 2019

Pique-nique dans le train

Train entre Kanyakumari et Kochi

– Mercredi 30/01 : De Kanyakumari, nous allons directement à Kochi car nous avons déjà visité le Kerala en 2014 (Voir ici : Munnar, Allepey, Marari beach et Kochi) et nous ne voulons pas nous y attarder cette année…

Le train pour Ernakulam est à 6h40. La gare n’est pas loin de notre hôtel et nous pouvons y aller à pied.

Ferry à Ernakulam

Nous arrivons à Ernakulam à 14h environ. Un tuk-tuk nous conduit jusqu’à la gare maritime “boat jetty”. Un ferry est prêt à partir. Il n’y a plus qu’à prendre les billets et nous voilà à bord.

Arrivée à Fort Cochin (Kochi)

La traversée n’est pas longue. Nous prenons un autre tuk-tuk pour nous rendre au “Green view homestay”, tenu par la soeur, très sympathique, du propriétaire du Jojie’s homestay, situé tout à côté. Dans un petit dédale de ruelles bordées de jardins, très tranquilles, ce sont des maisons particulières.

La chambre est très agréable, elle donne sur une salle commune (il y a une autre chambre) avec coin cuisine où nous pouvons préparer notre petit déjeuner.

 

 

Nous rejoignons à pied le bord de mer

 Il y a énormément de touristes de toutes nationalités ici. Beaucoup de cafés branchés et boutiques chics, ça nous change du Tamil Nadu et nous déstabilise un peu !

Pour admirer les fameux filets chinois et acheter du poisson aux étals de pêcheurs, il y a toujours autant de monde (même plus) que lorsque nous étions venus, en 2014.

Toujours autant de restos de poissons et de stands de souvenirs… Kochi est la même que dans notre souvenir… (voir Inde 2014)

 

Les fameux filets chinois de Fort -Cochin

Balade dans le quartier de Mattanchery

– Jeudi 31/01 : Nous y retrouvons quelques-uns des entrepôts de grossistes que nous avions vus en 2014. En cette fin de matinée, Bazar road est très encombrée, poussiéreuse… Il y a eu des travaux et rien n’est vraiment fini…

Plusieurs bâtiments ont été détruits ou sont en cours de transformation.

Heureusement, quelques vieilles façades sont encore là, juste un peu plus décrépites.

Côté canal

Street Art à Kochi

En ce moment, c’est la Biennale d’Art contemporain et, dans plusieurs endroits, il y a des installations et des expos.

Le “street art” est très présent : beaucoup de peintures murales à découvrir au détour des rues.

Kochi est une ville où la culture artistique est très présente…

"It's my biennale"

Bons restos

Nous déjeunons dans un tout petit restau populaire, le “Sheenavak restaurant” (excellent chiken biryani), beaucoup moins cher et plus goûteux que beaucoup de restos ici. Il se trouve tout près du bâtiment “Aspinwall House”, le centre principal de la biennale.


Dîner avec des amis au “Farmers café”, bel endroit, très bonne cuisine et également galerie d’exposition de peintures.
Nous ne resterons pas plus longtemps à Kochi car nous devons poursuivre notre trajet, plusieurs étapes nous attendent encore…

Renseignements pratiques :

Pour venir d’Ernakulam : Devant la gare, pour prendre un tuk-tuk, il faut s’adresser à une guérite où l’on doit d’abord payer 2rps de prise en charge.  Selon le trajet désiré, il nous est indiqué le prix à régler au chauffeur puis on monte dans le premier tuk-tuk de la file. Pour aller à l’embarcadère des ferries (“boat jetty), nous avons payé  57 rps. 

Billet de ferry pour Fort-Cochin :  8 rps pour deux, ce n’est vraiment pas cher (il y a une file pour les femmes, ce qui permet de passer plus vite si on est en couple !)

-Hébergement : “Green View Homestay”, Cherttapalam road, (près du Jojie’s homestay), tél : 099 954 48 140 – chambre double avec salle de bain, terrasse et coin cuisine, endroit très calme (non AC : 700rps, AC : 1000rps) 

Restaurants :” Sheenavak restaurant”, toute petite gargote populaire tout près du “Aspinwall House”  – “Farmers café”, Rids Dale road, près de la poste.

Pour + de photos et renseignements : Voir article sur Kochi sur “Inde 2014”

Fermer le menu